Vivendi : Résultats semestriels 2014 conformes aux attentes

  • Entrée en négociations exclusives avec Telefonica pour la reprise de GVT

PARIS--()--Regulatory News:

Note : ce communiqué présente des résultats consolidés non audités établis selon les normes IFRS, arrêtés par le Directoire de Vivendi le 25 août 2014.

Vivendi (Paris:VIV) a dégagé au premier semestre 2014 des résultats conformes aux attentes. Les bonnes performances d’Universal Music Group (UMG) et de GVT lui ont permis d’enregistrer une légère croissance organique de son résultat opérationnel ajusté. De son côté, le résultat de Groupe Canal+ a été soutenu par ses activités hors de France.

Chiffres clefs
du premier semestre 20141

  Variation
par rapport au S1 2013
  Variation à périmètre et
change constants par rapport au S1 2013

 

  • Chiffre d’affaires
  5 546 M€   -3,5 %   + 1,3 %
 
  • Résultat opérationnel (EBIT)
436 M€ -7,1 %
  • Résultat net, part du groupe
1 913 M€ + 84,8 %
 
  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA)

626 M€

- 8,8 %

+ 1,2 %

  • Résultat net ajusté
355 M€ - 1,1 %
 
  • Cash Flow From Operations CFFO
176 M€ + 57,0 %
  • Dette financière nette
  7,9 Md€ contre 17,4 Md€ à fin juin 2013

La vente de SFR2 devrait être finalisée dans les prochains mois, sous réserve de conditions suspensives dont l’approbation des Autorités compétentes. A la date de réalisation de l’opération, Vivendi recevrait 12,9 milliards d’euros en numéraire (après ajustements de prix estimés) et une participation de 20 % dans le nouvel ensemble combiné SFR-Numericable.

Offres de reprise de GVT : le Conseil de surveillance décide d’entrer en négociations exclusives avec Telefonica

Vivendi a reçu des offres engageantes de la part de Telefonica (4 et 28 août) et de Telecom Italia (28 août) pour acquérir GVT.

L’offre de Telecom Italia repose sur une valeur d’entreprise de GVT de 7 milliards d’euros. Elle comprend une partie en numéraire de 1,7 milliard d’euros, une partie en titres Telecom Italia (16 % du capital et 21,7 % des droits de vote) et une partie en titres de TIM Brasil (15 % du capital). Cette offre expire le 20 septembre 2014. L’acquisition de GVT serait soumise à l’Assemblée générale de Telecom Italia, et Telecom Italia bénéficierait d’une clause de sortie en cas de perte de valeur significative de GVT.

L’offre de Telefonica du 28 août repose sur une valeur d’entreprise de GVT de 7,450 milliards d’euros. Elle comprend une partie en numéraire de 4,663 milliards d’euros et une partie en titres de Telefonica Brasil (12 % du capital), dont un tiers environ peut être échangé, à l’option de Vivendi, contre une participation de 5,7 % du capital et 8,3 % des droits de vote de Telecom Italia. Cette offre expire le 29 août 2014.

Au regard de la stratégie du Groupe et dans le meilleur intérêt de ses actionnaires, le Conseil de surveillance a décidé d’entrer en négociations exclusives avec Telefonica. Il n’en souligne pas moins la pertinence et la qualité de l’offre de Telecom Italia.

Le désengagement de GVT permettrait de céder la dernière entreprise de télécoms détenue entièrement par Vivendi après les ventes de Maroc Telecom et de SFR.

Le prix proposé par Telefonica a été considéré comme particulièrement attractif, dégageant une plus-value de plus de 3 milliards d’euros. Les autres conditions de l’offre, limitant au strict minimum le risque d’exécution de l’opération et les engagements de Vivendi postérieurs à la vente, répondent également aux objectifs de Vivendi.

L’accord entre Telefonica et Vivendi permettrait de développer des projets communs dans le domaine des contenus et des médias. En outre, Vivendi pourrait, s’il le souhaite, devenir actionnaire de Telecom Italia en échangeant des titres brésiliens contre des titres italiens.

L’offre de Telefonica répond le mieux aux objectifs stratégiques et financiers du Groupe. Vivendi entame une nouvelle phase de construction et entend devenir un groupe industriel intégré orienté vers les médias et les contenus. Il a pour objectif un développement par la croissance organique de ses filiales et leur étroite collaboration, tout en ne s’interdisant pas de détenir des positions minoritaires dans des sociétés alliées pour distribuer des contenus.
Le Directoire soumettra l’offre de Telefonica à la procédure d’information-consultation des instances représentatives du personnel de Vivendi.

Commentaires des principaux indicateurs financiers consolidés1

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 5 546 millions d’euros, contre 5 745 millions d’euros au premier semestre 2013 (-3,5 % et +1,3 % à taux de change et périmètre constants3). Le chiffre d’affaires a été impacté à hauteur de 259 millions d’euros par l’appréciation de l’euro principalement face au dollar, au real brésilien et au yen.

Le résultat opérationnel s’élève à 436 millions d’euros, contre 469 millions d’euros au premier semestre 2013, en diminution de 7,1 %.

