Essilor : Un marché porteur, une stratégie claire, des résultats en forte croissance

  • Chiffre d’affaires en hausse de 19,1 %
  • Contribution de l’activité à 17,9 % du chiffre d’affaires incluant les acquisitions stratégiques1
  • Vif succès des nouveaux produits Crizal® UV et Varilux® S series
  • Montée en puissance du milieu de gamme et des pays à forte croissance
  • Signature de 24 partenariats et intégration réussie de Stylemark

CHARENTON-LE-PONT, France--()--Regulatory News:

Le Conseil d’administration d’Essilor International (Paris:EI), qui s’est réuni le 27 février 2013, a arrêté les comptes de l’exercice 2012. Les comptes ont été audités par les commissaires aux comptes dont le rapport de certification est en cours d’émission.

Chiffres clés

                         
En millions d’euros       2012       2011       Variation
Chiffre d’affaires       4 989       4 190       + 19,1 %
Contribution de l’activité       894       748       + 19,5 %

(en % du CA)

     

17,9 %

     

17,9 %

       
Résultat opérationnel       832       683       + 21,8 %
Résultat net part du groupe       584       506       + 15,5 %
Bénéfice net par action (en €)       2,80       2,44       + 14,7 %

Cash flow libre2

      597       463       + 28,9 %
 

Commentant ces résultats, Hubert Sagnières, Président-Directeur Général d’Essilor, a déclaré :

« Fort de ses bons résultats en 2012, Essilor regarde l’avenir avec confiance et enthousiasme. Le groupe s’appuie sur l’importance de sa mission, l’amélioration de la vision pour tous et partout dans le monde. 4,2 milliards de personnes dans le monde ont un défaut visuel, 2,5 milliards ne bénéficient toujours pas de correction visuelle. Essilor met en œuvre une stratégie puissante s’appuyant sur l’innovation, les partenariats, le développement du milieu de gamme et les pays à forte croissance. Ces nombreux atouts nous rendent sereins dans notre capacité à réaliser, en 2013, une nouvelle année de croissance et de rentabilité opérationnelle élevée. »

Faits marquants

En 2012, la progression du chiffre d’affaires en base homogène et acquisitions organiques combinées s’établit à 8,0 % et la contribution de l’activité ressort à 17,9 % du chiffre d’affaires, acquisitions stratégiques incluses. Ces performances sont au-dessus des objectifs annuels moyens annoncés par le groupe en début d’année.

L’exercice se caractérise par les faits marquants suivants :

  • La poursuite de l’innovation avec le lancement de 232 nouveaux produits sur tous les segments de marché ;
  • Le succès commercial du nouveau verre antireflet Crizal® UV et du nouveau verre progressif Varilux® S series ;
  • La continuation du programme d’acquisitions avec la signature de 24 partenariats, dont 14 dans les marchés à forte croissance, représentant 171 millions d’euros de chiffre d’affaires en année pleine ;
  • L’implantation du groupe dans 5 nouveaux pays à fort potentiel ;
  • L’intégration réussie de Stylemark dans FGX International, le leader américain des lunettes pré-montées ;
  • L’optimisation continue de l’outil de production du groupe.

Dividende

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 16 mai 2013 la distribution d’un dividende de 0,88 euro par action qui sera mis en paiement à partir du 4 juin 2013.

Perspectives

Le marché de l’optique ophtalmique confirme sa croissance structurelle, tirée par l’évolution démographique mondiale, les changements de style de vie, et le développement rapide des classes moyennes, notamment dans les pays à forte croissance. Sa fragmentation et sa sous-pénétration demeurent : sur les 4,2 milliards de personnes dans le monde ayant un défaut visuel, 2,5 milliards ne bénéficient toujours pas de correction visuelle.

En 2013, malgré un contexte économique incertain, ces facteurs soutiendront la demande pour une meilleure vision partout dans le monde et permettront à Essilor de continuer à déployer sa stratégie créatrice de valeur. Ainsi, Essilor est confiant dans sa capacité à réaliser une nouvelle année de croissance et de rentabilité élevée.

1 Shamir dans l’activité Verres et Matériel Optique, et Stylemark dans l’activité Readers

2 Ressources d’exploitation moins variation du BFR moins investissements corporels et incorporels nets

EXTRAITS DU RAPPORT DE GESTION

CHIFFRE D’AFFAIRES : + 19,1 %

 

Chiffre d’affaires consolidé par activité et par région

 
En millions d’euros       2012       2011      

Variation
publiée

     

Croissance
en base
homogène

     

Effet de
perimètre

Verres et matériel optique       4 445,2       3 795,8       + 17,1 %       + 5,3 %       + 7,4 %
Amérique du Nord (a)       1 735,9       1 503,1       + 15,5 %       + 4,0 %       + 2,9 %
Europe       1 558,7       1 471,2       + 5,9 %       + 2,6 %       + 2,5 %
Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique (b)       828,6       551,2       + 50,3 %       + 12,3 %       + 30,9 %
Amérique latine (a)       322,0       270,3       + 19,2 %       + 13,0 %       + 12,1 %
Équipements       199,2       184,6       + 7,9 %       + 1,4 %       + 0,5 %
Readers       344,4       209,1       + 64,7 %       + 5,9 %       + 50,4 %
TOTAL       4 988,8       4 189,5       + 19,1 %       + 5,2 %      

+ 9,3 %

(a) Le chiffre d’affaires du Mexique, soit 15,9 millions d’euros en 2011, est désormais présenté dans la région Amérique latine.

(b) Le changement de méthode de consolidation de Nikon-Essilor et Essilor Korea a apporté 101,3 millions d’euros de chiffre
d’affaires en 2012, soit un effet périmètre de 2,4 % au niveau du groupe.

 

En 2012, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Essilor s’est établi à 4 988,8 millions d’euros, en progression de 19,1 %.

