Résultats de Technip pour le quatrième trimestre et l’exercice 2012

Objectifs 2012 atteints, chiffre d’affaires et résultats 2013 attendus en croissance

PARIS--()--Regulatory News:

Technip (Paris:TEC) (ISIN:FR0000131708) :

RESULTATS DE L’EXERCICE 2012

  • Prise de commandes, chiffre d’affaires et taux de marge opérationnelle solides au quatrième trimestre 2012
  • Carnet de commandes de 14,3 milliards d’euros, dont 6,0 milliards d’euros pour le Subsea
  • Chiffre d’affaires annuel de 8,2 milliards d’euros
  • Taux de marge opérationnelle courante1 de 10,0 %
  • Résultat net de 540 millions d’euros
  • Proposition d’augmentation du dividende 2012 de 0,10 euro, à 1,68 euros par action

PERSPECTIVES POUR L’EXERCICE 20132

  • Chiffre d’affaires du Groupe en hausse de 11 % à 16 %, compris entre 9,1 et 9,5 milliards d’euros
  • Chiffre d’affaires Subsea en hausse, compris entre 4,3 et 4,6 milliards d’euros, avec un taux de marge opérationnelle courante autour de 15 %
  • Chiffre d’affaires Onshore/Offshore en hausse, compris entre 4,7 et 5,1 milliards d’euros, avec un taux de marge opérationnelle courante entre 6 % et 7 %

Le Conseil d’Administration de Technip, réuni le 19 février 2013, a arrêté les comptes consolidés audités de l’exercice 2012.

 

En millions d'euros, sauf résultat dilué par
action

      2011       2012       Variation       4T 11       4T 12       Variation
Chiffre d'affaires       6 813,0       8 203,9       20,4 %       2 014,3       2 300,5       14,2 %
EBITDA3       883,5       1 016,6       15,1 %       274,0       289,0       5,5 %
Taux d'EBITDA       13,0 %       12,4 %       (58) pb       13,6 %       12,6 %       (104) pb
Résultat opérationnel courant 709,5 821,7 15,8 % 208,2 237,5 14,1 %
Taux de marge opérationnelle courante 10,4 % 10,0 % (40) pb 10,3 % 10,3 % (1) pb
Résultat opérationnel       693,8       812,2       17,1 %       197,2       235,0       19,2 %
Résultat net 507,3 539,7 6,4 % 149,5 147,0 (1,7) %
Résultat dilué par action4 (€) 4,41 4,50 2,1 % 1,28 1,21 (5,5) %
Dividende par action5 (€)       1,58       1,68       6,3 %                        
Prise de commandes 7 975 11 649 2 239 2 975
Carnet de commandes       10 416       14 251       36,8 %                        
 

M. Thierry Pilenko, Président-Directeur Général, a déclaré : «Au cours de l’année 2012, la performance de Technip a été en ligne avec nos objectifs, y compris au quatrième trimestre. Le chiffre d’affaires annuel du Groupe a progressé de 20 % et le résultat opérationnel de 16 %, faisant ressortir un taux de marge opérationnelle courante stable à 10 %. Notre carnet de commandes s’élève à 14 milliards d’euros et, indicateur important dans notre industrie, reste diversifié en termes de zone géographique, de segment de marché et de type de projet. Les projets que nous avons achevés et remportés en 2012 témoignent de notre volonté d’offrir à nos clients des solutions technologiques différenciantes et de nous impliquer très en amont dans le développement de leurs projets. Afin de soutenir notre croissance, nous avons investi dans des talents à travers le monde - Technip compte désormais 36 500 collaborateurs contre 31 000 un an auparavant - et dans de nouveaux actifs, tout en réalisant des acquisitions et des alliances.

Le taux de marge opérationnelle courante 2012 pour le Subsea est en ligne avec notre objectif et ressort à 15 %, tandis que le chiffre d’affaires a dépassé nos attentes, en hausse de 36 %. L’intégration de Global Industries a bien avancé et nous avons été en mesure de remporter plusieurs projets importants impliquant les navires G1200 et G1201 en 2013 et au-delà. Dans l’ensemble, cette acquisition répond à nos attentes. L’alliance avec Heerema confirme notre position de leader sur le marché Subsea dans le monde entier, donnant accès à nos clients à l’éventail le plus large de compétences, de l’ingénierie conceptuelle à toutes les techniques de pose de conduites et actifs de construction. Nos investissements dans les techniques de pose et les technologies de conduites flexibles nous confèrent un avantage concurrentiel important, particulièrement pour les développements en eaux profondes dans des zones comme le Brésil.

Le taux de marge opérationnelle courante Onshore/Offshore est ressorti à 7 %, dans le haut de notre fourchette de prévisions. Notre implication dans les phases de conception et d’ingénierie d’avant-projet détaillé (FEED) nous a permis de signer des contrats EPC plus larges dans des zones comme le Moyen-Orient, l’Amérique latine et l’Europe de l’Est. L’acquisition de Stone and Webster Process Technologies finalisée en août nous a permis de nous positionner sur le marché aval en Amérique du Nord et de développer une organisation mondiale spécialisée dans les technologies onshore. Nous avons également renforcé notre présence dans des domaines novateurs tels que le GNL flottant, où nous avons conforté nos relations stratégiques avec des clients de première importance.

Par ailleurs, nous poursuivons le développement de Technip pour en faire un groupe plus diversifié et international, y compris au niveau du Conseil d’Administration à travers les nominations effectuées en 2012 et celles qui seront proposées lors de notre prochaine Assemblée Générale Annuelle. Une fois nommés, nos douze membres du Conseil d’Administration comprendront cinq femmes et sept hommes, de sept nationalités différentes, reflétant nos marchés clés.

Technip démarre l’année 2013 avec un carnet de commandes significatif et rentable. Nos marchés, bien que compétitifs et dépendants de l’environnement économique mondial, restent solides et en croissance. Nos clients restent focalisés sur le renouvellement de leurs réserves et la hausse de la production à partir de zones et de réservoirs de plus en plus complexes. Ils cherchent à nouer des relations long-terme avec des partenaires capables de développer et déployer les technologies adaptées en alliant contenu national et exécution locale. Les investissements en amont devraient enregistrer une croissance à deux chiffres et plusieurs projets de développement pétroliers et gaziers de grande envergure dans l’offshore devraient être lancés dans les prochaines années. Le marché aval sera particulièrement dynamique dans la pétrochimie, notamment en Amérique du Nord.

