Séché Environnement : Résultats au 30 juin 2014

CHANGÉ, France--()--Regulatory News :

Séché Environnement (Paris:SCHP) :

Chiffre d’affaires en léger retrait : -4,4% à change constant

  • Base de comparaison élevée : activité forte au 1er semestre 2013
  • Conditions d’activité exceptionnelles dans l’incinération DND

Solidité des résultats opérationnels (hors exceptionnel)

  • Bonne tenue de l’EBE à 37,3 M€ (vs. 38,2 M€ au 30 juin 2013) et progression du taux d’EBE à 17,5% CA hors IFRIC 12 (vs. 17,1% au 30 juin 2013)
  • Evolution du ROC en ligne avec l’EBE, à 15,2 M€ (vs. 16,4 M€ au 30 juin 2013)

Résultat net fortement impacté par l’exceptionnel

  • RO à 6,4 M€ (vs. 15,6 M€) : comptabilisation de charges exceptionnelles à hauteur de 8,4 M€
  • RN part du Groupe : (3,3) M€ vs. 5,6 M€ au 30 juin 2013

Perspectives

  • Résistance de l’EBE dans une hypothèse d’évolution de l’activité similaire au S2 par rapport au S1
  • Maîtrise de l’endettement net : Capex 2014 anticipés à 50 M€ environ (vs. 60 M€ annoncés)

Lors du Conseil d’administration arrêtant les comptes1, Joël Séché a commenté ces résultats :
« Alors que le 1er semestre de l’exercice en cours se compare à une base de référence 2013 élevée et que la période a connu des conditions d’activité perturbées dans l’incinération des déchets non dangereux, ces résultats, hors éléments exceptionnels, confirment la bonne orientation de nos principaux agrégats opérationnels et au-delà, la résilience de notre modèle de développement. A court terme, ils confortent notre anticipation de résistance de l’excédent brut d’exploitation au 2nd semestre, dans une hypothèse d’une évolution de notre activité similaire par rapport au 1er semestre.

Notre structure financière est stable et maîtrisée : l’endettement financier évolue peu, sous l’effet d’une politique d’investissements ciblés, et lors du refinancement partiel de mai, nous avons diversifié nos sources de financement tout en allongeant la maturité de notre dette et en améliorant son coût. Nous poursuivrons cette maîtrise de notre endettement net en adaptant notre programme d’investissements au 2nd semestre.

Au plan commercial, nous venons d’enregistrer un succès emblématique avec un contrat de délégation de service public de 100 M€ sur 20 ans auprès de la Ville de Laval pour la gestion de son réseau de chaleur, complété d’un contrat de 40 M€ pour la fourniture d’énergie issue de combustibles de récupération, une première en France. Ce succès illustre la capacité d’innovation de notre Groupe pour rester à la pointe des attentes de nos clients en matière de services à l’Environnement.

Acteur de la transition écologique et énergétique, Séché Environnement poursuit ainsi avec succès son développement sur des marchés en mutations rapides. Nos expertises sur les métiers des déchets les plus techniques et nos savoir-faire dans les valorisations matières et énergétiques renforcent la pertinence de nos offres de services à forte valeur ajoutée en direction des industriels et des collectivités pour apporter des solutions à leurs problématiques d’économie circulaire et de développement durable, en France et à l’International. »

Commentaires des résultats au 30 juin 2014

Au 30 juin 2014, Séché Environnement extériorise un résultat net consolidé (part du Groupe) de (3,3) M€ contre 5,6 M€ un an plus tôt, cette évolution reflétant principalement les conséquences des conditions d’activités exceptionnelles qui ont pénalisé l’opérationnel au cours du 2ème trimestre.

En termes d’activité, le 1er semestre 2014 se compare à une base de référence élevée, notamment dans les métiers de dépollution et de plates-formes et s’affiche donc en léger retrait par rapport au 1er semestre 20132.

Dans ce contexte, les résultats opérationnels de Séché Environnement se révèlent solides. Notamment, le taux d’EBE s’affiche en légère progression par rapport au 1er semestre 2013, la période bénéficiant d’un mix activité favorablement orienté ainsi que des effets positifs de mesures d’optimisation entrepris par le Groupe, dans le traitement des eaux par exemple.

La période a connu des conditions d’activité exceptionnelles dans l’incinération Déchets Non Dangereux en lien avec un conflit social qui ont entrainé des surcoûts comptabilisés à hauteur de 8,4 M€ dans le Résultat Opérationnel (RO) et ont conduit les comptes semestriels à une perte nette.

La structure financière est stable, avec un endettement net bien maitrisé à 227,2 M€ (vs. 221,9 M€ il y a un an), sous l’effet d’une génération de cash flow opérationnel net préservée en dépit des charges exceptionnelles du semestre, et d’une politique d’investissements maîtrisés, en particulier en matière d’investissements concessifs dont le montant s’affiche en net retrait sur la période (3,2 M€ au 30 juin 2014 vs. 15,5 M€ un an plus tôt).