  • En base homogène, la croissance des ventes atteint 5,2 %. Cette progression reflète le dynamisme de l’activité Verres et Matériel Optique, dans chacune des régions, et la bonne performance de l’activité Readers.
  • L’effet de périmètre de 9,3 % recouvre trois éléments. D’une part, les revenus de Shamir Optical au cours du premier semestre ainsi que l’effet de la consolidation de Stylemark au 1er janvier 2012 (+ 4,1 %). D’autre part, le chiffre d’affaires apporté par les partenariats et acquisitions organiques signées en 2011 et 2012 (+ 2,8 %). Et, enfin, l’impact du changement de méthode de consolidation de Nikon-Essilor et Essilor Korea, deux co-entreprises désormais consolidées à 100 % (+ 2,4 %)
  • L’effet de change (+ 4,6 %) traduit en premier lieu les effets de l’appréciation du dollar américain face à l’euro, mais également des dollars canadien et australien, de la livre anglaise et du yuan chinois. A l’inverse, la dépréciation du real brésilien a pesé sur les ventes.

Activité par régions et divisions

VERRES ET MATERIEL OPTIQUE

Amérique du Nord

Le cumul des lancements réussis de nouveaux produits, de conditions de marché favorables et des bénéfices des actions engagées au cours des exercices précédents ont permis à Essilor de réaliser une excellente année en Amérique du Nord avec une croissance de 4,0 % en base homogène.

Aux Etats-Unis, le groupe réalise une croissance de son chiffre d’affaires de 5,0 % en base homogène. Les produits à valeur ajoutée tirent cette croissance, grâce notamment au déploiement de Crizal® UV sur l’ensemble de la gamme Crizal® qui a connu un franc succès auprès des optométristes indépendants. Cumulé au plein effet de la campagne publicitaire Crizal® commencée en 2012, ce lancement a permis une hausse significative des volumes, accompagnée d’une différentiation accrue et d’un effet prix positif sur cette gamme de produits. Le lancement de Varilux® S series a, quant à lui, commencé au second semestre, de même que celui du verre progressif Definity® 3.

Au niveau des canaux de distribution, l’année a été marquée par un très bon niveau d’activité avec les grandes chaines d’optique. Ce segment a notamment vu la poursuite et l’extension du contrat de solutions antireflets avec l’une des principales chaines du pays, LensCrafters, ainsi que la signature d’un nouveau contrat d’approvisionnement de verres avec une autre grande enseigne nationale.

Le segment des distributeurs de verres et lentilles de contact enregistre pour sa part une bonne croissance.

Au Canada, le succès de la stratégie de distribution multi-réseau compense partiellement une performance mitigée de Nikon Essilor chez les opticiens indépendants et la réintégration par une grande chaine nationale d’une partie de sa production.

Europe

Le chiffre d’affaires en Europe a progressé de 2,6 % en base homogène, malgré un contexte économique difficile, notamment dans les pays du Sud. Cette performance reflète un niveau soutenu de l’activité au cours des trois premiers trimestres. La croissance de la fin d’année a été impactée par une base de comparaison difficile liée à deux événements favorables du quatrième trimestre 2011 : la montée en puissance d’un grand contrat de fourniture au Royaume-Uni, d’une part, et les problèmes de production d’un grand concurrent, d’autre part. Ces effets de base négatifs ont été partiellement compensés par le bon démarrage des nouveaux produits Crizal® UV, lancé au deuxième trimestre, et Varilux® S series, lancé progressivement à partir de septembre.

La France continue à afficher une bonne performance, grâce à ses efforts commerciaux propres: approfondissement des réseaux de distribution, succès des nouveaux produits dont Varilux® S series, bon positionnement de BBGR auprès des enseignes nationales et attrait des produits de Shamir dans certaines régions. Le Royaume-Uni affiche une forte croissance. L’impact en année pleine du contrat de fourniture avec une importante chaine d’optique, Boots Opticians, s’ajoute à la bonne tenue de l’activité avec les opticiens indépendants. L’Europe Centrale, l’Europe du Nord et l’Europe de l’Est enregistrent des croissances modestes, reflétant des situations contrastées selon les pays. L’Allemagne affiche notamment une bonne performance dans les chaines d’optique et un bon potentiel chez les opticiens indépendants. Le Benelux et l’Europe du Sud sont affectés par leur environnement économique difficile. Malgré ce contexte, l’activité du groupe en Espagne profite d’un important succès dans une chaine nationale chez laquelle BBGR améliore très substantiellement ses parts de marché.

Asie-Océanie-Afrique-Moyen-Orient

La région Asie-Océanie-Afrique-Moyen-Orient a maintenu une forte croissance de 12,3 % en base homogène. Celle-ci reflète une accélération de l’activité dans les pays à forte croissance et une bonne tenue des ventes dans les pays développés de la zone. Sur l’ensemble de la région, les produits Varilux® et Crizal® enregistrent une très bonne dynamique.

En Chine, l’activité dans le milieu de gamme continue sa très forte progression, profitant notamment du bon positionnement des partenaires du groupe. La distribution des verres Kodak® par Wanxin sur le marché domestique produit de très bons résultats. Les verres Varilux® et Crizal® continuent, quant à eux, de tirer le haut de gamme.

En Inde, les différents segments du marché affichent de fortes croissances grâce, d’une part, aux nouveaux produits et, d’autre part, à un effort soutenu d’élargissement de la couverture clients. Les partenaires du groupe enregistrent tous de très bonnes performances.

L’Indonésie et les pays de l’Asean confirment leur forte croissance et l’amélioration de leur mix produit.

Le Japon a réalisé une bonne année, indépendamment de l’effet positif lié au changement dans l’environnement concurrentiel. Le groupe a ainsi augmenté son activité avec deux chaines d’optique.

En Australie/Nouvelle Zélande, le réseau des optométristes indépendants réalise une excellente performance. Dans le réseau des chaines d’optiques, le partenariat Eyebiz enregistre une bonne croissance de son mix produit.

Au cours de l’année 2012, le groupe s’est aussi implanté pour la première fois dans plusieurs pays de la zone (Sri Lanka, Tunisie et Togo).

Amérique latine

Dans un contexte économique moins favorable qu’en 2011, Essilor affiche une croissance de ses ventes de 13,0 % en base homogène.