Nous resterons sélectifs dans le choix de nos projets afin d’assurer leur bonne réalisation, à la fois pour nos clients et pour nos actionnaires. Nous allons également poursuivre nos programmes d’investissements industriels en nous concentrant particulièrement sur la livraison des investissements en cours.

Ainsi, le chiffre d’affaires et le résultat de Technip devraient croître à nouveau en 2013 dans nos deux segments. Nous anticipons un taux de marge opérationnelle courante en Subsea autour de 15 %. Ceci reflète un carnet de commandes Subsea solide et en croissance, mais aussi l’effet dilutif de la contribution au chiffre d’affaires de projets récemment remportés dont l’exécution s’étale sur plusieurs années, auquel s’ajoutent des coûts importants de démarrage relatifs aux nouveaux navires et usines. Nous anticipons un taux de marge opérationnelle Onshore/Offshore en ligne avec nos perspectives long-terme, compris entre 6 et 7 %.

Ainsi, confiants dans notre stratégie, notre carnet de commandes et notre potentiel de croissance rentable, nous proposons à l’Assemblée générale des actionnaires de Technip une augmentation du dividende de 0,10 euro afin de le porter à 1,68 euros par action, en ligne avec notre volonté d’augmenter régulièrement le dividende.»

1 Résultat opérationnel courant divisé par le chiffre d’affaires.
2 Sur la base des taux de change moyens sur les mois de l’année déjà écoulés.
3 Résultat opérationnel courant avant dépréciation et amortissements.
4 En conformité avec les normes IFRS, le bénéfice par action calculé sur une base diluée s'obtient en divisant le résultat net de la période par le nombre moyen d'actions en circulation, augmenté du nombre moyen pondéré d'options de souscription non encore exercées et des actions gratuites attribuées calculé selon la méthode dite "du rachat d'actions" (IFRS 2) moins les actions auto-détenues. Dans le cadre de cette méthode, les options de souscription d'actions anti-dilutives ne sont pas prises en compte dans le calcul du BPA ; ne sont retenues que les options qui sont dilutives, c'est-à-dire celles dont le prix d'exercice augmenté de la charge IFRS 2 future et non encore comptabilisée est inférieur au cours moyen de l'action sur la période de référence du calcul du résultat net par action.
5 Proposition du Conseil d'Administration de Technip qui sera soumise à l'approbation des actionnaires réunis en Assemblée Générale le 25 avril 2013.

I. CARNET DE COMMANDES

1. Prise de commandes au quatrième trimestre 2012

Au cours du quatrième trimestre 2012, la prise de commandes de Technip s’est élevée à 2 975 millions d’euros. La répartition par segment d’activité a été la suivante :

                 
Prise de commandes (en millions d'euros)       4T 2011       4T 2012
Subsea       1 216,0       914,1
Onshore/Offshore 1 022,6 2 061,0
Total       2 238,6       2 975,1
 

Dans le segment Subsea, la prise de commandes comprend plusieurs contrats de petite et moyenne taille sur plusieurs continents, dont la seconde phase du projet GirRI pour Total E&P Angola qui a été attribuée après l’exécution réussie de la première phase en 2012. Aux Amériques, Technip a signé plusieurs contrats grâce à nos actifs de pointe et à notre expertise : le navire G1200 va notamment installer une conduite de 30’’ pour le projet South Timbalier Block 283 Junction Platform, qui sera la ligne la plus large jamais posée par ce navire, et travailler sur le champ Starfish au large de Trinidad-et-Tobago pour BG International Ltd.

Dans le segment Onshore/Offshore, la prise de commandes compte plusieurs succès commerciaux, à la fois pour des unités de production offshore et pour des projets onshore dans l’aval. Technip a remporté auprès de Sabah Shell Petroleum Company son premier contrat pour la fabrication d’une plate-forme à lignes tendues (TLP) pour le développement Malikai en Malaisie. En tant que leader de consortium, Total E&P Norge nous a attribué un un contrat couvrant l’ingénierie, la fourniture des équipements, la fabrication, le transport, le raccordement et la mise en service des installations de surface de la plate-forme fixe Martin Linge en Norvège. Nous avons également signé un contrat EPC en Allemagne auprès de BASF pour la réalisation d’un projet d’extension d’une unité de chlore (chlore-soude), projet pour lequel Technip avait déjà réalisé le FEED. Les autres prises de commandes comprennent notamment un contrat d’ingénierie et de fourniture des équipements pour une nouvelle usine de production d’éthylène aux Etats-Unis.

En annexe IV (b) figurent les principaux contrats annoncés depuis octobre 2012, ainsi qu’une indication de leur valeur approximative, lorsque celle-ci a été publiée.

2. Carnet de commandes par zone géographique

A la fin du quatrième trimestre 2012, le carnet de commandes de Technip a progressé pour atteindre 14 251 millions d’euros, contre 13 518 millions d’euros à la fin du troisième trimestre 2012 et 10 416 millions d’euros à la fin du quatrième trimestre 2011.

Le carnet de commandes reste bien diversifié en termes de zone géographique comme indiqué dans le tableau suivant :

 

     

 

     

 

Carnet de commandes par zone géographique
(en millions d'euros)

     

31 sept.
2012

     

31 déc.
2012

Europe, Russie, Asie Centrale       3 407       4 339
Afrique 1 181 1 207
Moyen-Orient 1 789 1 578
Asie-Pacifique 2 841 3 030
Amériques 4 300 4 097
Total       13 518       14 251
 

3. Ecoulement du carnet de commandes

Environ 50 % du carnet de commandes devrait être exécuté en 2013.