Au 30 juin 2014, le Groupe affiche donc des ratios d’endettement stables, avec un gearing de 0,74x Fonds propres et un leverage de 2,91x EBE, pour des covenants respectivement de 1,1x et 3,5x.

Données consolidées revues, en M€

Au 30 juin   2013

retraité*

  2014   Variation

brute

  En % CA

hors IFRIC12

Chiffre d’affaires consolidé publié   239,2   216,4        
Chiffre d’affaires -hors IFRIC 12-   223,7   213,4   - 4,6 %   100,0%
EBE   38,2   37,3   - 2,4 %   17,5%
ROC   16,4   15,2   - 7,2 %   7,1%
Résultat Opérationnel   15,6   6,4   - 58,6 %   3,0%
RN des sociétés intégrées   6,4   (1,5)   -    
RN part du groupe   5,6   (3,3)   -    
Endettement net   221,9   227,2   + 7,1%   -

* En application de la norme IFRS 5 relative aux activités abandonnées

Détails de l’évolution des principaux agrégats au cours du 1er semestre 2014

Bonne tenue des résultats opérationnels (avant exceptionnels)

  • Progression du taux de marge brute d’exploitation
  • Evolution du ROC en ligne avec l’EBE

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) s’établit à 37,3 M€ au 30 juin 2014, contre 38,2 M€ un an plus tôt. La bonne tenue de l’EBE, au regard d’une activité en légère contraction, s’explique par l’évolution favorable du mix activités ainsi que par les effets de mesures d’optimisation.

Dès lors, le taux d’EBE progresse légèrement à 17,5% du CA hors IFRIC 12, contre 17,1% du CA hors IFRIC 12 l’an passé.

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) s’élève à 15,2 M€ (contre 16,4 M€ il y a un an), reflétant une évolution en ligne avec l’EBE.

Résultat net consolidé part du Groupe impacté par des facteurs ponctuels

  • Charges non récurrentes pesant sur le RO
  • Charges financières liées au refinancement partiel anticipé
  • Provision pour restructuration de GEREP (quote-part des résultats des entreprises associées)

Le Résultat Opérationnel est impacté, à hauteur de 8,4 M€, par des charges non récurrentes relatives au conflit social intervenu au cours du 2ème trimestre dans l’incinération Déchets Non Dangereux.

En conséquence, ce solde s’inscrit en contraction sensible par rapport à l’an passé, à 6,4 M€ (contre 15,6 M€ au 30 juin 2013).

Le résultat financier ressort à (8,2) M€ au 30 juin 2014, contre (5,9) M€ à la même date l’an passé. Cette évolution intègre, pour 2,3 M€, l’impact ponctuel du refinancement partiel opéré en mai.

Retraité de cet impact ponctuel, le coût annualisé de la dette nette ressort à 4,97% contre 5,12% en 2013, reflétant les premiers effets favorables des nouvelles conditions de la dette obligataire.

Après comptabilisation d’une charge d’IS en nette amélioration par rapport au 1er semestre 2013 (constatation d’un produit d’impôt de 0,3 M€ contre une charge de 3,2 M€ il y a un an, en lien avec l’évolution du RO), le RSI s’affiche à (1,5) M€ contre 6,4 M€.

La quote-part dans le résultat des entreprises associées3 s’élève à (1,4) M€ marquant un recul de 1,2 M€ principalement sous l’effet de la décision de mettre en suspens l’activité incinération de GEREP, induisant la constatation dans les comptes de cette filiale d’une provision pour restructuration.

En conséquence, après comptabilisation d’une perte de (0,4) M€ au titre des activités abandonnées (Hungaropec en cours de cession), le résultat net part du Groupe s’établit à (3,3) M€.

Situation financière stable

  • Investissements maîtrisés et stabilité de l’endettement net
  • Stabilité des ratios financiers

Au cours du 1er semestre 2014, le Groupe a poursuivi une politique d’investissements maîtrisés, notamment en matière d’investissements concessifs, avec 20,9 M€ d’investissements dont 3,2 M€ d’investissements concessifs, contre 31,9 M€ (dont 15,5 M€ d’investissements concessifs) il y a un an.

Les investissements pour compte du Groupe, ciblés, ont atteint 16,6 M€ soit 8,0% du CA hors IFRIC 12 contre 6,9% il y a un an. Ceux-ci intègrent, pour 8,1 M€, des investissements de croissance dans les métiers de tri et de valorisation, ainsi que les métiers de dépollution.

La contraction de la MBA reflète notamment l’évolution du RO sur la période.

Toutefois, Séché Environnement extériorise un cash flow opérationnel net en légère progression, à 15,0 M€ au 30 juin 2014, (contre 14,3 M€ un an plus tôt).

