VINCI - RESULTATS ANNUELS 2012

RUEIL-MALMAISON, France--()--Regulatory News:

VINCI (Paris:DG):

Une performance robuste dans un environnement économique difficile :

  • Chiffre d’affaires : 38,6 milliards d’euros (+4,5 %)
  • Résultat net part du Groupe : 1,9 milliard d’euros (+0,7 %)
  • Résultat par action : 3,54 euros (+1,6 %)
  • Dividende 2012 proposé : 1,77 € par action (stable)
  • Stabilité de l’endettement financier net
  • Carnet de commandes : 31,3 milliards d’euros (+2 % sur 12 mois)

Acquisition d’ANA au Portugal : une étape majeure dans la stratégie de développement de VINCI dans la gestion de plateformes aéroportuaires

Chiffres clés 2012

En millions d’euros   2012   2011   Variation 2012/11

Chiffre d’affaires 1

  38 634   36 956   +4,5 %
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 2   5 418   5 366   +1,0 %
En % du chiffre d’affaires   14,0 %   14,5 %    
Résultat opérationnel sur activité 3 671 3 660 +0,3 %
En % du chiffre d’affaires   9,5 %   9,9 %  

 

Résultat opérationnel 3 651 3 601 +1,4 %
En % du chiffre d’affaires   9,5 %   9,7 %    
Résultat net part du Groupe 1 917 1 904 +0,7 %
En % du chiffre d’affaires   5,0 %   5,2 %    

Résultat net par action (en euros) 3

3,54 3,48 +1,6 %
Dividende par action (en euros) 4   1,77   1,77   -
Endettement financier net   (12 527)   (12 590)   63
Carnet de commandes au 31 décembre (en Mds€)   31,3   30,6   +2,3 %

1 Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires. Le chiffre d’affaires total de VINCI, intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC 12, les travaux de construction confiés par ses filiales concessionnaires à des entreprises extérieures au Groupe, s’élève à 39 183 millions d’euros en 2012, en hausse de 4,1 % par rapport à 2011.

2 Capacité d’autofinancement avant impôt et coût de l’endettement (CAFICE ou « EBITDA »).

3 Après prise en compte des instruments dilutifs

4 Proposé à l’assemblée générale des actionnaires du 16 avril 2013 (avec option pour un paiement en actions)

Le 5 février 2013, le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni sous la présidence de Xavier Huillard. Il a arrêté les comptes annuels1 au 31 décembre 2012 qui seront soumis à la prochaine assemblée générale des actionnaires du 16 avril 2013.

********

VINCI a réalisé en 2012 une performance robuste marquée par une nouvelle progression du chiffre d’affaires et du résultat net, malgré un environnement économique difficile notamment en Europe.

Cette bonne performance reflète la solidité des fondamentaux du Groupe : résilience et complémentarité de ses deux grands métiers, concessions et contracting, développement ciblé sur des savoir-faire à forte valeur ajoutée et sur l’international, gestion financière prudente.

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI a progressé de 4,5 % à 38,6 milliards d’euros. Cette évolution traduit une croissance organique de 1,5 %, un effet change positif de 0,8 % et l’impact de la croissance externe pour +2,3 %. Celle-ci concerne principalement des acquisitions réalisées dans le contracting à l’international. En 2012, 37 % du chiffre d’affaires a été réalisé hors de France (42 % pour la branche contracting).

La capacité d’autofinancement avant impôt et coût de l’endettement financier net (EBITDA) s’élève à 5,4 milliards d’euros (+1 %). Elle représente 14,0 % du chiffre d’affaires. Le taux de CAFICE/chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes s’est légèrement amélioré en 2012 pour s’établir à 69,5 % (69,4 % en 2011).

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) s’élève à 3,7 milliards d’euros, en légère hausse de 0,3 %. Il représente 9,5 % du chiffre d’affaires, contre 9,9 % en 2011. Le taux de marge ROPA/chiffre d’affaires du contracting ressort à 4,2 %, contre 4,6 % en 2011. Cette baisse traduit principalement l’effet d’événements non récurrents chez Eurovia et VINCI Construction.