                         

Ecoulement estimé du carnet de commandes
au 31 décembre 2012 (en millions d'euros)

      Subsea       Onshore/Offshore       Groupe
Pour 2013       3 242       3 842       7 084
Pour 2014 1 683 2 820 4 502
Pour 2015 et au-delà 1 126 1 539 2 665
Total       6 050       8 201       14 251
 

II. PRINCIPALES INFORMATIONS FINANCIERES ET OPERATIONNELLES DU QUATRIEME TRIMESTRE 2012

1. Subsea

Les principales activités du segment Subsea au cours du trimestre ont été les suivantes :

  • En mer du Nord, les opérations en mer ont été finalisées pour le développement du champ Vigdis NE en Norvège. Plusieurs projets tels que Goliat en mer de Barents se sont poursuivis, et de nouveaux projets comme le développement de Greater Stella Area au Royaume-Uni et du champ Bøyla en Norvège ont démarré,
  • Aux Amériques :
    • Venezuela : les travaux de développement du champ Mariscal Sucre se sont poursuivis,
    • Brésil : la première série de conduites flexibles a été livrée pour les champs pré-salifères Guara & Lula Nordeste situés à une profondeur d’eau de 2 250 mètres, alors que les opérations en mer se sont poursuivies sur le projet BC-10 phase 2 avec le Deep Blue et le Deep Pionner,
  • En Afrique, les opérations en mer ont été finalisées sur la partie gabonaise du projet CoGA et le Global 1200 a finalisé les opérations en mer pour la phase 1A du projet Jubilee au large du Ghana. En Angola, la fabrication des ombilicaux dans notre usine Angoflex se poursuit pour le projet CLOV et la phase d’ingénierie a débuté pour la phase 2 du projet GirRI avec la mobilisation des équipes d’ingénierie à Paris et à Luanda,
  • Ailleurs, l’installation en mer a été achevée sur le projet South West Fatah et Falah aux Emirats Arabes Unis.

Le taux d’utilisation des navires du Groupe pour le quatrième trimestre 2012 s’élève à 78 %, contre 77 % pour le troisième trimestre 2012.

La performance financière pour le segment Subsea est en ligne avec nos attentes reflétant notamment l’impact d’une année sur l’autre de l’intégration de l’acquisition réalisée fin 2011.

                         
En millions d'euros       4T 2011       4T 2012       Variation
Subsea                  
Chiffre d'affaires 964,1 1 200,4 24,5 %
EBITDA 218,2 219,9 0,8 %
Taux d'EBITDA 22,6 % 18,3 % (431) pb
Résultat opérationnel courant 158,3 178,7 12,9 %
Taux de marge opérationnelle courante       16,4 %       14,9 %       (153) pb
 

2. Onshore/Offshore

Les principaux événements Onshore/Offshore pour le trimestre ont été les suivants :

  • Au Moyen-Orient :
    • Abu Dhabi : la mise en route des unités est terminée sur le projet Asab 3, et les travaux de génie civil ont progressé pour le développement du champ Satah. La mobilisation des équipes d’ingénierie a commencé sur le projet Upper Zakum 750 EPC1 et les premières commandes ont été passées,
    • Arabie Saoudite : la fourniture des équipements pour la raffinerie de Jubail est terminée, les travaux de construction ont avancé sur le package 2A et les activités préalables à la mise en route se sont poursuivies sur le package 5A. Les travaux d’ingénierie ont progressé et la fourniture des équipements a débuté sur le projet KEMYA pour la construction d’une unité d’halobutyle, alors que l’installation des câbles sous-marins, des structures de têtes de puits et de topsides a avancé sur le projet Khafji Crude Related Offshore,
    • Qatar : les travaux de construction se sont poursuivis sur le projet PMP,
  • En Asie Pacifique :
    • Malaisie : les activités de FEED sur le projet RAPID ont progressé, tout comme les travaux d’ingénierie pour le FLNG1 de Petronas,
    • Australie : les travaux de construction ont démarré pour Prelude FLNG sur le chantier naval sud-coréen, tandis que les activités d’ingénierie pour la plateforme Wheatstone et pour le FPSO d’Ichthys se sont poursuivies,
  • Aux Amériques,
    • Etats-Unis : la fabrication de la coque de la Spar Lucius a avancé sur notre chantier naval finlandais de Pori, tandis que les premiers travaux pour la Spar Heidelberg ont débuté. Les activités de FEED pour l’usine d’ammoniac de The Mosaic Company et pour l’unité d’éthylène de The Dow Chemical Company à Freeport ont débuté,
    • Mexique : les activités d’ingénierie détaillée et la fourniture des équipements se sont poursuivies pour le projet Ethylene XXI, et les premiers travaux sur site ont démarré,
    • Brésil : les travaux d’ingénierie sont terminés pour les FPSO P-58 & P-62, tandis que les travaux de construction ont progressé pour la raffinerie de Cubatão,
  • Ailleurs, la fourniture des équipements pour la raffinerie de Burgas en Bulgarie s’est poursuivie parallèlement au démarrage des activités de construction. Les activités d’ingénierie pour la plate-forme Hejre en mer du Nord ont continué, alors que les travaux de construction de la raffinerie d’Alger ont progressé en Algérie.

La performance financière Onshore/Offshore est indiquée dans le tableau ci-dessous :

                         
En millions d'euros       4T 2011       4T 2012       Variation
Onshore/Offshore                  
Chiffre d'affaires 1 050,2 1 100,1 4,8 %
Résultat opérationnel courant 67,9 79,3 16,8 %
Taux de marge opérationnelle courante       6,5 %       7,2 %       74 pb
 

3. Groupe

Le résultat opérationnel courant du Groupe incluant les charges Corporate comme détaillé en annexe I (c) est indiqué dans le tableau suivant :

                         
En millions d'euros       4T 2011       4T 2012       Variation
Groupe                  
Chiffre d'affaires 2 014,3 2 300,5 14,2 %
Résultat opérationnel courant 208,2 237,5 14,1 %
Taux de marge opérationnelle courante       10,3 %       10,3 %       (1) pb
 

En comparaison avec le quatrième trimestre 2011, les variations de change ont eu un impact positif estimé à 47 millions d’euros sur le chiffre d’affaires et un impact nul sur le résultat opérationnel courant au quatrième trimestre de 2012.