Au Brésil, le groupe a continué à déployer sa stratégie multi-réseau. S’appuyant sur les partenariats noués avec les laboratoires indépendants pour accélérer la diffusion des verres à valeur ajoutée, le groupe a obtenu un rapide développement des verres progressifs, des traitements antireflet et des verres photochromiques. Essilor a notamment déployé des centres de traitement antireflet chez deux de ses laboratoires partenaires. Le verre Crizal® UV a été lancé dans les grandes villes en fin d’année.

Nouvelle année de très forte croissance au Mexique où Essilor a continué à profiter des opportunités liées à la sous-pénétration des principales catégories de verres à valeur ajoutée. Les gammes de verres progressifs Varilux® et de verres antireflet Crizal® ont gagné des parts de marché. Afin d’améliorer sa qualité de service, Essilor a ouvert un nouveau laboratoire à Mexico. Enfin, le groupe a également signé un important partenariat avec un distributeur indépendant, Crystal y Plastico, lui permettant d’élargir sa couverture géographique et de se renforcer dans le milieu de gamme.

En Colombie, le groupe a créé une filiale de commercialisation afin d’accélérer le déploiement de ses différentes marques. Après un bon début d’année en Argentine, les performances ont été affectées par le ralentissement de la croissance économique et, en particulier, les restrictions sur les importations.

Les Instruments

Dans un contexte de marché particulièrement tendu en Europe, région qui représente une part importante de son chiffre d’affaires, la division Instruments affiche un recul limité de son activité en 2012.

Dans le segment des outils de taillage-montage de verres, où Essilor a globalement renforcé ses positions, les performances sont très contrastées par pays. En Europe, la contraction de l’activité s’est concentrée dans les pays du Sud, notamment en Italie et en Espagne, et dans les pays du centre. A l’inverse, les ventes sont en croissance en France où la meuleuse Mr. Orange® continue de bénéficier d’un bon succès commercial. Hors d’Europe, les Etats-Unis, le Canada, l’Asie et le Brésil obtiennent de bonnes performances.

Dans les matériels d’optométrie, le marché européen est tiré par un taux d’équipement croissant des magasins. Ainsi, Essilor s’est appuyé sur une gamme renouvelée qui lui a permis de prendre des parts de marché chez les opticiens indépendants et de renforcer ses positions dans les chaines.

Enfin, dans le domaine des appareils de prises de mesures pour opticiens, Essilor a commencé la commercialisation de sa gamme M’Eye Fit®, outils permettant d’aider la vente de verres individualisés. Essilor s’est d’ailleurs notablement renforcé dans ce métier avec une prise de participation majoritaire dans Interactive Visuel Système (IVS), leader mondial des solutions technologiques d’aide à la vente pour opticiens qui produit le Visioffice, colonne de mesure permettant la vente des verres haut de gamme de la famille Varilux®.

EQUIPEMENTS

La division Equipements a réalisé une croissance de 1,4 % de son chiffre d’affaires en base homogène, malgré une base de comparaison élevée et un climat moins favorable aux investissements industriels. Cette bonne tenue s’explique par plusieurs éléments : d’une part, la poursuite des investissements des laboratoires dans les machines de surfaçage numérique notamment aux Etats-Unis et en Amérique latine ; d’autre part, la bonne performance de l’activité «Consommables». L’activité globale de Satisloh a également été tirée par l’extension d’un contrat de livraison de machines de traitements antireflet en une heure à LensCrafters, une grande chaine d’optique américaine.

La capacité d’innovation de la division lui a permis d’améliorer certaines parts de marché en offrant à ses clients un déploiement plus souple de ses technologies, un réseau de service mondial ainsi que de nouveaux modèles économiques. Pour les unités de production de masse, Satisloh a ainsi lancé le Box-coater 1200-MPX, une machine de traitement antireflet qui offre de meilleurs rendements. Pour les plus petits laboratoires souhaitant accéder au surfaçage numérique, la division a lancé les « microlabs », un système modulaire permettant une grande flexibilité de production tant sur les procédés de surfaçage numérique que sur les nouveaux procédés On-Block Manufacturing.

La division a, enfin, continué son développement international, avec notamment de nombreux succès en Amérique Latine et l’ouverture à Dan Yang en Chine d’un nouveau hall d’exposition de 2 000 m2, lui permettant de présenter ses technologies à l’ensemble de la clientèle asiatique.

READERS

La division Readers enregistre une bonne année avec 5,9 % de croissance en base homogène. Cette croissance est tirée principalement par l’activité solaire, qui bénéficie de deux effets : d’une part, la montée en puissance d’un nouveau contrat avec une grande enseigne nationale et, d’autre part, le renouvellement de collections chez plusieurs grands comptes en fin d’année.

L’activité de lunettes pré-montées a connu un exercice plus contrasté du fait de la poursuite du déstockage en début d’exercice. FGX International s’est appuyé sur le renouvellement de sa ligne de produits auprès d’une grande enseigne de distribution domestique, ainsi que sur la montée en puissance d’un nouveau contrat de fourniture auprès d’une chaine de «magasins à prix unique» américaine très dynamique. Ces efforts ont été complétés par une campagne publicitaire télévisuelle incarnée par l’actrice Brooke Shields, la nouvelle icône des produits Foster Grant®.

L’activité de FGXI à l’international a continué à se développer avec de bonnes croissances en Grande-Bretagne et en Amérique latine. Sur ce continent, la division a notamment démarré son activité dans de nouveaux pays d’Amérique du Sud (Equateur, Bolivie, Pérou) et dans un certain nombre de pays d’Amérique Centrale tout en accélérant sa croissance au Mexique et au Chili auprès de clients existants ou de nouveaux comptes. En Italie, Polinelli enregistre des gains de parts de marché dans un contexte difficile.

L’intégration de Stylemark et la mise en œuvre des synergies correspondantes sont en ligne avec les attentes. Cette intégration se matérialise notamment par le regroupement progressif de la distribution sur le site de FGX International dans le Rhode Island (Etats-Unis). Cette acquisition a également permis de croître sur le segment des Grands Magasins, avec une augmentation des ventes auprès de quelques grands comptes en forte croissance.