Le résultat opérationnel (ROP), intégrant l’impact des paiements en actions (IFRS 2), des survaleurs et la contribution des filiales mises en équivalence, ressort à 3,7 milliards d’euros (+1,4 % par rapport à 2011).

Le résultat net part du Groupe s’élève à 1 917 millions d’euros, en progression de 0,7 % par rapport à 2011. Le résultat net par action2 ressort à 3,54 euros, en hausse de 1,6 %. Cette progression bénéficie des rachats d’actions réalisés au cours de l’exercice.

L’endettement financier net s’établit à 12,5 milliards d’euros au 31 décembre 2012, en légère diminution sur 12 mois. Le cash-flow opérationnel s’élève à 3,1 milliards d’euros en 2012. Il couvre entièrement les investissements réalisés par VINCI Autoroutes (1,1 milliard d’euros), les acquisitions de l’exercice (0,7 milliard d’euros) et les dividendes versés (1,1 milliard d’euros).

Les notations de crédit BBB+ par Standard & Poor’s et Baa1 par Moody’s ont été confirmées avec perspective stable.

Le Groupe a pu réaliser dans d’excellentes conditions plusieurs émissions et placements obligataires pour un montant total supérieur à 1,5 milliard d’euros, à un taux d’intérêt moyen de 3,66 %, et ainsi anticiper le refinancement de sa dette. VINCI continue de bénéficier d’un bon accès au crédit et a renouvelé pour 5 ans une ligne de crédit bancaire consentie à ASF, pour un montant de 1,8 milliard d’euros.

Au 31 décembre 2012, la liquidité du Groupe se maintient au niveau très élevé de 11,5 milliards d’euros. Elle se décompose en une trésorerie nette gérée de 5,0 milliards d’euros et des lignes de crédit bancaires à moyen terme de 6,5 milliards d’euros (à échéances 2016 et 2017).

1 Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d’émission.

2 Après prise en compte des instruments dilutifs.

La dynamique commerciale de la branche contracting est restée soutenue en 2012, particulièrement à l’international. Au 31 décembre 2012, le carnet de commandes s’établit à 31,3 milliards d’euros, en hausse de plus de 2 % sur 12 mois. Le carnet à réaliser à l’international représente 45 % du total. Il progresse de 12 % sur 12 mois.

Le 27 décembre 2012, VINCI a été choisi par le gouvernement portugais pour l’acquisition d’ANA, société concessionnaire pour une durée de 50 ans de l’ensemble des aéroports du Portugal (4 sur le continent, 4 aux Açores, 2 à Madère). Avec plus de 30 millions de passagers accueillis en 2012, dont la moitié sur le « hub » de Lisbonne, ANA va permettre à VINCI Airports de devenir un acteur de premier plan de la gestion de plateformes aéroportuaires. La société gérera au total 23 aéroports au Portugal, en France et au Cambodge, accueillant plus de 40 millions de passagers par an avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 600 millions d’euros et un EBITDA de 270 millions d’euros environ.

Tendances 2013

En 2013, l’environnement économique devrait rester difficile, notamment en Europe :

Les perspectives d’évolution du trafic des concessions de VINCI Autoroutes, dépendantes de l’évolution de la croissance économique en France et dans les pays voisins, sont incertaines à ce stade et pourraient conduire à une nouvelle baisse du trafic de l’ordre de celle enregistrée en 2012.

La branche contracting aborde l’année avec un carnet de commandes d’un très bon niveau, tant en France, avec notamment le projet de LGV Tours-Bordeaux, qu’à l’international.

Toutefois, dans la continuité de la tendance observée fin 2012, un ralentissement des prises de commandes ne peut être exclu, sous l’effet de la politique de sélectivité du Groupe privilégiant les marges sur les volumes.

Dans ce contexte, VINCI table sur une stabilisation de son activité en 2013, avant prise en compte d’ANA et d’éventuelles nouvelles acquisitions.