Le résultat net, part du groupe est un bénéfice de 1 913 millions d’euros (1,42 euro par action), contre un bénéfice de 1 035 millions d’euros au premier semestre 2013 (0,78 euro par action), en augmentation de 84,8 %. Il intègre le résultat net des activités cédées ou en cours de cession (avant intérêts minoritaires) qui s’élève à 1 929 millions d’euros (contre 1 180 millions d’euros au premier semestre 2013) et comprend :

  • au titre du groupe Maroc Telecom, la plus-value de sa cession le 14 mai 2014 (786 millions d’euros, avant impôt) et son résultat net jusqu’à la date de cession effective (406 millions d’euros, avant intérêts minoritaires) ;
  • au titre de SFR2, le résultat net de 500 millions d’euros au premier semestre 2014 (contre 330 millions d’euros au premier semestre 2013). Ce résultat tient compte de l’arrêt, depuis le
    1er avril 2014, de l’amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles de SFR (impact de +409 millions d’euros), ainsi que des frais liés à la cession en cours ;
  • au titre d’Activision Blizzard, la plus-value de cession le 22 mai 2014 de 41,5 millions d’actions (84 millions d’euros), la variation de valeur favorable des 41,5 millions d’actions encore détenues par Vivendi au 30 juin 2014 (140 millions d’euros) et le dividende reçu par Vivendi (12 millions d’euros).

Hors impact des activités cédées ou en cours de cession et des charges non cash comptabilisées en IFRS, qui s’élèvent à 190 millions d’euros, le résultat opérationnel ajusté4 (EBITA) s’établit à 626 millions d’euros, contre 686 millions d’euros au premier semestre 2013 (-8,8 %). A taux de change et périmètre constants3, le résultat opérationnel ajusté progresse de 8 millions d’euros (+1,2 %), reflétant essentiellement la bonne performance d’Universal Music Group (+48 millions d’euros) et de GVT (+6 millions d’euros) atténuée par le recul de Groupe Canal+ (-12 millions d’euros).

Le résultat opérationnel ajusté est également impacté par des charges de restructuration pour 65 millions d’euros au premier semestre 2014 (contre 55 millions d’euros sur la même période en 2013).

En Allemagne, Vivendi procède à un plan de transformation de Watchever qui consiste à réduire les coûts tout en explorant de nouveaux modèles de monétisation des contenus et de la plateforme. A ce titre, une provision exceptionnelle de 48 millions d’euros a été constituée au 30 juin 2014.

Le coût du financement s’élève à 53 millions d’euros, contre 156 millions d’euros au premier semestre 2013 (-66,0 %), grâce essentiellement au remboursement anticipé d’emprunts réalisé au quatrième trimestre 2013.

Dans le résultat net ajusté, l'impôt est une charge nette de 177 millions d'euros, contre 113 millions d'euros au premier semestre 2013, en augmentation de 64 millions d’euros (+57,5 %). Le taux effectif de l’impôt dans le résultat net ajusté s’établit à 30,9 %, contre 20,4 % à la même période de 2013. La charge d’impôt du premier semestre 2013 intégrait notamment l’effet favorable de certains éléments non récurrents (+56 millions d’euros). Hors cet impact, le taux effectif de l’impôt dans le résultat net ajusté au premier semestre 2013 se serait établi à 30,5 %.

La part du résultat net ajusté revenant aux intérêts minoritaires s’établit à 41 millions d’euros, contre 76 millions d’euros au premier semestre 2013, en diminution de 35 millions d’euros à la suite de l’acquisition des intérêts minoritaires dans Groupe Canal+.

Le résultat net ajusté5 est un bénéfice de 355 millions d’euros (0,26 euro par action), stable par rapport à la même période en 2013 (359 millions d’euros, soit 0,27 euro par action).

L’endettement financier net, en normes IFRS, était de 7,9 milliards d'euros au 30 juin 2014 à comparer à 17,4 milliards d'euros au 30 juin 2013. Vivendi aurait une position de trésorerie nette positive d’environ 4 milliards d'euros en prenant en compte la finalisation de la vente de SFR2 pour 12,9 milliards d'euros (en incluant les ajustements de prix estimés pour 0,4 milliard d'euros et la participation au financement de l'acquisition de Virgin Mobile pour 0,2 milliard d'euros) et la réalisation en juillet 2014 d'un dépôt en numéraire placé dans un compte séquestre relatif au litige Liberty Media pour 975 millions d'euros.

Commentaires sur les activités de Vivendi

Groupe Canal+

Le chiffre d’affaires de Groupe Canal+ s’élève à 2 667 millions d’euros, en augmentation de 0,7 % à taux de change et périmètre constants (+2,6 % à données réelles) par rapport au premier semestre 2013. Fin juin 2014, Groupe Canal+ affiche un portefeuille global de 15,1 millions d'abonnements, en progression de 940 000 en un an, grâce à des performances importantes en Afrique et au Vietnam liées notamment à la Coupe du monde 2014 de football ainsi qu'à la croissance de son offre de vidéo à la demande, Canalplay, en France métropolitaine. Les abonnés à l’international (hors de France métropolitaine) représentent plus de 40 % du portefeuille du groupe grâce à leur augmentation significative au cours des douze derniers mois.