Chiffre d’affaires du quatrième trimestre : + 10,5 % hors change

 
En millions d’euros       T4 2012       T4 2011      

Variation
publiée

     

Croissance
en base
homogène

     

Effet de
perimètre

Verres et matériel optique       1 090,9       979,3       + 11,4 %       + 3,5 %       + 5,8 %
Amérique du Nord a       410,1       374,6       + 9,5 %       + 3,0 %       + 2,1 %
Europe       390,1       382,0       + 2,1 %       + 1,1 %       0 %

Asie/Océanie/
Moyen Orient/Afrique b

      209,6       149,7       + 40,0 %       + 7,0 %       + 29,1 %
Amérique latine a       81,1       72,9       + 11,3 %       + 11,9 %       + 6,7 %
Équipements       55,6       52,8       + 5,3 %       + 1,7 %       + 0 %
Readers       83,2       58,1       + 43,3 %       + 6,5 %       + 31,5 %
TOTAL       1 229,7       1 090,2       + 12,8 %       + 3,6 %       + 6,9 %

a. Le chiffre d’affaires du Mexique, soit 4,3 millions d’euros au T4 2011, est désormais présenté dans la région Amérique latine.

b. Le changement de méthode de consolidation de Nikon-Essilor et Essilor Korea a apporté 23,5 millions d’euros de chiffre
d’affaires, soit un effet périmètre de 2,2 % au niveau du groupe.

 

Le chiffre d’affaires du 4ème trimestre affiche une progression de 12,8 %. La croissance homogène atteint 3,6 % en dépit d’un fort effet de base. L’effet périmètre (+ 6,9 %) résulte des acquisitions organiques

(+ 3,0 %) et de l’apport de Stylemark (+ 1,7 %), le solde provenant du changement de méthode de consolidation de Nikon-Essilor et Essilor Korea, soit + 2,2 %. L’impact des devises ressort à + 2,3 %.

Pendant la période, Essilor a continué de s’appuyer sur l’innovation et le déploiement géographique pour réaliser des performances conformes à ses objectifs. Par région et par division, les faits marquants sont :

  • Le maintien d’un bon niveau d’activité aux Etats-Unis ;
  • Le lancement réussi de Varilux® S series en Europe, par ailleurs pénalisée par un fort effet de base et les difficultés persistantes de l’Europe du Sud et des Instruments;
  • Le dynamisme des pays en forte croissance d’Asie-Océanie-Moyen-Orient et d’Amérique latine ;
  • Un bon trimestre dans les Readers ;
  • La normalisation des ventes de l’activité Equipements à un niveau élevé.

24 nouveaux partenariats dans le monde en 2012

Au cours de l’année, le groupe a finalisé 24 partenariats, représentant un chiffre d’affaires de 171 millions d’euros en année pleine. Ces transactions se sont réparties sur l’ensemble des régions : Amérique du Nord (9), Europe (1), Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique (10) et Amérique latine (4).

COMPTE DE RESULTAT

 
En millions d’euros       2012       2011       Variation
Chiffre d’affaires       4 988,8       4 189,5       + 19,1 %
Marge brute       2 783,6       2 321,5       + 19,9 %

en % du CA

     

55,8 %

     

55,4 %

       
Contribution de l’activité (a) 894,1 748,2 + 19,5 %

en % du CA

     

17,9 %

     

17,9 %

       
Autres produits / Autres charges       - 62,4       - 65,1        
Résultat opérationnel       831,7       683,1       + 21,8 %
Résultat financier       - 18,0       - 13,4        
Impôt sur les sociétés - 207,1 - 179,4

taux d’impôt (%)

     

25,5 %

     

26,8 %

       
Résultat des sociétés en équivalence       23,8       27,9        
Part des minoritaires       - 46,4       - 12,6        
Résultat net part du groupe 584,0 505,6 + 15,5 %

en % du CA

     

11,7 %

     

12,1 %

       
Bénéfice net par action (en euros)       2,80       2,44       + 14,7 %

a. Résultat opérationnel avant paiement en actions, frais de restructuration, autres produits et autres charges, et
avant dépréciation des écarts d’acquisition.

 

Marge brute

En 2012, le ratio de marge brute (chiffre d’affaires – coût des produits vendus) sur chiffre d’affaires augmente de 40 points de base, à 55,8 %. Cette amélioration traduit d’une part, les gains d’efficacité industrielle et la forte croissance des volumes, et, d’autre part, le succès des nouveaux produits, notamment le verre antireflet Crizal® UV.

Charges d’exploitation

Les charges d’exploitation 2012 s’élèvent à 37,9 % du chiffre d’affaires. Cette hausse de 30 points de base traduit :

  • une progression importante des investissements en marketing, force de vente et distribution ;
  • une hausse des frais de structure, liée notamment au renforcement des ressources dans les régions à forte croissance ;
  • une progression de l’effort en matière de recherche et développement, soit 161,9 millions d’euros (avant déduction d’un crédit d’impôt recherche de 12,9 millions), contre 151,5 millions en 2011.

Au total, la contribution de l’activité s’élève à 894,1 millions d’euros, en hausse de 19,5 % et est stable à 17,9 % du chiffre d’affaires. Hors impact de l’allocation d’une partie du prix des actifs (Purchase Price Allocation) et de l’application de la norme IFRS 3 révisée, la contribution de l’activité ressort à 18,6 % du chiffre d’affaires.

Bénéfice net par action : + 14,7 % à 2,80 euros

Autres produits / autres charges opérationnelles

Le solde du poste Autres produits / autres charges affiche un total de 62,4 millions, en baisse de 2,7 millions. Il recouvre notamment :

  • 28,4 millions de charges liées aux paiements en actions (contre 23,2 millions en 2011), dont 27,7 millions au titre des charges liées aux plans d’options de souscription d’actions et des plans d’actions de performance, (y compris 5 millions d’euros de charges sociales). Le solde est composé des frais liés à la décote accordée dans le cadre du Plan d’Epargne Entreprise ;
  • 25,3 millions d’euros de charges de restructuration principalement liées à la rationalisation du réseau de laboratoires de prescription, et au transfert des activités de recherche et développement de la Floride vers le centre d’innovation et technologie situé sur le campus de Dallas (Etats-Unis) inauguré en 2012. Ces dépenses s’inscrivent en légère hausse par rapport à 2011 ;
  • d’une charge de 21,2 millions d’euros couvrant des frais juridiques, notamment dans le cadre de l’accord conclu avec Carl Zeiss Vision, ainsi que des coûts liés à des acquisitions stratégiques ;
  • d’un gain net sur cessions d’actifs de 15,6 millions d’euros, principalement lié au changement de méthode de consolidation des co-entreprises Nikon-Essilor et Essilor Korea.