COMPTES ANNUELS

Chiffre d’affaires : 38 634 millions d’euros (+4,5 % à structure réelle ; +1,5 % à structure comparable)

Le chiffre d’affaires consolidé 2012 du Groupe s’élève à près de 38,6 milliards d’euros, en hausse de 4,5 % par rapport à 2011. Cette évolution traduit une croissance organique de 1,5 %, un effet de change positif (+0,8 %), et l’impact pour +2,3 % des opérations de croissance externe réalisées en 2012 par Eurovia (NAPC en Inde et Carmacks au Canada) et VINCI Energies (GA Gruppe en Allemagne) et fin 2011 par Soletanche Freyssinet en Turquie et au Royaume-Uni.

Chiffre d'affaires consolidé par pôle :

    Variation 2012/11
En millions d’euros   2012   2011   Réelle   Comparable
Concessions   5 354   5 297   +1,1 %   +0,9 %
VINCI Autoroutes 4 439   4 409 +0,7 %   +0,7 %
VINCI Concessions   915   888   +3,1 %   +1,8 %
Contracting   33 090   31 495   +5,1 %   +1,5 %
VINCI Energies 9 017 8 666 +4,0 % +0,9 %
Eurovia 8 747 8 722 +0,3 % (4,5 %)
VINCI Construction   15 327   14 107   +8,6 %   +5,5 %
VINCI Immobilier   811   698   +16,2 %   +16,2 %
Eliminations et retraitements   (622)   (534)   -   -
Chiffre d’affaires* total   38 634   36 956   +4,5 %   +1,5 %
dont :

France

24 324 23 562 +3,2 % +3,0 %
Europe hors France 9 348 9 310 +0,4 %

} (1,1 %)

International hors Europe   4 962   4 084   +21,5 %  

* Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires (application de l’IFRIC 12)

Résultat opérationnel sur activité (ROPA) : 3 671 millions d’euros (+0,3 %)

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) de l’exercice 2012 ressort à 3 671 millions d’euros, en progression de 0,3 % par rapport à celui de 2011 (3 660 millions d’euros).

Le taux de ROPA/chiffre d’affaires ressort à 9,5 % en 2012, contre 9,9 % en 2011.

ROPA par pôle :

En millions d’euros   2012   % CA *   2011   % CA *   Δ 2012/11
Concessions   2 159   40,3 %   2 149   40,6 %   +0,5 %
VINCI Autoroutes   2 019   45,5 %   2 018   45,8 %   +0,1 %
VINCI Concessions   139   15,2 %   130   14,7 %   +6,6 %
Contracting   1 403   4,2 %   1 435   4,6 %   (2,2 %)
VINCI Energies 502 5,6 % 483 5,6 % +4,0 %
Eurovia 277 3,2 % 322 3,7 % (14,2 %)
VINCI Construction   625   4,1 %   630   4,5 %   (0,9 %)
VINCI Immobilier   62   7,6 %   54   7,8 %   +13,2 %
Holdings   47       22       -
Résultat opérationnel sur activité   3 671   9,5 %   3 660   9,9 %   +0,3 %

* chiffre d’affaires hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires (application de l’IFRIC 12).

Le taux de ROPA/chiffre d’affaires de la branche concessions ressort à 40,3 %, à un niveau proche de celui de l’exercice précédent (40,6 %).

Le taux de ROPA/chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes passe de 45,8 % en 2011 à 45,5 % en 2012. Il intègre l’augmentation des dotations aux amortissements de caducité consécutive aux mises en service des investissements contractuels (« Paquet vert autoroutier », élargissement de l’A63).

Le taux de ROPA/chiffre d’affaires de VINCI Concessions s’améliore de 14,7 % en 2011 à 15,2 % en 2012, sous l’effet, notamment, de la bonne performance de VINCI Airports.