Le chiffre d’affaires des activités de télévision payante en France métropolitaine diminue, impacté par la hausse de la TVA passée de 7 % à 10 % au 1er janvier 2014. Le chiffre d’affaires hors de France augmente fortement grâce à la croissance des recrutements. Le chiffre d'affaires publicitaire progresse à la suite de l’accroissement de l'audience de D8 qui compte parmi les leaders des chaînes de la TNT. Le chiffre d’affaires de Studiocanal augmente de manière significative grâce en particulier au succès des films Non-Stop et RoboCop, ainsi qu’à l’intégration de la société de production britannique Red.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) de Groupe Canal+ s’établit à 420 millions d’euros, contre 430 millions d'euros au premier semestre 2013. Cet écart s'explique principalement par l’impact de la hausse de la TVA en France, partiellement compensé par les bons résultats dans les autres pays.

En octobre, Groupe Canal+ va lancer A+, une nouvelle chaîne 100 % africaine qui viendra enrichir l’offre de Canalsat sur le continent africain. Reflet des identités et des spécificités de la région et résolument tournée vers l’Afrique du futur, A+ ambitionne de devenir la chaîne de référence de l’Afrique francophone.

Universal Music Group

Le chiffre d’affaires d’Universal Music Group (UMG) s’établit à 2 003 millions d’euros, en baisse de 6,0 % à taux de change constant (-10,4 % à taux de change réel) par rapport au premier semestre 2013. En excluant l’impact de Parlophone Label Group (cédé en 2013 dans le cadre de l’acquisition d’EMI Recorded Music) et à taux de change constant, le chiffre d’affaires d’UMG baisse de 3,2 % par rapport au premier semestre 2013. Ce recul s’explique par la transformation accélérée du marché de la musique enregistrée et le tempo du catalogue de sorties de titres.

Les ventes numériques dans la musique enregistrée augmentent de 3 % à taux de change et périmètre constants. La hausse significative des revenus liés aux abonnements et au streaming a plus que compensé la baisse des ventes des téléchargements numériques. Cette croissance des ventes numériques ne compense cependant pas entièrement la baisse continue des ventes physiques.

Parmi les meilleures ventes de musique enregistrée de ce semestre, figurent la bande originale du film Disney « La Reine des neiges » ainsi que les titres de Lorde, Katy Perry et Avicii. Au premier semestre 2013, les plus importantes ventes comprenaient les titres de Rihanna, Imagine Dragons, la bande originale du film « Les Misérables » et Justin Bieber. Par ailleurs, « Racine Carrée » de Stromae est la meilleure vente des albums francophones depuis plus de 10 ans, avec plus de 2,5 millions d’unités vendues au total.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) d’UMG s’élève à 153 millions d’euros, en hausse de 14,5 % à taux de change constant (+7,0 % à taux de change réel) par rapport au premier semestre 2013, et en progression de 41,9 % en excluant la contribution en 2013 de Parlophone Label Group, qui a été cédé. Cette bonne performance, qui s’explique par des économies de frais généraux et par des coûts de restructuration plus faibles, a été partiellement atténuée par une baisse du chiffre d’affaires.

Le 1er août, UMG a finalisé la vente de Beats, dont il détenait environ 13 %, à Apple pour un montant de 409 millions de dollars US.

GVT

Le chiffre d’affaires de GVT s’élève à 839 millions d’euros (2,7 milliards de real), en hausse de 12,8 % à taux de change constant (-5,1 % à taux de change réel) par rapport au premier semestre 2013. Cette performance est portée par la croissance continue du cœur de métier (activité Grand Public et PME), en progression de 14,2 % à taux de change constant, dont une hausse de 61,2 % pour la télévision payante, en un an. Ce dernier service représente 13,2 % du chiffre d’affaires total de GVT et compte 772 438 abonnés au 30 juin 2014, en croissance de 52 % par rapport à fin juin 2013.

GVT poursuit son expansion au Brésil de façon maîtrisée et ciblée. Il a lancé ses services dans trois nouvelles villes au premier semestre 2014 et opère maintenant dans 153 villes, contre 146 au 30 juin 2013.

Au premier semestre 2014, GVT a étendu son réseau en fibre optique (FTTH) dans les emplacements clés de la ville de Rio de Janeiro. Le réseau de fibre optique, basé sur la technologie GPON (Gigabit Passive Optical Network), fonctionnait déjà dans les lieux clés de Sao Paulo et Curitiba.

GVT a lancé un nouveau produit innovant, Freedom, qui permet d’utiliser une ligne fixe à partir de smartphones ou de tablettes connectés à Internet. Avec cette application disponible sur iOS et Android, ses clients peuvent appeler et être appelés de leur ligne fixe vers leurs appareils mobiles en utilisant l’abonnement mensuel contracté pour le service de téléphone fixe.

Le résultat opérationnel ajusté avant amortissements (EBITDA) de GVT s’élève à 329 millions d’euros (1 milliard de real), en hausse de 10,5 % à taux de change constant (-7,0 % à taux de change réel) par rapport au premier semestre 2013. Sa marge d’EBITDA s’élève à 39,2 % (40,9 % pour les seules activités Télécoms), soit le niveau le plus élevé enregistré par les opérateurs télécoms au Brésil.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) de GVT s’établit à 170 millions d’euros (539 millions de real), en hausse de 3,3 % à taux de change constant (-13,2 % à taux de change réel) par rapport au premier semestre 2013, en raison de l’augmentation des charges d’amortissement.