Résultat opérationnel

En 2012, le résultat opérationnel (Contribution de l’activité – Autres produits et autres charges) a atteint 831,7 millions d’euros, soit 16,7 % du chiffre d’affaires (16,3 % en 2011).

Charges et produits financiers

Le résultat ressort en baisse à - 18,0 millions d’euros, contre - 13,4 millions en 2011. L’écart provient essentiellement de l’augmentation des frais financiers consécutive à l’extension de la durée moyenne de la dette et à l’effet défavorable des cours de change.

Impôt sur les bénéfices

Le montant des impôts sur les bénéfices augmente de 15,5 % à 207,1 millions d’euros. Entre 2011 et 2012, le taux effectif de l’impôt a baissé de 26,8 % à 25,5 % du résultat avant impôt, en liaison avec les éléments exceptionnels des autres produits et autres charges opérationnels.

Résultat des sociétés mises en équivalence

Le résultat des sociétés mises en équivalence équivaut à la quote-part du résultat de l’activité réalisée par Transitions (détenue à 49 % par Essilor) avec les manufacturiers autres qu’Essilor. La baisse de ce résultat de 27,9 à 23,8 millions d’euros traduit donc une moindre activité de Transitions avec ces clients.

Résultat net part du groupe et bénéfice net par action

La part des minoritaires dans le résultat d’Essilor progresse fortement à 46,4 millions d’euros, reflétant la dynamique de la stratégie de partenariat développée par le groupe. L’augmentation de ce poste traduit en particulier :

  • Le changement de méthode de consolidation de Nikon-Essilor et Essilor Korea ;
  • La consolidation en année pleine de Shamir, détenue à 50 % ;
  • L’effet des nouveaux partenariats signés en 2011 et 2012 ;
  • La croissance des résultats des partenariats existants grâce, notamment, aux programmes de synergies mis en place.

Le résultat net part du groupe progresse ainsi de 15,5 % à 584,0 millions d’euros, soit 11,7 % du chiffre d’affaires.

En raison d’une légère augmentation du nombre moyen d’actions en circulation en 2012, le bénéfice net par action progresse de 14,7 % à 2,80 euros.

CASH FLOW LIBRE3 : + 28,9 %

Ecarts d’acquisitions et autres immobilisations incorporelles

Le poste Ecarts d’acquisitions a augmenté de 204 millions d’euros à 2 087 millions d’euros à fin 2012. Cette hausse procède pour l’essentiel des nouvelles acquisitions.

Stocks

A fin 2012, les stocks s’élevaient à 830 millions d’euros, en augmentation de 77 millions d’euros par rapport à fin 2011, dont une grande partie est liée aux acquisitions. La progression des stocks en relation avec l’activité est en ligne avec la croissance du chiffre d’affaires en base homogène.

Investissements

Dans le domaine industriel, les investissements nets de cession sont en progression, s’élevant à 232,3 millions d’euros, soit 4,7 % du chiffre d’affaires. L’essentiel de ces investissements a été réalisé dans les laboratoires de prescription, qui progressent dans l’ensemble des régions du monde. Près de 20 % des investissements ont été affectés à la production de série. La construction de Centres d’Innovation et de Technologie à Dallas (Etats-Unis) et à Créteil (France) a concentré une autre partie des efforts.

Cash flow libre

Le modèle d’Essilor a continué à démontrer sa forte génération de trésorerie au cours de l’exercice 2012. Les flux d’exploitation provenant des opérations (hors variation du BFR) se sont élevés à 848 millions d’euros, en progression de 17,3 % par rapport à 2011. Ces flux ont notamment permis de couvrir la progression du montant des investissements industriels, soit 241 millions d’euros, ainsi qu’une augmentation limitée du besoin en fonds de roulement (+10 millions d’euros).

Il en résulte une croissance du cash flow libre de 28,9 %, à 597 millions d’euros qui a contribué à financer :

  • Des investissements financiers nets de 193 millions d’euros ;
  • Une augmentation des dividendes versés aux actionnaires d’Essilor et aux actionnaires minoritaires des co-entreprises, soit 201 millions d’euros ;
  • Des achats d’actions propres pour un montant global de 112 millions d’euros permettant de racheter plus de 2 millions de titres sur le marché dans le cadre de la politique de limitation de la dilution.

Capitaux propres

Les capitaux propres consolidés s’élèvent à 3 921 millions d’euros à fin 2012, en hausse de 13,4 % par rapport à fin 2011.

L’endettement net du groupe s’est réduit, passant de 506 millions à 237 millions d’euros, soit un niveau d’endettement net inférieur à 10 % des capitaux propres.

Tableau de variation de l’endettement net

 

En millions d’euros

                       
Flux d’exploitation (hors variation du BFRa)       848       Investissements industriels       241
Changement de méthode de consolidationb       48       Variation BFR       10
Augmentation de capital       118       Dividendes       201
Divers       12       Investissements financiers netsc       193
                Rachat d’actions propres       112
                Diminution de l’endettement net       269
                 

EVENEMENTS SURVENUS APRES LA CLOTURE

Acquisitions

Depuis le début de l’année, Essilor a signé deux nouveaux partenariats avec des acteurs locaux :