La branche contracting affiche un ROPA de 1 403 millions d’euros, en baisse de 2,2 % (1 435 millions d’euros en 2011). Le taux de ROPA/chiffre d’affaires s’établit à 4,2 % (4,6 % en 2011).

Le taux de ROPA/chiffre d’affaires de VINCI Energies est stable par rapport à 2011 à 5,6 %.

Le taux de ROPA/chiffre d’affaires d’Eurovia ressort à 3,2 %, en baisse par rapport à 2011 (3,7 %), sous l’effet principal des pertes subies en Pologne en raison d’une forte baisse d’activité post-Euro 2012 et de dépréciations d’encours de travaux.

Le taux de ROPA/chiffre d’affaires de VINCI Construction s’établit à 4,1 %, contre 4,5 % en 2011. Il comprend des provisions constituées par VINCI Construction Grands Projets suite à un jugement défavorable dans un litige aux Etats-Unis.

Résultat opérationnel : 3 651 millions d’euros (+1,4 %)

Le résultat opérationnel, après prise en compte des charges associées aux paiements en actions (IFRS 2), des dépréciations de survaleurs et de la quote-part de résultat dans les sociétés mises en équivalence, s’élève à 3 651 millions d’euros en 2012, soit 9,5 % du chiffre d’affaires. Il est en hausse de 1,4 % par rapport à celui de 2011 (3 601 millions d’euros soit 9,7 % du chiffre d’affaires).

Résultat net part du Groupe : 1 917 millions d’euros (+0,7 %)

Le résultat net consolidé part du Groupe de l’exercice 2012 s’élève à 1 917 millions d’euros, en progression de 0,7 % par rapport à celui de 2011 (1 904 millions d’euros). Il représente 5,0 % du chiffre d’affaires.

Le résultat net par action (après prise en compte des instruments dilutifs) s’établit à 3,54 euros, en progression de 1,6 % (3,48 euros par action en 2011).

Résultat net part du Groupe par pôle :

En millions d’euros   2012   2011   Δ 2012/11
Concessions   886   852   +4,0 %
VINCI Autoroutes   827   820   +0,9 %
VINCI Concessions   59   32   +84,4 %
Contracting   915   968   (5,4 %)
VINCI Energies 327 315 +4,0 %
Eurovia 167 220 (24,1 %)
VINCI Construction   421   433   (2,8 %)
VINCI Immobilier   37   33   +12,8 %
Holdings   79   52   -
Résultat net part du Groupe   1 917   1 904   +0,7 %

Le coût de l’endettement financier net ressort à -638 millions d’euros en 2012 (-647 millions d’euros en 2011). Grâce à sa politique de variabilisation de son endettement, le Groupe a profité de la baisse des taux. Celle-ci a permis de compenser entièrement la diminution du rendement des placements de trésorerie et le renchérissement des coûts de refinancement.

Le taux moyen de la dette financière à long terme au 31 décembre 2012 ressort à 3,63 % (3,93 % au 31 décembre 2011).

La charge d’impôt s’élève à 969 millions d’euros en 2012 (984 millions d’euros en 2011). Le taux effectif d’impôt ressort à 33,3 % en 2012 (33,6 % en 2011).

Capacité d’autofinancement (CAFICE / EBITDA) : 5 418 millions d’euros (+1,0 %)

La capacité d’autofinancement avant impôt et coût de l’endettement financier net (EBITDA) s’élève à 5,4 milliards d’euros (+1 %). Elle représente 14,0 % du chiffre d’affaires. Le taux de CAFICE/chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes s’est légèrement amélioré en 2012 pour s’établir à 69,5 % (69,4 % en 2011).