Récemment, GVT a été élu pour la sixième fois l'une des meilleures entreprises où travailler, selon l’institut The Great Place to Work. En outre, pour la cinquième année consécutive, la société a reçu, pour sa relation client, le prix de la meilleure compagnie du secteur de la téléphonie et du haut débit fixe.

SFR2

Le chiffre d’affaires de SFR s’établit à 4 909 millions d’euros, en baisse de 4,7 % en base comparable (-3,9 %6 en base réelle) par rapport au premier semestre 2013. Le recul du chiffre d’affaires ralentit : en base comparable, il s’établit à -3,5 % au deuxième trimestre 2014, contre -5,8 % au premier trimestre.

A fin juin 2014, le parc total de clients mobiles de SFR s'élève à 21,379 millions, en hausse de 2,0 %7 par rapport à fin juin 2013. Le parc total d’abonnés mobiles s’élève à 18,202 millions, soit 85,1 % du parc total de clients mobiles. Le parc des clients résidentiels abonnés à l’Internet haut débit progresse de 42 500 clients au premier semestre 2014, à 5,299 millions.

Le chiffre d’affaires de l’activité Grand Public8 s’inscrit à 3 215 millions d’euros, en repli de 7,3 % par rapport au premier semestre 2013.

Sur le marché du Grand Public Mobile8, le parc d’abonnés recule légèrement de 17 000 abonnés au premier semestre 2014 par rapport au 31 décembre 2013. Au 30 juin 2014, le parc d'abonnés mobiles Grand Public totalise 11,364 millions de clients, en hausse de 2,2 %7,8 par rapport à fin juin 2013. Le parc total de clients mobiles Grand Public (abonnés et prépayés) de SFR s'élève à 14,304 millions.

Sur le marché du Grand Public Fixe8, le parc des clients résidentiels en France métropolitaine abonnés à l’Internet haut débit s’élève à 5,248 millions à fin juin 2014, en progression de 39 000 par rapport à fin 2013. Au sein du parc de clients abonnés à l’Internet haut débit8, le parc fibre s’établit à 238 000 abonnés. L’offre «Multi-Packs de SFR» enregistre une croissance de 400 000 clients par rapport à fin juin 2013 et s’établit à 2,534 millions de clients, soit 48,3 % du parc haut débit.

Dans un contexte macro-économique difficile, le chiffre d’affaires de l’activité Entreprises9 s’établit à 884 millions d’euros, en baisse de 6,5 % en base comparable (-2,2 %6 en base réelle) par rapport au premier semestre 2013.

L’acquisition de Telindus a été finalisée au deuxième trimestre 2014. Elle va permettre à SFR de renforcer sa présence dans les marchés connexes de l’intégration télécom et d’offrir de nouveaux services à ses clients Entreprises en complément des offres de SFR Business Team.

Le chiffre d’affaires de l’activité Opérateurs et autres10 progresse de 9,8 % par rapport à fin juin 2013, à 810 millions d’euros, principalement grâce à la croissance de l’activité des opérateurs.

Hors éléments non-récurrents11, le résultat opérationnel ajusté avant amortissements (EBITDA) de SFR atteint 1 302 millions d’euros, en recul de 11,4 % par rapport à fin juin 2013. Y compris éléments non-récurrents, il s’établit à 1 190 millions d’euros.

La finalisation du projet de rachat de SFR par Numericable devrait intervenir dans les prochains mois sous réserve de conditions suspensives dont l’approbation des Autorités compétentes.

Le 27 juin 2014, Numericable a signé l’accord définitif d’acquisition d’Omer Telecom Limited (holding de la société qui opère sous la marque Virgin Mobile en France) pour une valeur d’entreprise de 325 millions d’euros. Vivendi s’est engagé à financer à hauteur de 200 millions d’euros cette opération soumise à l’obtention des approbations des Autorités réglementaires compétentes.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier et états financiers condensés non audités du premier semestre 2014 » qui sera mis en ligne sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.com).

A propos de Vivendi
Vivendi regroupe plusieurs entreprises leaders dans les contenus et les médias. Groupe Canal+ est le numéro un français de la télévision payante, présent également en Afrique francophone, en Pologne et au Vietnam ; sa filiale Studiocanal est un acteur européen de premier plan en matière de production, d’acquisition, de distribution et de ventes internationales de films et de séries TV. Universal Music Group est le numéro un mondial de la musique. GVT est un groupe de très haut débit fixe, de téléphonie fixe et de télévision payante au Brésil. Par ailleurs, Vivendi contrôle SFR, le premier opérateur alternatif en France. www.vivendi.com

Avertissement Important
Déclarations prospectives. Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats des opérations, aux métiers, à la stratégie et aux perspectives de Vivendi ainsi qu'à l'impact de certaines opérations. Même si Vivendi estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables, elles ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, notamment les risques liés à l'obtention de l'accord d'autorités de la concurrence et des autres autorités réglementaires ainsi que toutes les autres autorisations qui pourraient être requises dans le cadre de certaines opérations et les risques décrits dans les documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en langue anglaise sur notre site (www.vivendi.com). Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement copie des documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org) ou directement auprès de Vivendi. Le présent communiqué de presse contient des informations prospectives qui ne peuvent s'apprécier qu'au jour de sa diffusion. Vivendi ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d’une information nouvelle, d’un évènement futur ou de tout autre raison.