Au total, la dette financière nette a peu évolué, à 227,2 M€ au 30 juin 2014 contre 221,9 M€ un an plus tôt. Les ratios bilanciels sont restés stables avec un gearing (Dette Nette / Fonds Propres) à 0,74x Fonds Propres (contre 0,71x il y a un an) et un leverage (Dette Nette / EBE) de 2,91x EBE, stable par rapport au 30 juin 2013.

Perspectives

Spécialiste de la valorisation et du traitement de déchets, notamment dangereux, Séché Environnement inscrit son développement sur les marchés porteurs et à fortes barrières à l’entrée des services à l’Environnement pour les industriels et les collectivités.

Au cours des années récentes, le Groupe a fait évoluer son offre en direction des nouveaux métiers liés à l’émergence de l’économie circulaire, dont il est aujourd’hui l’un des acteurs en France.

Le Groupe devrait bénéficier des réglementations incitatives relatives à la transition énergétique et écologique qui devraient avoir des incidences positives et pérennes sur ses marchés de valorisation matières et énergétiques.

Séché Environnement entend également s’appuyer sur ses expertises reconnues en matière de gestion de déchets dangereux pour trouver des relais de croissance ciblés à l’International, en particulier par accompagnement de ses clientèles industrielles ou par l’exportation de ses savoir-faire.

Cette stratégie de développement se poursuivra dans le respect d’une structure financière équilibrée. Notamment, le Groupe s’attachera à maîtriser ses investissements. Ainsi, pour 2014, le Groupe prévoit désormais des CAPEX de l’ordre de 50 M€ dont 7 M€ environ au titre des investissements concessifs.

Après un 1er semestre se comparant à la base élevée du 1er semestre 2013, Séché Environnement s’attend pour le 2nd semestre 2014, à une base de comparaison moins forte en termes d’activité.

Hors effet de base, l’activité du 2nd semestre devrait connaître une évolution inchangée par rapport au 1er semestre 2014. Dans cette hypothèse, le Groupe anticipe ainsi la résistance de son excédent brut d’exploitation du 2nd semestre 2014 par rapport au 2nd semestre 2013.

Prochaine communication

Chiffre d’affaires au 30 septembre 2014       28 octobre 2014 après bourse

A propos de Séché Environnement

Séché Environnement est l’un des principaux acteurs français de la valorisation et du traitement de tous les types de déchets (hors radioactifs), qu’ils soient d’origine industrielle ou issus des collectivités territoriales.

Premier opérateur indépendant en France, Séché Environnement se caractérise par un positionnement de spécialiste des risques techniques, au cœur des marchés fermés et à barrière à l’entrée de la valorisation et du traitement de déchets.

Ses outils lui permettent d’offrir à sa clientèle d’industriels et de collectivités, des solutions à haute valeur ajoutée, ciblant les problématiques de l’économie circulaire et les exigences de développement durable, telles que :

  • les valorisations matières ou énergétique des déchets dangereux et non dangereux ;
  • les traitements thermiques ou physico-chimiques ;
  • le stockage des résidus ultimes de déchets dangereux ou non dangereux ;
  • Les éco-services de dépollution, de déconstruction et de réhabilitation.

Fort de son expertise globale, Séché Environnement se développe avec succès dans les métiers des services à l’Environnement, sur les marchés de l’externalisation des problématiques Déchets pour de clientèles de grandes collectivités et d’industriels de premier plan.

Séché Environnement est coté sur l’Eurolist d’Euronext depuis le 27 novembre 1997 et est éligible au PEA-PME.
(Compartiment B – ISIN : FR 0000039139 – Bloomberg : SCHP.FP – Reuters : CCHE.PA)

Avis important
Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs à la date de publication du présent communiqué et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de la Société, qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement des tendances et objectifs énoncés. Ces risques comprennent notamment ceux décrits dans le Document de Référence de la Société disponible sur son site internet (www.groupe-seche.com). Ces informations ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement et aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces éléments prospectifs. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations. Des informations plus complètes sur la Société peuvent être obtenues sur son site internet (www.groupe-seche.com), rubrique Information Réglementée. Ce communiqué ne constitue ni une offre de titres ni une sollicitation en vue d’une offre de titres dans un quelconque Etat, y compris aux Etats-Unis. La distribution du présent communiqué peut être soumise aux lois et règlements en vigueur en France ou à l’Etranger. Les personnes en possession du présent communiqué de presse doivent s’informer de ces restrictions et s’y conformer.

1 Conseil d’administration du 1er septembre 2014

2 Cf. communiqué du 29 juillet 2014

3 Ce solde est essentiellement composé de la quote-part de Séché Environnement dans les résultats de SOGAD et de GEREP consolidées par mise en équivalence depuis le 1er janvier 2013 en application anticipée des normes IFRS 10, 11 et 12.

Contacts

Séché Environnement
Manuel Andersen, +33 (0)1 53 21 53 60
Directeur des Relations Investisseurs
m.andersen@groupe-seche.com

Contacts

Séché Environnement
Manuel Andersen, +33 (0)1 53 21 53 60
Directeur des Relations Investisseurs
m.andersen@groupe-seche.com