Capacité d’autofinancement par pôle :

En millions d’euros 2012 % CA ** 2011 % CA ** Variation

2012/11

Concessions 3 372 63,0 % 3 366 63,6 % +0,2 %
VINCI Autoroutes 3 087 69,5 % 3 058 69,4 % +1,0 %
VINCI Concessions 285 31,1 % 308 34,7 % (7,5 %)
Contracting 1 875 5,7 % 1 880 6,0 % (0,3 %)
VINCI Energies 532 5,9 % 508 5,9 % +4,7 %
Eurovia 467 5,3 % 524 6,0 % (10,9 %)
VINCI Construction 876 5,7 % 848 6,0 % +3,4 %
VINCI Immobilier 60 7,4 % 55 7,9 % +9,3 %
Holdings 112   65    
CAFICE* / EBITDA 5 418 14,0 % 5 366 14,5 % +1,0 %

* Capacité d’autofinancement avant impôt et coût de l’endettement financier net

** chiffre d’affaires hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires (application de l’IFRIC 12).

Autres flux de trésorerie

La variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et des provisions courantes a généré un flux de trésorerie légèrement négatif de -37 millions d’euros sur l’exercice 2012 (à comparer à une variation positive de 93 millions d’euros en 2011). Cette évolution traduit principalement une dégradation du besoin en fonds de roulement des activités d’Eurovia en Europe centrale et la consommation d’avances sur projets dans la construction.

Après prise en compte des intérêts financiers et impôts payés et des investissements opérationnels, le cash flow opérationnel1 s’établit à 3 123 millions d’euros, à un niveau proche de celui de l’exercice précédent (3 270 millions d’euros).

1 Cash flow opérationnel : capacité d’autofinancement ajustée des variations du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et des provisions courantes, et des intérêts financiers payés, des impôts payés, des dividendes reçus des sociétés mises en équivalence, ainsi que des investissements opérationnels nets.

Les investissements de développement dans les concessions et les PPP se sont élevés à 1 140 millions d’euros en 2012 (1 135 millions d’euros en 2011). Ils comprennent 1 046 millions d’euros investis par VINCI Autoroutes en France dans le cadre de ses contrats de plan et du « Paquet vert autoroutier » (1 017 millions d’euros en 2011).

Le cash-flow libre, après investissements, s’élève ainsi à 1 983 millions d’euros (2 134 millions d’euros en 2011), dont 841 millions d’euros générés par les concessions et 738 millions d’euros générés par le contracting (respectivement 766 millions d’euros et 1 130 millions d’euros en 2011).

La croissance externe, y compris l’endettement net des sociétés acquises, représentent un montant d’investissements, net des cessions, de 700 millions d’euros en 2012 (172 millions d’euros en 2011). Ils comprennent l’acquisition des sociétés Carmacks au Canada et NAPC en Inde par Eurovia, de GA Gruppe en Allemagne par VINCI Energies, le rachat des minoritaires d’ENTREPOSE Contracting et l’augmentation de la participation du Groupe dans Geostock de 25 % à 90 %.

Les dividendes versés dans l’exercice représentent un montant de 1 057 millions d’euros (1 036 millions d’euros en 2011). Par ailleurs, VINCI a poursuivi l’exécution de son programme de rachat d’actions en acquérant sur le marché 17,7 millions d’actions pour un montant total de 647 millions d’euros, alors que les augmentations de capital réalisées dans l’année ont représenté 334 millions d’euros.

Endettement financier net : (12 527) millions d’euros

L’endettement financier net consolidé ressort à 12,5 milliards d’euros au 31 décembre 2012 (12,6 milliards d’euros au 31 décembre 2011), en baisse de 63 millions d’euros.

L’endettement des concessions, y compris leurs holdings, s’établit à 18,1 milliards d’euros, en diminution de plus de 800 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2011. De son côté, la branche contracting affiche un excédent de trésorerie net de 2,1 milliards d’euros (2,9 milliards d’euros en 2011), impacté par la croissance externe réalisée dans l’année.

Le ratio endettement financier net/fonds propres s’établit à 0,9 au 31 décembre 2012, en ligne avec son niveau de fin 2011. L’endettement financier rapporté à la CAFICE (EBITDA) s’établit à 2,3 fin 2012, stable par rapport au 31 décembre 2011.