ADR non sponsorisés. Vivendi ne sponsorise pas de programme d’American Depositary Receipt (ADR) concernant ses actions. Tout programme d’ADR existant actuellement est « non sponsorisé » et n’a aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec Vivendi. Vivendi décline toute responsabilité concernant un tel programme.

CONFERENCE ANALYSTES & INVESTISSEURS (en anglais avec traduction française)

Intervenants :
Arnaud de Puyfontaine
Président du Directoire
Hervé Philippe
Membre du Directoire et Directeur Financier

Date : Jeudi 28 août 2014
Présentation à 18h00 heure de Paris – 17h00 heure de Londres – 12h00 heure de New York

Les journalistes peuvent seulement écouter la conférence.
Internet : La conférence pourra être suivie sur Internet : www.vivendi.com (audiocast)

Numéros à composer pour suivre la conférence EN DIRECT
- Depuis la France : +33 (0) 176 77 22 25
- Depuis le Royaume Uni : +44 (0) 203 427 19 09
- Depuis les Etats-Unis : +1 646 254 3366
Code pour se connecter à la conférence en version originale (anglais) : 680 69 58
Code pour se connecter à la conférence sur la traduction simultanée (français) : 251 75 73

Codes pour suivre la conférence EN REPLAY
- Depuis la France : +33 (0)1 74 20 28 00
- Depuis le Royaume Uni : +44 (0) 203 427 05 98
- Depuis les Etats-Unis : +1347 366 9565
Code pour se connecter à la conférence en version originale (anglais) : 680 69 58
Code pour se connecter à la conférence sur la traduction simultanée (français) : 251 75 73

Sur notre site www.vivendi.com seront disponibles les numéros pour le service de ré-écoute (14 jours), un service de web cast audio et les "slides" de la présentation.

ANNEXE I

VIVENDI

COMPTE DE RESULTAT AJUSTE
(IFRS, non audité)
2e trimestre 2014   2e trimestre 2013   % de variation   1er semestre 2014   1er semestre 2013   % de variation
                         
 
2 824 2 919 - 3,3% Chiffre d'affaires 5 546 5 745 - 3,5%
(1 597) (1 633) Coût des ventes (3 233) (3 272)
1 227 1 286 - 4,6% Marge brute 2 313 2 473 - 6,5%
 
(806) (883) Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (1 634) (1 727)
 
(63) (18) Charges de restructuration et autres charges et produits opérationnels (53) (60)
       
358 385 - 6,9% Résultat opérationnel ajusté (EBITA) (*) 626 686 - 8,8%
 
4 1 Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (2) (7)
 
(34) (76) Coût du financement (53) (156)
 
2 11 Produits perçus des investissements financiers 2 25
       
330 321 + 3,2% Résultat des activités avant impôt ajusté 573 548 + 4,7%
 
(114) (56) Impôt sur les résultats (177) (113)
       
216 265 - 18,4% Résultat net ajusté avant minoritaires 396 435 - 9,0%
 
(22) (40) Intérêts minoritaires (41) (76)
       
194 225 - 13,7% Résultat net ajusté (*) 355 359 - 1,1%
                         
 
0,14 0,17 - 15,0% Résultat net ajusté par action 0,26 0,27 - 2,5%
 
0,14 0,17 - 15,2% Résultat net ajusté dilué par action 0,26 0,27 - 2,7%

Données en millions d’euros, informations par action en euros.

Nota :

En application de la norme IFRS 5, SFR (à compter du premier trimestre 2014) ainsi que le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard (à compter du deuxième trimestre 2013) sont présentés comme des activités cédées ou en cours de cession et Vivendi a déconsolidé le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard respectivement à compter du 14 mai 2014 et du 11 octobre 2013.

En pratique, les produits et charges de ces trois métiers ont été traités de la manière suivante :

- leur contribution jusqu’à leur cession effective, le cas échéant, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi (avant intérêts minoritaires) est regroupée sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;

- conformément à la norme IFRS 5, ces retraitements sont appliqués à l’ensemble des périodes présentées afin de rendre l’information homogène ;

- leur quote-part de résultat net est exclue du résultat net ajusté de Vivendi.

Les retraitements des données telles que publiées dans le Document de référence 2013 sont présentés dans l’annexe 2 du rapport financier et la note 18 de l’annexe aux états financiers condensés du premier semestre clos le 30 juin 2014.

(*) La réconciliation du résultat opérationnel (EBIT) au résultat opérationnel ajusté (EBITA) et du résultat net, part du groupe au résultat net ajusté est présentée en annexe V.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier semestriel 2014 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.fr).