  • Au Chili, Essilor a signé un accord pour prendre la majorité du capital de Megalux, le plus important laboratoire de prescription indépendant du pays. Basé à Santiago, Megalux dispose de 5 succursales dans le pays et réalise un chiffre d’affaires annuel de 7 millions d’euros. Ce partenariat constituera la première implantation d’Essilor au Chili, un pays d’environ 17 millions d’habitants en croissance rapide, et où moins d’un verre sur 20 est progressif.
  • En Israël, le groupe a fait l’acquisition des actifs de production et de commercialisation d’Optiplas, distributeur historique du groupe, réalisant un chiffre d’affaires annuel d’environ 5 millions d’euros. La nouvelle société, Essilor Laboratories of Israël, reprendra la distribution des marques du groupe (Essilor®, Varilux®, Crizal®, Nikon®) en Israël. Combiné à la présence locale de Shamir, ce partenariat permet de bâtir une véritable offre multi-réseau sur un marché compétitif, où les innovations sont hautement valorisées par les opticiens.
  • En Russie, le groupe a acquis la majorité du capital de MOC BBGR, une co-entreprise détenant Marketing Optical Company, le distributeur historique des verres BBGR sur le marché russe. MOK réalise un chiffre d’affaire annuel d’environ 3,7 millions d’euros.
  • Essilor a également annoncé en janvier la signature de deux accords en vue d’acquérir la majorité du capital de Servi Optica d’une part, et d’Isbir Optik d’autre part. Ces deux sociétés sont respectivement leaders de la distribution en Colombie et en Turquie et réalisent un chiffre d’affaires respectif de 29 et 15 millions d’euros. Ces opérations restent soumises à l’étude par les autorités de la concurrence.

Transitions Optical Inc.

En janvier, Essilor a annoncé avoir entamé des discussions avec PPG Industries sur l’avenir de Transitions Optical Inc., leur filiale commune. Pour mémoire, Essilor détient 49 % de Transitions.

Renouvellement de la licence Kodak

Signet Armorlite, filiale d’Essilor, a renouvelé la licence de production et de distribution des verres de marque Kodak® auprès de la société Eastman Kodak. Cet investissement de 30,5 millions de dollars autorise Signet Armorlite, les filiales du groupe et certains de leurs partenaires, à utiliser la marque Kodak® partout dans le monde jusqu’en 2029.

Rachat d’actions

Essilor poursuit sa politique de rachat d’actions visant à limiter la dilution liées aux programmes de paiement en actions. Au 26 février, le groupe a racheté plus de 309 000 actions sur le marché pour un montant d’investissement de 22,5 millions d’euros environ.

Informations pratiques
Une réunion d’analystes se tiendra ce jour, 28 février, à 10h00, à Paris.

La retransmission de la réunion sera accessible en direct et en différé par le lien suivant :
http://hosting.3sens.com/Essilor/20130228-DA00CBA8/fr/

La présentation sera accessible par le lien suivant :
http://www.essilor.com/fr/Investisseurs/Pages/Publications.aspx

Prochains rendez-vous
25 avril 2013 : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2013
16 mai 2013 : Assemblée générale des actionnaires

A propos d’Essilor

Essilor est le numéro un mondial de l’optique ophtalmique. De la conception à la fabrication, le groupe élabore de larges gammes de verres pour corriger et protéger la vue. Sa mission est de permettre à toute personne dans le monde d’avoir une bonne vision grâce à des verres adaptés à ses besoins. Ainsi le groupe consacre environ 150 millions d’euros par an à la recherche et au développement pour proposer des produits toujours plus performants. Les marques phares sont Varilux®, Crizal®, Definity®, Xperio®, Optifog™ et Foster Grant®. Essilor développe et commercialise également des équipements, des instruments et des services destinés aux professionnels de l'optique.

Essilor a réalisé un chiffre d'affaires net consolidé de près de 5 milliards d'euros en 2012 et emploie environ 52 600 collaborateurs. Le groupe, qui déploie ses activités dans plus d’une centaine de pays, dispose de 22 usines, plus de 400 laboratoires de prescription et centres de taillage-montage ainsi que plusieurs centres de recherche et développement dans le monde.

Pour plus d’informations, visitez le site www.essilor.com.

L’action Essilor est cotée sur le marché Euronext à Paris et fait partie des indices EuroStoxx 50 et CAC 40.

Codes : ISIN : FR0000121667 ; Reuters : ESSI.PA ; Bloomberg : EI:FP.

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2012

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

 

En milliers d'euros sauf données par action      

Année
2012

     

Année
2011

           
Chiffre d'affaires 4 988 845 4 189 541
Coût des produits vendus (2 205 278) (1 868 086)
                 
MARGE BRUTE       2 783 567       2 321 455
Charges de recherche et de développement (161 877) (151 490)
Charges commerciales et de distribution (1 139 856) (959 692)
Autres charges d'exploitation (587 688) (462 094)
                 
CONTRIBUTION DE L'ACTIVITE       894 146       748 179
 
Charges nettes de restructuration (25 325) (22 646)
Dépréciation des écarts d'acquisition 0 0
Charges sur paiements en actions (28 421) (23 211)
Autres produits opérationnels 12 006 3 962
Autres charges opérationnelles (36 319) (20 722)
Résultat sur cessions d'actifs 15 626 (2 470)
                 
RESULTAT OPERATIONNEL       831 713       683 092
 
Coût de l'endettement brut (24 063) (13 904)
Produits de trésorerie et équivalents 17 037 10 507
Résultat de change (6 779) (85)
Autres produits et charges financiers (4 173) (9 917)
Résultat des sociétés mises en équivalence 23 811 27 883

 

               
RESULTAT AVANT IMPOTS       837 546       697 576
 
Impôt sur les résultats (207 122) (179 396)
 
                 
RESULTAT NET 630 424 518 180
dont part du Groupe       584 008       505 619
dont part des minoritaires       46 416       12 562
 
Résultat net part du Groupe par action (euros)

2,80

2,44

Nombre moyen d’actions (milliers) 208 264 207 246
 
Résultat net part du Groupe dilué par action (euros)

2,77

2,41

Nombre moyen d’actions dilué (milliers)       211 015       209 678
 

ETAT DES PRODUITS (CHARGES) COMPTABILISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES

 
     

2012

     

2011

En milliers d'euros      

Part du
Groupe

     

Part des
minoritaires

     

Total

     

Part du
Groupe

     

Part des
minoritaires

     