La liquidité du Groupe se maintient au très haut niveau de 11,5 milliards d’euros au 31 décembre 2012. Ce montant se décompose en 5,0 milliards d’euros de trésorerie nette gérée et 6,5 milliards d’euros de lignes de crédit bancaires confirmées non utilisées, dont 1,1 milliard d’euros à échéance 2016 et 5,3 milliards d’euros à échéance 2017.

Disposant d’une notation de crédit « Investment grade » confirmée, avec perspective stable, par les agences (S&P : BBB+ ; Moody’s : Baa1), VINCI a pu réaliser plusieurs émissions et placements obligataires pour un montant supérieur à 1,5 milliard d’euros, à un taux d’intérêt moyen d’émission de 3,66 %. Le Groupe a ainsi refinancé par anticipation les prêts bancaires mis en place lors de l’acquisition d’ASF, ainsi que les échéances de la dette CNA (Caisse Nationale des Autoroutes). A l’issue de ces opérations, la maturité moyenne de la dette financière du Groupe ressort à 6,1 ans au 31 décembre 2012, la part de la dette obligataire dans le total ressortant à 53 % au 31 décembre 2012 (41 % au 31 décembre 2011).

En janvier 2013, ASF a réalisé avec succès une nouvelle émission de 700 millions d’euros, à échéance janvier 2023, assortie d’un coupon de 2,875 % l’an.

VINCI continue de bénéficier d’un bon accès au crédit bancaire, avec la signature par ASF en juillet 2012 d’une ligne syndiquée à 5 ans de 1,8 milliard d’euros, en remplacement d’une autre ligne arrivant à échéance en 2013.

Enfin, VINCI a finalisé plusieurs financements de projets d’infrastructures dans le cadre de partenariats public-privé pour un montant total d’environ 350 millions d’euros. Ils portent, au Royaume Uni, sur des PFI (« Private Finance Initiative ») pour l’entretien routier d’Hounslow (88 millions de livres sterling à 24,5 ans) et de l’île de Wight (95 millions de livres sterling à 24,5 ans) et, en France, sur le financement de l’Arena de Dunkerque (69 millions d’euros à plus de 27 ans).

Résultat social

Le résultat social de la société mère est un bénéfice net de 256 millions d’euros en 2012.

Distribution de dividende

Le Conseil d’administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires de maintenir le montant du dividende au titre de l’exercice 2012 à 1,77 euro par action, soit un taux de distribution du résultat de 50 %.

Compte tenu de l’acompte de 0,55 euro par action payé en novembre dernier, un solde de 1,22 euro par action serait versé en numéraire le 22 mai prochain. Il sera également proposé aux actionnaires une option pour le paiement du solde du dividende en actions nouvelles. Le prix des actions nouvelles sera déterminé sur la base de 95 % de la moyenne des premiers cours cotés lors des vingt séances de bourse précédant l’assemblée générale du 16 avril 2013 diminuée du montant du solde du dividende.

********

Agenda

Réunion Analystes : le mercredi 6 février 2013 à 8h30 au Pavillon Ledoyen, 1 avenue Dutuit, Paris 8e, suivie d’une conférence de presse à 11h00 au même endroit.

Ce communiqué de presse est disponible en français et en anglais sur le site internet de VINCI www.vinci.com.

ANNEXES

Annexe A. COMPTES ANNUELS

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE
En millions d’euros   2012   2011   Variation

2012/11

Chiffre d’affaires hors CA travaux des concessionnaires   38 634   36 956   +4,5 %
CA travaux des concessionnaires 1 550 690 (20,4 %)
Chiffre d'affaires total 39 183 37 646 +4,1 %
Résultat opérationnel sur activité 3 671 3 660 +0,3 %
En % du chiffre d’affaires 2   9,5 %   9,9 %    
Paiements en actions (IFRS 2) (94) (101)
Pertes de valeurs des goodwill (8) (8)
Résultat des sociétés mises en équivalence   82   51    
Résultat opérationnel 3 651 3 601 +1,4 %
En % du chiffre d’affaires 2   9,5 %   9,7 %    
Coût de l'endettement financier net (638) (647)
Autres produits et charges financiers (19) 25
Impôts sur les bénéfices   (969)   (984)    
Intérêts minoritaires   (109)   (92)    
Résultat net part du Groupe 1 917 1 904 +0,7 %
En % du chiffre d’affaires 2   5,0 %   5,2 %    
             