Le résultat financier sur contrats comptabilisé en chiffre d’affaires s’est élevé à 3 millions d’euros au quatrième trimestre 2012.

4. Résultat net du Groupe

Le résultat opérationnel ressort à 235 millions d’euros au quatrième trimestre 2012, incluant les 3 millions d’euros de coûts d’acquisition, contre 197 millions d’euros un an plus tôt.

Le résultat financier au quatrième trimestre 2012 comprend un impact négatif de 9 millions d’euros lié aux variations de change et de juste valeur des instruments de couverture, contre un impact positif de 16 millions d’euros lors du quatrième trimestre 2011.

L’écart enregistré au niveau du nombre dilué d’actions est essentiellement dû à la dilution potentielle des obligations convertibles (OCEANE), à l’augmentation de capital réservée aux employés de Technip, ainsi qu’aux options de souscription d’actions et aux actions de performance attribuées aux employés du Groupe.

                         

En millions d'euros, sauf résultat dilué par action, et nombre
moyen d'actions sur une base diluée

      4T 2011       4T 2012       Variation
Résultat opérationnel courant       208,2       237,5       14,1 %
Produits / (charges) liés aux opérations non courantes (11,0) (2,5) ns
Résultat opérationnel 197,2 235,0 19,2 %
Résultat financier 11,0 (35,7) ns
Quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence - 1.0 ns
Charge d'impôt sur le résultat (61,5) (52,9) (14,0) %
Taux effectif d'imposition 29,5 % 26,4 % (313) pb
Intérêts minoritaires 2,8 (0,4) ns
Résultat net 149,5 147,0 (1,7) %
Nombre moyen d'actions sur une base diluée 118 909 690 125 455 066 5,5 %
Résultat dilué par action (€)       1,28       1,21       (5,5) %
 

5. Flux de trésorerie et bilan

Au 31 décembre 2012, la situation de trésorerie nette du Groupe s’établissait à 183 millions d’euros contre 184 millions d’euros à fin septembre 2012.

     
En millions d'euros    
Trésorerie nette au 30 septembre 2012   183,5
Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation 229,3
dont :
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 226,1
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'exploitation 3,2
Investissements industriels (161,3)
Autres variations incluant l'effet de change* (68,3)
Trésorerie nette au 31 décembre 2012   183,2

(*) Dont l’impact de l’évaluation de l’allocation du prix d’acquisition de Global Industries inclus dans le bilan
retraité au 31 décembre 2011, en annexe II.

 

Les investissements industriels au quatrième trimestre 2012 se sont élevés à 161 millions d’euros contre 139 millions d’euros il y a un an.

Au 31 décembre 2012, les capitaux propres sont ressortis à 4 014 millions d’euros contre 3 673 millions d’euros au 31 décembre 2011.

III. RESULTATS ANNUELS 2012

1. Subsea

Le chiffre d’affaires Subsea en 2012 est le reflet de la croissance de notre carnet de commandes et de l’avancée de plusieurs projets à travers le monde, particulièrement en mer du Nord, et sur un mix de projets en eaux profondes et en eaux peu profondes aux Amériques et en Afrique.

Le taux d’EBITDA pour le segment Subsea ressort à 19,0 % pour l’exercice 2012 contre 21,7 % en 2011 et le taux de marge opérationnelle courante est ressorti à 14,9 % pour l’exercice 2012 contre 16,8 % en 2011, reflétant l’avancée de nos projets, contrebalancée par la sous-utilisation en 2012 des actifs de Global Industries acquis fin 2011.

La performance financière pour le segment Subsea est indiquée dans le tableau suivant :

 
En millions d'euros       2011       2012       Variation
Subsea                  
Chiffre d'affaires 2 972,0 4 047,6 36,2 %
EBITDA 645,1 767,3 18,9 %
Taux d'EBITDA 21,7 % 19,0 % (275) pb
Résultat opérationnel courant 497,9 603,1 21,1 %
Taux de marge opérationnelle courante       16,8 %       14,9 %       (185) pb
 

2. Onshore/Offshore

Le chiffre d’affaires Onshore/Offshore reflète la croissance de notre carnet de commandes et l’avancement de divers projets dans le monde, y compris des projets onshore dans l’aval au Moyen-Orient, en Europe et aux Amériques, ainsi que des projets d’unités de production offshore en mer du Nord, en Asie Pacifique et dans le golfe du Mexique.

Le taux de marge opérationnelle courante Onshore/Offshore reflète l’avancement d’un grand nombre de projets et s’est établi à 7,0 % pour l’exercice 2012, relativement stable par rapport à 7,1 % en 2011.

La performance financière Onshore/Offshore est indiquée dans le tableau ci-dessous :

 
En millions d'euros       2011       2012       Variation
Onshore/Offshore                  
Chiffre d'affaires 3 841,0 4 156,3 8,2 %
Résultat opérationnel courant 273,7 290,4 6,1 %
Taux de marge opérationnelle courante       7,1 %       7,0 %       (14) pb
 

3. Groupe

Le résultat opérationnel courant du Groupe incluant les charges Corporate comme détaillé en annexe I (c) est indiqué dans le tableau suivant :

 
En millions d'euros       2011       2012       Variation
Groupe                  
Chiffre d'affaires 6 813,0 8 203,9 20,4 %
Résultat opérationnel courant 709,5 821,7 15,8 %
Taux de marge opérationnelle courante       10,4 %       10,0 %       (40) pb
 

En 2012, les variations de change ont eu un impact positif estimé à 235 millions d’euros sur le chiffre d’affaires et un impact positif de 17 millions d’euros sur le résultat opérationnel courant.

Le résultat financier sur contrats comptabilisé en chiffre d’affaires s’est élevé à 12 millions d’euros en 2012.

4. Résultat net du Groupe

Le résultat opérationnel est ressorti à 812 millions d’euros en 2012 (incluant les 10 millions d’euros de coûts d’acquisition) contre 694 millions d’euros un an auparavant.

Le résultat financier en 2012 intègre un impact négatif de 12 millions d’euros lié aux variations de change et de juste valeur des instruments de couverture, contre un impact positif de 41 millions d’euros l’an dernier.