Total

Résultat de la période (a)       584 008       46 416       630 424       505 619       12 562       518 181
Variation de juste valeur des instruments financiers, nette d'impôt                        
Couvertures de transactions futures, part efficace       (244)               (244)       (4 466)               (4 466)
Impôts      

(94)

              (94)       2 494               2 494
Nettes d'impôts       (338)               (338)       (1 972)               (1 972)
                                                 
Couvertures d'investissement net, part efficace       836               836       1 392               1 392
Impôts       (114)               (114)       (479)               (479)
Nettes d'impôts       (722)               (722)       913               913
                                                 
Transfert en résultat ou change, net d'impôt :
Couvertures de transactions futures, part efficace       (1 808)               (1 808)       4 104               4 104
Impôts       239               239       (1 194)               (1 194)
Nettes d'impôts       (1 569)               (1 569)       2 910               2 910
                                                 
Couvertures d'investissement net, part efficace       (246)               (246)       (199)               (199)
Impôts       11               11       68               68
Nettes d'impôts       (235)               (235)       (131)               (131)
                                                 
Variations de juste valeur des immobilisations financières       2 289               2 289       (1 279)               (1 279)
Impôts       (47)               (47)       (131)               (131)
Nettes d'impôts       2 242               2 242       (1 410)               (1 410)
                                                 
Ecarts actuariels sur engagements de retraite       (31 337)               (31 337)       (10 535)               (10 535)
Impôts       6 376               6 376       2 632               2 632
Nets d'impôts       (24 961)               (24 961)       (7 903)               (7 903)
                                                 
Ecart de conversion sur réserves de couverture et réévaluation       62               62       (978)               (978)
Ecart de conversion et divers sur autres réserves et résultat       (49 868)       (6 036)       (55 904)       35 738               35 738
Divers (Impôts)       (6 126)               (6 126)                        
Produits (charges) directement en capitaux propres, net d'impôts (b)       (80 071)       (6 036)       (86 107)       27 167       812       27 979
                                                 
Eléments en capitaux propres et résultat, nets d'impôts (a) + (b)       503 937       40 380       544 317       532 786       13 374       546 160
 
 

BILAN CONSOLIDE

ACTIF
 
En milliers d'euros       31 décembre 2012       31 décembre 2011
           
Ecarts d'acquisition 2 086 933 1 883 331
Autres immobilisations incorporelles 621 622 581 781
Immobilisations corporelles 1 000 558 955 280
                 
IMMOBILISATIONS NETTES       3 709 113       3 420 392
 
Titres mis en équivalence 109 838 109 915
Autres immobilisations financières 119 583 92 743
Impôts différés actifs 116 789 101 689
Créances d'exploitation non courantes 25 052 3 891
Autres actifs non courants 674 892
                 
AUTRES ACTIFS NON COURANTS       371 936       309 130
                 
TOTAL ACTIFS NON COURANTS       4 081 049       3 729 522
 
Stocks et en cours 830 478 753 416
Avances et acomptes aux fournisseurs 15 719 19 671
Créances d'exploitation courantes 1 147 525 1 121 746
Créances d'impôt 55 806 48 355
Créances diverses 35 645 30 838
Instruments financiers dérivés actif 33 611 15 091
Charges constatées d'avance 40 651 41 777
Autres placements de trésorerie 5 781 7 450
Trésorerie et équivalents de trésorerie 660 958 390 320
                 
ACTIFS COURANTS       2 826 174       2 428 664
 
Actifs non courants destinés à la vente
 
TOTAL DE L'ACTIF       6 907 223       6 158 186
 
 

BILAN CONSOLIDE

PASSIF
 
En milliers d'euros       31 décembre 2012       31 décembre 2011
 
Capital 38 650 38 527
Primes d'émission 311 622 307 401
Réserves consolidées 2 940 952 2 629 367
Actions propres (239 044)

(264 110)

Réserves de couverture et de réévaluation (79 647)

(49 443)

Ecarts de conversion 107 628 157 496
Résultat net part du Groupe 584 008 505 619
                 
CAPITAUX PROPRES PART DU GROUPE       3 664 169       3 324 857
 
Intérêts minoritaires 256 571 132 894
                 
TOTAL DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES       3 920 740       3 457 751
 
Provisions pour retraites 204 652 177 693
Dettes financières à long terme 526 237 309 152
Impôts différés passifs 148 339 148 755
Autres passifs non courants 232 544 138 168
                 
PASSIFS NON COURANTS       1 111 772       773 768
 
Provisions pour risques 126 954 141 401
Dettes financières à court terme 390 012 606 581
Avances et acomptes reçus des clients 16 944 15 705
Dettes d'exploitation courantes 1 014 675 913 218
Dettes d'impôt 75 627 62 172
Autres passifs courants 207 605 161 306
Instruments financiers dérivés passif 30 115 14 953
Produits constatés d'avance 12 779 11 331
                 
PASSIFS COURANTS       1 874 711       1 926 667
                 
TOTAL DU PASSIF       6 907 223       6 158 186
 
 

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

 
En milliers d' Euros               31 décembre 2012       31 décembre 2011
                         
RESULTAT NET CONSOLIDE       (i)       630 424       518 180
                 
Résultats, nets des dividendes encaissés, des sociétés en équivalence 44 796 34 433
Amortissements, provisions et autres charges calculées 229 629 180 693
                         
Résultat avant amortissements et équivalence               904 849       733 306
Dotation (reprise) nette aux provisions pour risques et charges (24 325) (2 745)
Résultat des cessions d'actifs (i) (14 733) 2 470

Capacité d'autofinancement après impôt et coût de
l'endettement financier net

              865 791       733 031
Coût de l'endettement financier net 7 026 8 988
Charges d'impôts (y compris impôts différés)       (i)       207 122       179 396

