Moody’s fera l’acquisition de la pleine propriété de Copal Amba

NEW YORK--()--Moody’s Corporation (NYSE : MCO) a annoncé aujourd’hui avoir accepté d’acquérir le reste des actions en circulation de Copal Amba. Moody’s est actuellement un propriétaire majoritaire de Copal Amba, qui a été formée par l’acquisition de Copal Partners en 2011 et d’Amba Investments Services en 2013.

Copal Amba, un chef de file de l’externalisation des processus de connaissance (KPO), offre des services de recherche offshore, d’analyse et de business intelligence au secteur financier et des entreprises. Son portefeuille est constitué de clients allant des institutions financières mondiales et des sociétés Fortune 100 aux banques d’investissement personnalisées et gestionnaires d’actifs.

« Copal Amba a eu une forte croissance depuis sa création et a élargi sa pénétration sur le marché en pleine croissance des services d’externalisation de la recherche financière, d’analyse et de business intelligence », a déclaré Linda S. Huber, vice-présidente exécutive et directrice financière de Moody’s.

L’acquisition des actions restantes ne devrait pas avoir un impact sur le bénéfice par action de Moody’s en 2014 et sera financée à partir de l’encaisse internationale. Les termes de la transaction, qui devrait être finalisée au T4 2014, n’ont pas été divulgués.

À PROPOS DE MOODY’S CORPORATION

Moody’s est un acteur essentiel des marchés financiers mondiaux, elle fournit des services de notation financière, de recherche et des outils et analyses qui contribuent à la transparence et à l’intégration des marchés financiers. Moody’s Corporation (NYSE : MCO) est la société mère de Moody’s Investors Service, qui fournit des services de notation financière et de recherche couvrant les instruments de dettes et les valeurs mobilières, et de Moody’s Analytics, qui propose des logiciels de pointe, des services de conseil et des prestations de recherche pour l’analyse de crédit et l’analyse économique, ainsi que pour la gestion des risques financiers. La société, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 3,0 milliards de dollars en 2013, compte quelque 9 500 employés dans le monde ; elle est implantée dans 33 pays. Pour obtenir des informations complémentaires, veuillez consulter le site www.moodys.com. www.moodys.com.

Déclaration d’exonération de responsabilité conformément à la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995 (« Safe Harbor »)

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué de presse sont des déclarations prévisionnelles basées sur les prévisions, les plans et les perspectives de Moody’s concernant son activité et ses opérations, et impliquent un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les perspectives de Moody’s pour l’année 2014 ainsi que d’autres déclarations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué sont formulées en date du mardi 30 septembre 2014, et la société rejette toute obligation de compléter, de mettre à jour ou de réviser ces déclarations à l’avenir, que ce soit en raison de développements ultérieurs, de changement dans nos prévisions ou autres. En lien avec les dispositions « safe harbor » de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995, la société a identifié certains facteurs susceptibles de faire différer, peut-être de manière sensible, les résultats réels de ceux envisagés dans ces déclarations prévisionnelles. Parmi ces facteurs, risques et incertitudes, on trouve, sans que cela soit limitatif, les perturbations actuelles sur les marchés financiers mondiaux et la récession économique, qui affecte et pourrait continuer d’affecter le volume d’obligations émises sur les marchés financiers domestiques ou mondiaux ; d’autres paramètres susceptibles d’affecter le volume d’obligations émises sur les marchés financiers domestiques ou mondiaux, y compris les questions de la qualité du crédit, les changements dans les taux d’intérêt et autres problèmes de volatilité sur les marchés financiers ; le niveau de l’activité des fusions et des acquisitions aux États-Unis et à l’étranger ; l’efficacité incertaine et les conséquences collatérales possibles des initiatives gouvernementales américaines et étrangères en vue d’enrayer les perturbations actuelles du marché mondial du crédit et la crise économique ; les inquiétudes sur le marché affectant notre crédibilité ou affectant de toute autre façon la perception de l’intégrité ou de l’utilité des notations par les agences indépendantes ; le lancement de produits ou de technologies concurrentes par d’autres sociétés ; des pressions sur les prix de la part de nos concurrents et/ou de nos clients ; le niveau de réussite du développement de nouveaux produits et de l’expansion mondiale ; l’impact des règlements concernant la surveillance des organismes de notation statistique reconnus au niveau national (Nationally Recognized Statistical Rating Organizations) ; l’adoption potentielle de nouvelles lois et de réglementations aux États-Unis, au niveau de l’État ou au niveau local, y compris la Dodd-Frank Wall Street Reform et le Consumer Protection Act, et les règlements prévus découlant de cette loi ; le potentiel de concurrence et de réglementation accrues dans l’UE et dans d’autres pays étrangers ; les litiges potentiels liés à nos avis, ainsi que tous les autres litiges auxquels la société est susceptible d’être exposée à tout moment ; les dispositions de la Dodd-Frank Act modifiant les normes des actes de procédures et celles des règlements de l’UE modifiant les normes de responsabilité, applicable aux agences de notation de crédit d’une manière qui soit défavorable à celles-ci ; les disposition des règlements de l’UE imposant des procédures supplémentaires et des conditions de fond pour la tarification des services ; la perte possible de collaborateurs clés ; les défaillances ou dysfonctionnements de nos activités et de notre infrastructure ; les vulnérabilités aux cyber-menaces ou autres problèmes de cybersécurité ; l’issue de tout examen par les autorités de contrôle fiscal des initiatives de planification fiscale mondiales de la société ; l’issue des procédures légales et fiscales historiques se rapportant à la société, à ses prédécesseurs et à ses sociétés affiliées, pour lesquels Moody’s a assumé une part des responsabilités financières ; l’impact des fusions, acquisitions et autres regroupements d’entreprises et la capacité de la société à intégrer les activités acquises avec succès ; la volatilité des devises et des taux de change ; le niveau des investissements de capitaux ; une baisse de la demande des institutions financières en outils de gestion du risque ; et d’autres facteurs de risques présentés dans le rapport annuel de la société sur formulaire 10-K pour l’année échue le mardi 31 décembre 2013 et dans d’autres documents enregistrés ponctuellement auprès de la Securities and Exchange Commission.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Michael Adler, 212-553-4667
Vice-président principal
Communications d’entreprise

michael.adler@moodys.com
ou
Salli Schwartz, 212-553-4862
Responsable monde des Relations avec les investisseurs
sallilyn.schwartz@moodys.com

Contacts

Michael Adler, 212-553-4667
Vice-président principal
Communications d’entreprise

michael.adler@moodys.com
ou
Salli Schwartz, 212-553-4862
Responsable monde des Relations avec les investisseurs
sallilyn.schwartz@moodys.com