ANNEXE II

 

 

VIVENDI

 

 

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

 

(IFRS, non audité)

2e trimestre 2014   2e trimestre 2013   % de variation     1er semestre 2014   1er semestre 2013   % de variation
                         
 
2 824 2 919 - 3,3% Chiffre d'affaires 5 546 5 745 - 3,5%
(1 597) (1 633) Coût des ventes (3 233) (3 272)
1 227 1 286 - 4,6% Marge brute 2 313 2 473 - 6,5%
 
(806) (883) Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (1 634) (1 727)
 
(63) (18) Charges de restructuration et autres charges et produits opérationnels (53) (60)
 
(89) (109) Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (178) (202)
 
- 15 Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises - (5)
 
3 28 Autres produits 3 28
 
(12) (11) Autres charges (15) (38)
       
260 308 - 15,6% Résultat opérationnel (EBIT) 436 469 - 7,1%
 
4 1 Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (2) (7)
 
(34) (76) Coût du financement (53) (156)
 
2 11 Produits perçus des investissements financiers 2 25
 
46 3 Autres produits financiers 86 44
 
(24) (128) Autres charges financières (42) (151)
       
254 119 x 2,1 Résultat des activités avant impôt 427 224 + 90,3%
 
(88) 117 Impôt sur les résultats (189) 127
       
166 236 - 29,8% Résultat net des activités poursuivies 238 351 - 32,3%
 
1 413 496 Résultat net des activités cédées ou en cours de cession 1 929 1 180
       
1 579 732 x 2,2 Résultat net 2 167 1 531 + 41,6%
 
(97) (231) Intérêts minoritaires (254) (496)
       
1 482 501 x 3,0 Résultat net, part du groupe 1 913 1 035 + 84,8%
 
                         
 
1,10 0,38 x 2,9 Résultat net, part du groupe par action 1,42 0,78 + 82,2%
 
1,10 0,38 x 2,9 Résultat net, part du groupe dilué par action 1,42 0,78 + 82,2%

Données en millions d’euros, informations par action en euros.

Nota :

En application de la norme IFRS 5, SFR (à compter du premier trimestre 2014) ainsi que le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard (à compter du deuxième trimestre 2013) sont présentés comme des activités cédées ou en cours de cession et Vivendi a déconsolidé le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard respectivement à compter du 14 mai 2014 et du 11 octobre 2013.

En pratique, les produits et charges de ces trois métiers ont été traités de la manière suivante :

- leur contribution jusqu’à leur cession effective, le cas échéant, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi (avant intérêts minoritaires) est regroupée sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;

- conformément à la norme IFRS 5, ces retraitements sont appliqués à l’ensemble des périodes présentées afin de rendre l’information homogène ;

- leur quote-part de résultat net est exclue du résultat net ajusté de Vivendi.

Les retraitements des données publiées antérieurement sont présentés dans l’annexe 2 du rapport financier et la note 18 de l’annexe aux états financiers condensés du premier semestre clos le 30 juin 2014.

ANNEXE III
 
VIVENDI
 
CHIFFRE D’AFFAIRES ET RESULTAT OPERATIONNEL AJUSTE PAR METIER
(IFRS, non audité)
(en millions d'euros)   2e trimestre 2014   2e trimestre 2013   % de variation   % de variation à taux de change constant   % de variation à taux de change et périmètre constants (a)
         

Chiffre d'affaires

Groupe Canal+ 1 350 1 314 +2,8% +2,9% +0,2%
Universal Music Group 1 019 1 145 -11,0% -6,7% -4,3%
GVT 434 446 -2,6% +13,1% +13,1%
Autres 26 17
Eliminations des opérations intersegment (5) (3)
         
Total Vivendi 2 824 2 919 -3,3% +0,9% +0,6%
                     

 

Résultat opérationnel ajusté (EBITA)

Groupe Canal+ 245 247 -0,7% -0,8% -0,9%
Universal Music Group 97 88 +10,1% +15,6% +28,0%
GVT 87 97 -9,9% +4,8% +4,8%
Autres (66) (22)
Holding & Corporate (5) (25)
         
Total Vivendi 358 385 -6,9% -2,1% +0,1%
(en millions d'euros)   1er semestre 2014   1er semestre 2013   % de variation   % de variation à taux de change constant   % de variation à taux de change et périmètre constants (a)
         

Chiffre d'affaires

Groupe Canal+ 2 667 2 600 +2,6% +2,7% +0,7%
Universal Music Group 2 003 2 236 -10,4% -6,0% -3,2%
GVT 839 884 -5,1% +12,8% +12,8%
Autres 47 33
Eliminations des opérations intersegment (10) (8)
         
Total Vivendi 5 546 5 745 -3,5% +1,0% +1,3%
                     

 

Résultat opérationnel ajusté (EBITA)

Groupe Canal+ 420 430 -2,4% -2,5% -2,8%
Universal Music Group 153 143 +7,0% +14,5% +41,9%
GVT 170 196 -13,2% +3,3% +3,3%
Autres (86) (36)
Holding & Corporate (31) (47)
         
Total Vivendi 626 686 -8,8% -2,6% +1,2%

a. Le périmètre constant permet de retraiter les mouvements de périmètre suivants :

  • chez Groupe Canal+ : il exclut les impacts en 2014 des acquisitions de Red Production Company (5-12-2013) et de Mediaserv (13-02-2014) ;
  • chez UMG : il exclut les impacts de l’exploitation du catalogue Parlophone Label Group en 2013.
ANNEXE IV
VIVENDI
 
BILAN CONSOLIDE
(IFRS, non audité)
(en millions d'euros)   30 juin 2014   31 décembre 2013
         
 
ACTIF
Ecarts d'acquisition 10 640 17 147
Actifs de contenus non courants 2 499 2 623
Autres immobilisations incorporelles 391 4 306
Immobilisations corporelles 3 350 7 541
Titres mis en équivalence 300 446
Actifs financiers non courants 713 654
Impôts différés 652 733
Actifs non courants 18 545 33 450
 