Capacité d'autofinancement avant impôt et coût de
l'endettement financier net

              1 079 939       921 415
Impôts payés (224 264) (183 717)
Intérêts financiers nets reçus (versés) (5 586) (14 293)
Variation du besoin en fonds de roulement               (10 091)       (55 607)
FLUX DE TRESORERIE NET PROVENANT DES OPERATIONS               839 998       667 798
Investissements incorporels et corporels (241 207) (204 717)
Prix d'acquisition de titres consolidés, net de la trésorerie acquise (158 224) (364 428)
Acquisition de titres non consolidés (12 956) (15 120)
Autres immobilisations financières (16 077) (16 688)
Prix de cession de titres consolidés, net de la trésorerie cédée 1 368 203
Cessions d'autres actifs financiers, d'actifs corporels et incorporels               10 770       14 412
FLUX DE TRESORERIE NET AFFECTE AUX INVESTISSEMENTS               (416 326)       (586 338)
Augmentation de capital (ii) 117 899 83 133
Rachat et revente d'actions propres (ii) (111 788) (147 502)
Dividendes versés aux actionnaires :
- aux actionnaires d'ESSILOR (ii) (176 619) (171 541)
- aux actionnaires minoritaires par les filiales intégrées (ii) (24 837) (3 783)
Augmentation (Diminution) des emprunts hors dettes sur crédit-bail (54 840) 188 590
Acquisition de placements de trésorerie* 1 724 2 066
Remboursement des dettes de crédit-bail (2 614) (2 866)
Autres mouvements               (1 266)       (6 855)
FLUX DE TRESORERIE NET LIES AUX OPERATIONS DE FINANCEMENT               (252 341)       (58 758)
                         
VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE               171 331       22 702
Trésorerie nette au 1er janvier 363 109 345 888
Impact du changement de méthode d'intégration des co-entreprises 49 335
Incidence des variations des taux de change               (4 244)       (5 481)
TRESORERIE NETTE AU 31 DECEMBRE               579 531       363 109
Trésorerie et équivalents de trésorerie 660 958 390 320
Concours bancaires (81 427) (27 211)
 
* OPCVM de trésorerie non considérés comme de l'équivalent de trésorerie, selon la norme IAS7.
(i) se référer au compte de résultat
(ii) se référer au tableau de variation des capitaux propres
 
 

VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

• Exercice 2012

En milliers d'euros       Capital      

Primes
d’émission

     

Réserves
de rééval.

     

Réserves

     

Ecart de
conversion

     

Actions
d'auto
contrôle

     

Résultat
net part
groupe

     

Capitaux
propres
Groupe

     

Intérêts
minoritaires

     

Capitaux
propres
totaux

Capitaux propres au 1er janvier 2012       38 527       307 401       (49 443)       2 629 367       157 496       (264 110)       505 619       3 324 857       132 894       3 457 751
Augmentations de capital                                                            
- Fonds commun de placement 69 21 927 21 996 21 996
- Options de souscription 486 95 417 95 903 95 903
- Incorporation de réserves
Augmentations de capital souscrites par les minoritaires
Annulation d'actions propres (432) (113 123) 113 555
Paiement en actions 23 444 23 444 23 444
Achats (nets de cessions) d'actions d'autocontrôle (23 299) (88 489) (111 788) (111 788)
Affectation du résultat 505 619 (505 619)
Impact des variations de périmètre (8 103) (8 103) 108 134 100 031
Dividendes distribués                               (176 619)                               (176 619)       (24 837)       (201 456)
Transactions avec les actionnaires       123       4 221               321 042               25 066       (505 619)       (155 167)       83 297       (71 870)
Produits (charges) directement en capitaux propres (30 266) (30 266) (30 266)
Résultat de la période 584 008 584 008 46 416 630 424
Ecarts de conversion et divers                       62       (9 457)       (49 868)                       (59 263)       (6 036)       (65 299)
Eléments en capitaux propres et résultat                       (30 204)       (9 457)       (49 868)               584 008       494 479       40 380       534 859
Capitaux propres au 31 décembre 2012       38 650       311 622       (79 647)       2 940 952       107 628       (239 044)       584 008       3 664 169       256 571       3 920 740
 
 

VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

• Exercice 2011

 
En milliers d'euros       Capital      

Primes
d’émission

     

Réserves
de rééval.

      Réserves      

Ecart de
conversion

     

Actions
d'auto
contrôle

     

Résultat
net part
groupe

     

Capitaux
propres
Groupe

     

Intérêts
minoritaires

     

Capitaux
propres
totaux

Capitaux propres au 1er janvier 2011       38 098       224 697       (40 872)       2 331 494       121 865       (136 258)       461 969       3 000 993       43 186       3 044 179
Augmentations de capital
- Fonds commun de placement 94 21 708 21 802 21 802
- Options de souscription 335 60 996 61 331 61 331
- Incorporation de réserves 1 018 1 018 1 018
Augmentations de capital souscrites par les minoritaires 4 845 4 845
Annulation d'actions propres
Paiement en actions 21 577 21 577 21 577
Achats (nets de cessions) d'actions d'autocontrôle (19 650) (127 852) (147 502) (147 502)
Affectation du résultat 461 969 (461 969)
Impact des variations de périmètre 3 941 452 4 393 75 272 79 665
Dividendes distribués                               (171 541)                               (171 541)       (3 783)       (175 324)
Transactions avec les actionnaires       429       82 704       0       297 314       452       (127 852)       (461 969)       (208 922)       76 334       (132 588)
Produits (charges) directement en capitaux propres (7 593) (7 593) (7 593)
Résultat de la période 505 619 505 619 12 562 518 181
Ecarts de conversion et divers                       (978)       559       35 179                       34 760       812       35 572
Eléments en capitaux propres et résultat                       (8 571)       559       35 179               505 619       532 786       13 374       546 160
Capitaux propres au 31 décembre 2011       38 527       307 401       (49 443)       2 629 367       157 496       (264 110)       505 619       3 324 857       132 894       3 457 751

Contacts

Essilor
Relations Investisseurs et Communication Financière
Véronique Gillet / Sébastien Leroy / Ariel Bauer, 01 49 77 42 16
ou
Communication Corporate et Presse
Maïlis Thiercelin, 01 49 77 45 02

Sharing

Contacts

Essilor
Relations Investisseurs et Communication Financière
Véronique Gillet / Sébastien Leroy / Ariel Bauer, 01 49 77 42 16
ou
Communication Corporate et Presse
Maïlis Thiercelin, 01 49 77 45 02