L’écart enregistré au niveau du nombre dilué d’actions est essentiellement dû à la dilution potentielle des obligations convertibles (OCEANE), à l’augmentation de capital réservée aux employés de Technip, ainsi qu’aux options de souscription d’actions et aux actions de performance attribuées aux employés du Groupe.

                         

En millions d'euros, sauf résultat dilué par action, et nombre
moyen d'actions sur une base diluée

      2011       2012       Variation
Résultat opérationnel courant       709,5       821,7       15,8 %
Produits / (charges) liés aux opérations non courantes (15,7) (9,5) ns
Résultat opérationnel 693,8 812,2 17,1 %
Résultat financier 17,4 (65,3) ns
Quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence - 1.0 ns
Charge d'impôt sur le résultat (208,7) (204,8) (1,9) %
Taux effectif d'imposition 29,3 % 27,4 % (196) pb
Intérêts minoritaires 4,8 (3,4) ns
Résultat net 507,3 539,7 6,4 %
Nombre moyen d'actions sur une base diluée 117 498 889 124 419 663 5,9 %
Résultat dilué par action (€)       4,41       4,50       2,1 %
 

5. Flux de trésorerie et bilan

Au 31 décembre 2012, la situation de trésorerie nette du Groupe s’établit à 183 millions d’euros contre 657 millions d’euros fin 2011.

     
En millions d'euros    
Trésorerie nette au 31 décembre 2011*   657,1
Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation 444,7
dont :
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 883,6
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'exploitation (438,9)
Investissements industriels (518,9)
Dividendes versés (172,6)
Acquisition de Stone & Webster Process Technologies (232,0)
Autres variations incluant l'effet de change* 4,9
Trésorerie nette au 31 décembre 2012   183,2

(*) Dont l’impact de l’évaluation de l’allocation du prix d’acquisition de Global Industries inclus dans le bilan
retraité au 31 décembre 2011, en annexe II.

 

Les investissements industriels en 2012 s’élèvent à 519 millions d’euros contre 357 millions d’euros il y a un an, soulignant nos efforts soutenus pour livrer nos nouveaux actifs dès que possible. Le total des investissements pour 2013 devrait être similaire.

IV. PERSPECTIVES POUR 2013

Le chiffre d’affaires et le résultat de Technip devraient croître à nouveau en 2013 dans nos deux segments. Nous anticipons un taux de marge opérationnelle courante en Subsea autour de 15 %. Ceci reflète un carnet de commandes Subsea solide et en croissance, mais aussi l’effet dilutif de la contribution au chiffre d’affaires de projets récemment remportés dont l’exécution s’étale sur plusieurs années, auquel s’ajoutent des coûts importants de démarrage relatifs aux nouveaux navires et usines. Nous anticipons un taux de marge opérationnelle Onshore/Offshore en ligne avec nos perspectives long-terme, compris entre 6 et 7 %.

  • Chiffre d’affaires du Groupe en hausse de 11 % à 16 %, compris entre 9,1 et 9,5 milliards d’euros
  • Chiffre d’affaires Subsea en hausse, compris entre 4,3 et 4,6 milliards d’euros, avec un taux de marge opérationnelle courante autour de 15 %
  • Chiffre d’affaires Onshore/Offshore en hausse, compris entre 4,7 et 5,1 milliards d’euros, avec un taux de marge opérationnelle courante entre 6 % et 7 %

V. Autres

Lors de l’Assemblée Générale Annuelle qui se tiendra le 25 avril 2013, les nominations de Mme Manisha Girotra et M. Pierre-Jean Sivignon comme nouveaux membres du Conseil d’Administration de Technip seront proposées. Ces nominations renforceraient encore l’indépendance et la diversité du Conseil d’Administration de Technip en raison de leurs expériences, sexes et nationalités, reflétant nos marchés clés.

°

° °

L’information sur les résultats du quatrième trimestre et de l’exercice de 2012 comprend ce communiqué de presse, ses annexes ainsi que la présentation disponible sur le site Web de Technip : www.technip.com

Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport d’audit relatif à la certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de dépôt du document de référence.

Aujourd’hui, jeudi 21 février 2013, M. Thierry Pilenko, Président-Directeur Général, ainsi que M. Julian Waldron, CFO, commenteront les résultats de Technip et répondront aux questions de la communauté financière à l’occasion d’une conférence téléphonique en anglais à partir de 9h30, heure de Paris.

      France / Europe continentale :       + 33 (0)1 70 77 09 41
Royaume-Uni : + 44 (0)203 367 9461
Etats-Unis : + 1 855 402 7763

Pour participer à la conférence téléphonique, vous devrez composer l’un des numéros suivants environ cinq à dix minutes avant le début de la conférence :

Continentale Royaume-Uni Etats-Unis Cette conférence téléphonique sera également retransmise en direct sur le site Internet de Technip en mode écoute seulement.

Un enregistrement de cette conférence (en anglais) sera disponible environ deux heures après sa clôture pendant trois mois sur le site Internet de Technip et pendant deux semaines aux numéros de téléphone suivants :

           

Numéros de téléphone

     

Code de confirmation

France / Europe continentale : + 33 (0)1 72 00 15 00 280050#
Royaume-Uni : + 44 (0)203 367 9460 280050#
Etats-Unis : + 1 877 642 3018 280050#

Technip est un leader mondial du management de projets, de l’ingénierie et de la construction pour l’industrie de l’énergie.

Des développements Subsea les plus profonds aux infrastructures Offshore et Onshore les plus vastes et les plus complexes, nos 36 500 collaborateurs proposent les meilleures solutions et les technologies les plus innovantes pour répondre au défi énergétique mondial.

Implanté dans 48 pays sur tous les continents, Technip dispose d’infrastructures industrielles de pointe et d’une flotte de navires spécialisés dans l’installation de conduites et la construction sous-marine.

L’action Technip est cotée sur le marché NYSE Euronext Paris et sur le marché hors cote américain en tant qu’American Depositary Receipt (ADR: TKPPY).