Stocks 107 330
Impôts courants 560 627
Actifs de contenus courants 888 1 149
Créances d'exploitation et autres 2 313 4 898
Actifs financiers courants 22 45
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 393 1 041
5 283 8 090
Actifs détenus en vue de la vente 679 1 078
Actifs des métiers cédés ou en cours de cession 18 749 6 562
Actifs courants 24 711 15 730
   
TOTAL ACTIF 43 256 49 180
 
CAPITAUX PROPRES ET PASSIF
Capital 7 413 7 368
Primes d'émission 5 127 8 381
Actions d'autocontrôle (5) (1)
Réserves et autres 5 970 1 709
Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi SA 18 505 17 457
Intérêts minoritaires 391 1 573
Capitaux propres 18 896 19 030
 
Provisions non courantes 2 755 2 904
Emprunts et autres passifs financiers à long terme 7 295 8 737
Impôts différés 693 680
Autres passifs non courants 138 757
Passifs non courants 10 881 13 078
 
Provisions courantes 326 619
Emprunts et autres passifs financiers à court terme 2 154 3 529
Dettes d'exploitation et autres 4 968 10 416
Impôts courants 272 79
7 720 14 643
Passifs associés aux actifs détenus en vue de la vente - -
Passifs associés aux actifs des métiers cédés ou en cours de cession 5 759 2 429
Passifs courants 13 479 17 072
 
Total passif 24 360 30 150
   
TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIF 43 256 49 180
ANNEXE V
VIVENDI
 
RECONCILIATION DU RESULTAT OPERATIONNEL AU RESULTAT OPERATIONNEL AJUSTE ET DU RESULTAT NET, PART DU GROUPE AU RESULTAT NET AJUSTE
(IFRS, non audité)

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) et le résultat net ajusté, mesures à caractère non strictement comptable, doivent être considérés comme une information complémentaire, qui ne peut se substituer à toute mesure des performances opérationnelles et financières à caractère strictement comptable et Vivendi considère qu’ils sont des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du groupe. La Direction de Vivendi utilise le résultat opérationnel ajusté et le résultat net ajusté dans un but informatif, de gestion et de planification car ils illustrent mieux les performances des activités et permettent d’exclure la plupart des éléments non opérationnels et non récurrents.

2e trimestre 2014   2e trimestre 2013   (en millions d'euros)   1er semestre 2014 1er semestre 2013
                 
 
260 308 Résultat opérationnel (EBIT) (*) 436 469
Ajustements
89 109 Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) 178 202
- (15) Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) - 5
(3) (28) Autres produits (*) (3) (28)
12 11 Autres charges (*) 15 38
358 385 Résultat opérationnel ajusté (EBITA) 626 686
2e trimestre 2014   2e trimestre 2013   (en millions d'euros)   1er semestre 2014   1er semestre 2013
                 
 
1 482 501 Résultat net, part du groupe (*) 1 913 1 035
Ajustements
89 109 Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) 178 202
- (15) Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) - 5
(3) (28) Autres produits (*) (3) (28)
12 11 Autres charges (*) 15 38
(46) (3) Autres produits financiers (*) (86) (44)
24 128 Autres charges financières (*) 42 151
(1 413) (496) Résultat net des activités cédées ou en cours de cession (*) (1 929) (1 180)
(786) - dont plus-value de cession du groupe Maroc Telecom (786) -
(224) - dont plus-value sur actions Activision Blizzard (224) -
(14) (52) Variation de l'actif d'impôt différé lié aux régimes de l'intégration fiscale de Vivendi SA et du bénéfice mondial consolidé 35 (104)
3 (50) Eléments non récurrents de l'impôt 10 (43)
(15) (71) Impôt sur les ajustements (33) (93)
75 191 Intérêts minoritaires sur les ajustements 213 420
194 225 Résultat net ajusté 355 359

(*) Tel que présenté au compte de résultat consolidé.

ANNEXE VI
VIVENDI
 
RETRAITEMENT DE L’INFORMATION COMPARATIVE AU TITRE DE L’EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 :

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE ET COMPTE DE RESULTAT AJUSTE

(IFRS, non audité)

En application de la norme IFRS 5, SFR (à compter du premier trimestre 2014) ainsi que le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard (à compter du deuxième trimestre 2013) sont présentés comme des activités cédées ou en cours de cession et Vivendi a déconsolidé le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard respectivement à compter du 14 mai 2014 et du 11 octobre 2013.

En pratique, les produits et charges de ces trois métiers ont été traités de la manière suivante :

- leur contribution jusqu’à leur cession effective, le cas échéant, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi (avant intérêts minoritaires) est regroupée sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;

- conformément à la norme IFRS 5, ces retraitements sont appliqués à l’ensemble des périodes présentées afin de rendre l’information homogène ;

- leur quote-part de résultat net est exclue du résultat net ajusté de Vivendi.