 
ANNEXE I (a)
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE
Normes IFRS
               
En millions d'euros       Quatrième trimestre

(non audité)

      Exercice

(audité)

(sauf résultat dilué par action
et nombre moyen d'actions)

      2011       2012       Variation       2011       2012       Variation
Chiffre d'affaires       2 014,3       2 300,5       14,2 %       6 813,0       8 203,9       20,4 %
Marge brute       362,4       443,2       22,3 %       1 286,6       1 551,6       20,6 %

Frais de recherche et
développement

(19,1)       (18,5)       (3,1) % (65,3)       (68,7)       5,2 %

Frais commerciaux,
administratifs et autres

      (135,1)       (187,2)       38,6 %       (511,8)       (661,2)       29,2 %
Résultat opérationnel courant       208,2       237,5       14,1 %       709,5       821,7       15,8 %

Autres produits et
charges non courants

(11,0) (2,5) ns (15,7) (9,5) ns
Résultat opérationnel       197,2       235,0       19,2 %       693,8       812,2       17,1 %
Résultat financier 11,0 (35,7) ns 17,4 (65,3) ns

Quote-part dans le
résultat des sociétés
mises en équivalence

- 1,0 ns - 1,0 ns
Résultat avant impôt       208,2       200,3       (3,8) %       711,2       747,9       5,2 %
Charge d’impôt sur le résultat (61,5) (52,9) (14,0) % (208,7) (204,8) (1,9) %
Intérêts minoritaires 2,8 (0,4) ns 4,8 (3,4) ns
Résultat net       149,5       147,0       (1,7) %       507,3       539,7       6,4 %
                                                 
Nombre moyen d'actions
sur une base diluée
      118 909 690       125 455 066       5,5 %       117 498 889       124 419 663       5,9 %
                                                 
Résultat dilué par action (€)       1,28       1,21       (5,5) %       4,41       4,50       2,1 %
 
                                                 
 
ANNEXE I (b)
COURS DE CHANGE DE L'EURO EN DEVISES
               
      Cours de clôture       Cours moyen
       

31 déc.
2011

     

31 déc.
2011

      4T 2011       4T 2012       2011       2012
USD pour 1 EUR       1,29       1,32       1,35       1,30       1,39       1,29
GBP pour 1 EUR       0,84       0,82       0,86       0,81       0,87       0,81
BRL pour 1 EUR       2,42       2,70       2,42       2,67       2,33       2,51
NOK pour 1 EUR       7,75       7,35       7,76       7,37       7,79       7,48
                       
ANNEXE I (c)
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR LES SEGMENTS D'ACTIVITE
Normes IFRS, non audité
               
      Quatrième trimestre       Exercice
En millions d'euros       2011       2012       Variation       2011       2012       Variation

SUBSEA

                       
Chiffre d'affaires 964,1 1 200,40 24,50% 2 972,00 4 047,60 36,20%
Marge brute 221 264,5 19,70% 724,9 907,1 25,10%

Résultat opérationnel
courant

158,3 178,7 12,90% 497,9 603,1 21,10%

Taux de marge
opérationnelle courante

16,40% 14,90% (153) pb 16,80% 14,90% (185) pb

Amortissements et
dépréciations

(59,9) (41,2) (0,3) (147,2) (164,2) 11,50%
EBITDA 218,2 219,9 0,80% 645,1 767,3 18,90%
Taux D'EBITDA       22,60%       18,30%       (431) pb       21,70%       19,00%       (275) pb

ONSHORE/OFFSHORE

Chiffre d'affaires 1 050,20 1 100,10 4,80% 3 841,00 4 156,30 8,20%
Marge brute 141,4 178,7 26,40% 561,7 644,5 14,70%

Résultat opérationnel
courant

67,9 79,3 16,80% 273,7 290,4 6,10%

Taux de marge
opérationnelle courante

6,50% 7,20% 74 pb 7,10% 7,00% (14) pb

Amortissements et
dépréciations

      (6,9)       (10,3)       49,30%       (26,8)       (30,7)       14,60%

CORPORATE

Résultat opérationnel
courant

(18,0) (20,5) 13,90% (62,1) (71,8) 15,60%

Amortissements et
dépréciations

      1       -       ns       -       -       ns
 
 
 
ANNEXE I (d)
CHIFFRE D'AFFAIRES PAR ZONE GEOGRAPHIQUE
Normes IFRS, non audité
               
Quatrième trimestre Annuel
En millions d'euros       2011       2012      

% Δ

      2011       2012      

% Δ

Europe, Russie, Asie
Centrale

      367       629,7       71,60%       1 749,40       2 414,10       38,00%
Afrique       382,3       222,3       -41,90%       1 060,50       729       -31,30%
Moyen-Orient       414,2       352,8       -14,80%       1 509,60       1 147,60       -24,00%
Asie-Pacifique       302,2       393,7       30,30%       931,8       1 331,00       42,80%
Amériques       548,6       702       28,00%       1 561,70       2 582,20       65,30%
TOTAL       2 014,30       2 300,50       14,20%       6 813,00       8 203,90       20,40%
 
ANNEXE II
ETAT DE SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE
Normes IFRS
               
     

31 déc. 2011,
retraité*
(audité)

     

31 déc. 2012
(audité)

En millions d'euros                
Actifs immobilisés       5 662,0       6 022,2
Impôts différés actifs       319,2       300,5
Actif non courant       5 981,2       6 322,7
                 
Contrats de construction – montants à l’actif 588,0 454,3
Stocks, créances clients et autres 2 392,6 2 504,8
Trésorerie et équivalents de trésorerie       2 808,7       2 289,3
Actif courant       5 789,3       5 248,4
                 
Actifs détenus en vue de la vente       -       9,9
                 
Total actif       11 770,5       11 581,0
                 
Capitaux propres (part du Groupe) 3 651,6 4 001,2
Intérêts minoritaires       21,7       13,2
Capitaux propres       3 673,3       4 014,4
                 
Dettes financières non courantes 1 553,4 1 705,7
Provisions non courantes 140,3 162,3
Impôts différés passifs et autres dettes non courantes       231,4       265,2
Passif non courant       1 925,1       2 133,2
                 
Dettes financières courantes 598,2 400,4
Provisions courantes 346,9 351,2
Contrats de construction – montants au passif 724,3 873,0
Dettes fournisseurs et autres       4 502,7       3 808,8
Passif courant       6 172,1       5 433,4
                 
Total capitaux propres et passif       11 770,5       11 581,0
                 
Trésorerie nette       657,1       183,2

(*) Retraité afin d’inclure l’impact de l’allocation du prix d’acquisition de Global Industries.