En conséquence de l’application d’IFRS 5 à SFR à compter du premier trimestre 2014, le compte de résultat consolidé et le compte de résultat ajusté de l’exercice clos le 31 décembre 2013 ont été retraités comme présenté ci-dessous :

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ     COMPTE DE RÉSULTAT AJUSTÉ
  Exercice clos le 31 décembre 2013 Exercice clos le 31 décembre 2013  
   
 
Chiffre d'affaires 11 962 11 962 Chiffre d'affaires
Coût des ventes (6 878) (6 878) Coût des ventes
Marge brute 5 084 5 084 Marge brute
Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (3 543) (3 543) Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises
Charges de restructuration et autres charges et produits opérationnels (181) (181) Charges de restructuration et autres charges et produits opérationnels
Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (396)
Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (6)
Autres produits 88
Autres charges (54)  
Résultat opérationnel (EBIT) 992 1 360 Résultat opérationnel ajusté (EBITA)
Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (21) (21) Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence
Coût du financement (300) (300) Coût du financement
Produits perçus des investissements financiers 66 66 Produits perçus des investissements financiers
Autres produits financiers 51
Autres charges financières (538)  
Résultat des activités avant impôt 250 1 105 Résultat des activités avant impôt ajusté
Impôt sur les résultats (15) (266) Impôt sur les résultats
Résultat net des activités poursuivies 235
Résultat net des activités cédées ou en cours de cession 2 544  
Résultat net 2 779 839 Résultat net ajusté avant intérêts minoritaires
Dont Dont
Résultat net, part du groupe 1 967 728 Résultat net ajusté
Intérêts minoritaires 812 111 Intérêts minoritaires
 
Résultat net, part du groupe par action (en euros) 1,48 0,55 Résultat net ajusté par action (en euros)
Résultat net, part du groupe dilué par action (en euros) 1,47 0,55 Résultat net ajusté dilué par action (en euros)

1 Pour mémoire, compte tenu de l’application de la norme IFRS 5, SFR (à compter du 1er trimestre 2014) ainsi que le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard (à compter du 2ème trimestre 2013) sont présentés comme des activités cédées ou en cours de cession. En outre, Vivendi a déconsolidé le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard respectivement à compter du 14 mai 2014 et du 11 octobre 2013, dates de leur cession effective par Vivendi. De ce fait, ni SFR, ni le groupe Maroc Telecom, ni Activision Blizzard ne sont inclus dans le chiffre d’affaires, le résultat opérationnel (EBIT), le résultat opérationnel ajusté, le CFFO et le résultat net ajusté. Leurs contributions respectives au résultat net, part du groupe, de Vivendi, de même que les plus-values réalisées, sont classées dans le « résultat net des activités cédées ou en cours de cession », exclu du résultat net ajusté.

2 SFR est une filiale en cours de cession. La finalisation de la vente de SFR, qui est soumise à certaines conditions dont l’approbation de l’Autorité de la Concurrence, est prévue dans les prochains mois.

3 Le périmètre constant permet de retraiter les mouvements de périmètre suivants :- chez Groupe Canal+ : il exclut les impacts en 2014 des acquisitions de Red Production Company (5 décembre 2013) et de Mediaserv (13 février 2014) ;- chez UMG : il exclut les impacts en 2013 de l’exploitation du catalogue Parlophone Label Group.

4 Pour plus d’informations sur le résultat opérationnel ajusté, voir annexe V.

5 Pour la réconciliation du résultat net, part du groupe au résultat net ajusté, voir annexe V.

6 Intégrant le chiffre d’affaires de Telindus à partir du 1er mai 2014. En base comparable 2013, le chiffre d’affaires de SFR exclut celui de Telindus.

7 Le parc final du premier semestre 2013 exclut 92 000 lignes inactives à la suite d’une purge technique réalisée au quatrième trimestre 2013.

8 Marché métropolitain, toutes marques confondues.

9 Marché métropolitain, marques SFR Business Team et Telindus.

10 Comprend notamment les activités Opérateurs, SFR (filiale de SFR à La Réunion) ainsi que l’élimination des flux intragroupes.

11 Une charge de 112 millions d’euros a été comptabilisée sur le deuxième trimestre 2014 liée aux dernières évolutions de relations contentieuses. Ces évolutions portent notamment sur certains litiges décrits dans les états financiers 2013.

Contacts

Vivendi
Médias
Paris
Jean-Louis Erneux
+33 (0) 1 71 71 15 84
Solange Maulini
+33 (0) 1 71 71 11 73
ou
New York
Jim Fingeroth (Kekst)
+1 212 521 4819
ou
Londres
Tim Burt (StockWell)
+44 (0)20 7240 2486
ou
Relations Investisseurs
Paris
Jean-Michel Bonamy
+33 (0) 1 71 71 12 04
Aurelia Cheval
+33 (0) 1 71 71 12 33
ou
New York
Eileen McLaughlin
+1 212 572 8961

Contacts

Vivendi
Médias
Paris
Jean-Louis Erneux
+33 (0) 1 71 71 15 84
Solange Maulini
+33 (0) 1 71 71 11 73
ou
New York
Jim Fingeroth (Kekst)
+1 212 521 4819
ou
Londres
Tim Burt (StockWell)
+44 (0)20 7240 2486
ou
Relations Investisseurs
Paris
Jean-Michel Bonamy
+33 (0) 1 71 71 12 04
Aurelia Cheval
+33 (0) 1 71 71 12 33
ou
New York
Eileen McLaughlin
+1 212 572 8961