 
 

Etat des variations de capitaux propres consolidés (part du Groupe), non
audité (en millions d'euros) :

Capitaux propres au 31 décembre 2011       3 651,6
Résultat net sur 12 mois 539,7
Autres éléments du résultat global sur 12 mois (53,9)
Augmentation de capital 115,8
Dividendes versés (172,6)
Autres (79,4)
Capitaux propres au 31 décembre 2012       4 001,2
 
ANNEXE III (a)
TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES
Normes IFRS, audité
       
      Exercice
En millions d'euros       2011       2012
Résultat net 507,3             539,7      
Amortissements et dépréciations des immobilisations 174,0 194,9

Charges liées aux plans d'options de souscription et d’attribution
d'actions de performance

46,0 48,6
Provisions non courantes (dont les engagements sociaux) 18,4 22,2
Impôts différés 27,5 52,9

(Produits) / pertes nets de cession d'immobilisations et de titres de
participation

0,8 (5,6)
Intérêts minoritaires et autres 8,5 30,9
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 782,5 883,6
 
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l’exploitation (130,9) (438,9)
 
Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation               651,6               444,7
 
Investissements industriels (357,2) (518,9)
Produits de cessions d’actifs non courants 3,8 43,8
Acquisitions d’actifs financiers (13,3) (3,3)

Coût d'acquisition de sociétés consolidées, net de la trésorerie
acquise

(591,0) (245,0)
 
Flux de trésorerie nets provenant des activités d'investissement               (957,7)               (723,4)
 
Augmentation / (Diminution) nette de l'endettement 132,9 (39,8)
Augmentation de capital 34,4 115,8
Dividendes versés (156,1) (172,6)
Rachat d'actions d'auto-détention 0,4 (107,9)
 
Flux de trésorerie nets provenant des activités de financement               11,6               (204,5)
 
Différences de changes nettes               (2,5)               (36,4)
 

Augmentation / (diminution) nette de la trésorerie et des
équivalents de trésorerie

              (297,0)               (519,6)
 
Découverts bancaires en début de période (0,1) (0,1)
Trésorerie et équivalents de trésorerie en début de période 3 105,7 2 808,7
Découverts bancaires en fin de période (0,1) (0,3)
Trésorerie et équivalents de trésorerie en fin de période 2 808,7 2 289,3
(297,0) (519,6)
 
ANNEXE III (b)
TRESORERIE ET ENDETTEMENT FINANCIER
Normes IFRS
       
      Trésorerie & endettement

En millions d'euros

     

31 déc. 2011
retraité*
(audité)

     

31 déc. 2012
(audité)

Equivalents de trésorerie 1 890,1       965,7
Trésorerie 918,6 1 323,6
Trésorerie totale (A)       2 808,7       2 289,3
Dettes financières courantes 598,2 400,4
Dettes financières non courantes 1 553,4 1 705,7
Dette totale (B)       2 151,6       2 106,1
Trésorerie nette (A - B)       657,1       183,2

(*) Retraité afin d’inclure l’impact de l’allocation du prix d’acquisition de Global Industries.

                 
 
ANNEXE IV (a)
PRISE DE COMMANDES
Non audité
       
      Prises de commandes par segment d'activité
      Exercice
En millions d'euros       2011       2012       Variation
Subsea       4 380,2       6 049,8       38,1 %
Onshore/Offshore       6 035,9       8 200,8       35,9 %
Total       10 416,1       14 250,6       36,8 %
           
                         
 

ANNEXE IV (b)
PRISES DE COMMANDES
Non audité

Les principaux contrats que nous avons annoncés au cours du quatrième trimestre 2012 ont été les suivants :

Le segment Subsea a remporté les contrats suivants :

  • Auprès de Murphy Exploration & Production Company, USA, un contrat à prix forfaitaire pour le développement du champ Dalmatian, situé dans le golfe du Mexique, à une profondeur d’eau de 530 à 1 800 mètres,
  • En consortium avec Offshore Oil Engineering Co. Ltd (COOEC), auprès de China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) Deepwater Development Limited un contrat de services d’ingénierie, de fourniture des équipements, d’installation et de construction pour le projet de développement gazier du champ Panyu en eaux profondes situé en mer de Chine, à quelque 150 kilomètres au sud de Hong Kong,
  • Auprès de Total E&P Angola, un contrat d’ingénierie, de fourniture des équipements, de construction et de mise en service (EPIC) pour la seconde phase de développement du projet de Girassol Resources Initiatives (GirRI),
  • Auprès de Shell Offshore Inc. un contrat à prix forfaitaire pour le développement de l’infrastructure sous-marine pour le champ Cardamom situé dans le golfe du Mexique, Garden Banks block 427,
  • Auprès de BG International Ltd (BG) un contrat à prix forfaitaire d’ingénierie, de fourniture des équipements, d’installation et de mise en service (EPIC) pour le développement du champ Starfish,
  • Auprès de Discovery System, un contrat à prix forfaitaire d’installation de conduites pour le projet South Timbalier Block 283 Junction Platform de Discovery.

Le segment Onshore/Offshore a remporté les contrats suivants :

  • Dans le cadre d’un joint-venture formé d’Odebrecht (40 %), Technip (40 %) et ICA Fluor (20 %), un contrat d’une valeur de près de 2,1 milliards d’euros pour l’ingénierie, la fourniture des équipements et la construction (EPC) d’un complexe pétrochimique qui sera construit dans la région de Coatzacoalcos/Nanchital, dans l’état mexicain de Veracruz,
  • Auprès de The Dow Chemical Company, le contrat d’ingénierie d’avant-projet détaillé (FEED) ainsi que les services d’ingénierie et de fourniture des fours de craquage pour une nouvelle unité d’éthylène de grande taille déjà annoncée, qui se trouve sur le site de Dow Texas Operations à Freeport, au Texas,
  • Auprès de Shell Global Solutions (Malaysia) Sdn Bhd, un contrat cadre pour les installations en mer dans une région qui couvre l’Asie, l’Australie et la Nouvelle-Zélande («région Est»),
  • Auprès d’Anadarko Petroleum Corporation, une Lettre d’intention avec l’accord pour commencer l’ingénierie, la fourniture, la construction et le transport d’une coque de plate-forme de production de type Truss Spar de 23 000 tonnes pour le développement de leur champ Heidelberg,
  • En consortium avec Asahi Kasei Chemicals Corporation Japan, auprès de BASF S.E. un contrat clé en main à prix forfaitaire pour l’ingénierie, la fourniture des équipements et la construction (EPC), pour le projet d’extension d’une unité de chlore (chlore-soude),
  • En consortium avec Samsung Heavy Industries (SHI), auprès de Total E&P Norge, un contrat pour le projet de développement de la plate-forme Martin Linge, situé à environ 180 kilomètres à l’ouest de Bergen, en Norvège, par une profondeur d’eau de 115 mètres.

Depuis le 31 décembre 2012, Technip a également annoncé la signature des contrats suivants, qui figuraient au carnet de commandes au 31 décembre 2012 :

Le segment Subsea a remporté les contrats suivants :

  • Auprès de GDF SUEZ E&P UK Limited, un contrat d’ingénierie, de fourniture des équipements, d’installation et de construction pour le projet Juliet, situé à 40 kilomètres à l’est de l’estuaire d’Humberside, à une profondeur d’eau d’environ 20 à 60 mètres,
  • Auprès de Sarawak Shell Berhad, un contrat d’ingénierie, de fourniture des équipements, d’installation et de mise en service pour deux nouvelles lignes d’exportation de gaz situées sur les champs Laila et D12 en Malaisie.

Le segment Onshore/Offshore a remporté les contrats suivants :

  • Auprès de The Mosaic Company, le contrat de FEED, ainsi que la préparation de la proposition correspondante d’ingénierie, de fourniture des équipements et de construction (EPC), pour une nouvelle usine d’ammoniac envisagée par la société mondiale de fertilisants,
  • Auprès de Westlake Chemical Corporation, un contrat d’ingénierie et de fourniture des équipements pour l’extension et la modernisation de ses fours de craquage d’éthylène à Calvert City, dans le Kentucky,
  • Dans le cadre d’un joint-venture avec Malaysia Marine and Heavy Engineering Sdn Bhd (MMHE), auprès de Sabah Shell Petroleum Company Ltd (SSPC) un important contrat pour l’ingénierie, la fourniture des équipements et la construction d’une plate-forme à lignes tendues (TLP) pour le projet TLP Malikai Deepwater,
  • En consortium avec Construcciones Industriales Tapia, auprès de Petróleos Mexicanos (PEMEX) via sa filiale PEMEX Refinación, un contrat pour la modernisation d’une des unités de conversion de la raffinerie Ing. Héctor R. Lara Sosa, située à Cadereyta, au Mexique.

Depuis le 31 décembre 2012, Technip a également annoncé la signature des contrats suivants, ne figurant pas au carnet de commandes au 31 décembre 2012 :

Le segment Subsea a remporté les contrats suivants :

  • Technip a remporté auprès de Sabah Shell Petroleum Company Ltd (SSPC) un important contrat de conduites sous-marines pour le projet Malikai Deepwater, situé au large de Sabah, à une profondeur d’eau d’environ 650 mètres,
  • Auprès de Shell UK Limited, un contrat d’ingénierie, de fourniture des équipements, d’installation et de construction pour le projet Gannet F Reinstatement, situé en mer du Nord, à 180 km à l’est d’Aberdeen, à une profondeur d’eau de 95 mètres.

Le segment Onshore/Offshore a remporté les contrats suivants :

  • Auprès de JBF Petrochemicals, filiale détenue à 100 % par JBF Industries Ltd, un contrat important pour une unité de grande envergure et de dernière génération d’acide téréphtalique purifié (PTA) de 1,25 million de tonnes par an, située dans la Special Economic Zone à Mangalore, en Inde,
  • En consortium avec AFCONS Infrastructure Ltd et TH Heavy Engineering Berhad, un contrat auprès de Oil & Natural Gas Corporation Ltd (ONGC), d’une valeur d’environ 220 millions d’euros (part de Technip : environ 50 millions d’euros), pour le projet de plate-forme de Heera Redevelopment (HRD) en mer d’Arabie, à environ 70 km du sud-ouest de Mumbai, en Inde,
  • Auprès de BP Angola, un important contrat de cinq ans pour l’ingénierie et les services de modification pour les unités flottantes de production, stockage et développement existantes pour Greater Plutonio et Plutao, Saturno, Venus and Marte (PSVM), situées sur les Blocks 18 et 31 au large de l’Angola.

Contacts

Technip
Relations Investisseurs et Analystes
Kimberly Stewart, +33 (0)1 47 78 66 74
kstewart@technip.com
ou
Chuan Wang, +33 (0)1 47 78 36 27
chuwang@technip.com
ou
Relations Publiques
Christophe Bélorgeot, +33 (0)1 47 78 39 92
ou
Floriane Lassalle-Massip, +33 (0)1 47 78 32 79
press@technip.com
ou
Site internet
http://www.technip.com
ou
Site internet investisseurs
http://investors-fr.technip.com
ou
Site mobile investisseurs
http://investors.mobi-fr.technip.com

Sharing

Contacts

Technip
Relations Investisseurs et Analystes
Kimberly Stewart, +33 (0)1 47 78 66 74
kstewart@technip.com
ou
Chuan Wang, +33 (0)1 47 78 36 27
chuwang@technip.com
ou
Relations Publiques
Christophe Bélorgeot, +33 (0)1 47 78 39 92
ou
Floriane Lassalle-Massip, +33 (0)1 47 78 32 79
press@technip.com
ou
Site internet
http://www.technip.com
ou
Site internet investisseurs
http://investors-fr.technip.com
ou
Site mobile investisseurs
http://investors.mobi-fr.technip.com