Résultat net par action (en euros) 3 3,54 3,48 +1,6 %
Dividende par action (en euros)4   1,77   1,77   -

1 En application de l’IFRIC 12 (traitement comptable des concessions).

2 % calculé sur le chiffre d'affaires hors CA travaux des filiales concessionnaires.

3 Après prise en compte des instruments dilutifs.

4 Proposé à l’assemblée générale des actionnaires du 16 avril 2013, avec option pour un paiement en actions.

BILAN CONSOLIDE SIMPLIFIE

En millions d’euros   Au 31 décembre 2012   Au 31 décembre 2011
Actifs non courants - Concessions   26 459   26 590
Actifs non courants – Contracting et autres métiers 8 921 8 226
BFR et provisions courantes   (6 697)   (6 817)
Capitaux engagés   28 683   27 999
Capitaux propres- part du Groupe (13 334) (12 890)
Intérêts minoritaires   (735)   (725)
Capitaux propres (14 070) (13 615)
Provisions non courantes et autres passifs long terme   (2 086)   (1 794)
Ressources permanentes   (16 156)   (15 409)
Dettes financières (17 510) (18 654)
Trésorerie nette gérée   4 983   6 064
Endettement financier net   (12 527)   (12 590)

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

En millions d’euros   2012   2011
Capacité d'autofinancement avant impôt et coût de l’endettement (EBITDA)   5 419   5 366
Variation du BFR lié à l’activité   (75)   (47)
Variation des provisions courantes 38 140
Impôts payés (979) (936)
Intérêts financiers nets payés (595) (643)
Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence   57   58
Flux de trésorerie liés à l'activité   3 865   3 938
Investissements opérationnels nets   (742)   (668)
Cash flow opérationnel   3 123   3 270
Investissements de développement dans les concessions et les PPP   (1 140)   (1 135)
Cash flow libre   1 983   2 134
Investissements financiers nets (700)1 (172)
Autres flux financiers   (50)   (96)
Flux nets avant opérations sur le capital   1 233   1 866
Augmentations, réductions de capital et autres 340 359
Rachats d’actions (647) (624)
Dividendes payés   (1 057)   (1 036)
Flux nets de trésorerie de la période   (130)   566
Autres variations   193   (96)
Variation de l’endettement net   63   470
         
Endettement net début de période (12 590) (13 060)
Endettement net fin de période   (12 527)   (12 590)

1 Y compris rachat des minoritaires d’Entrepose Contracting.

Annexe B. INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES PAR POLE

Analyse du chiffre d’affaires consolidé 2012 par pôle

Concessions : 5 354 millions d’euros (+1,1 % à structure réelle ; +0,9 % à structure comparable)

Le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes (ASF, Escota, Cofiroute, Arcour) progresse de 0,7 %, à 4 439 millions d’euros. Les recettes de péage sont en augmentation de 0,6 % en dépit d’une baisse du trafic à réseau stable de 1,7 % (véhicules légers : -1,4 % ; poids lourds : -3,5 %). Celle-ci a pu être compensée par la montée en régime du Duplex A86 (+0,2 %) et par les effets tarifaires.

VINCI Concessions réalise un chiffre d’affaires de 915 millions d’euros, en progression de 3,1 % (+1,8 % à structure comparable). VINCI Airports enregistre une forte croissance (+18 %), grâce aux trafics dynamiques de l’aéroport de Nantes-Atlantique et de ceux de Cambodia Airports. VINCI Park affiche une progression, à 615 millions d’euros (+2,6 % à structure réelle et +1,5 % à structure comparable, dont +1,3 % en France et +2,2 % à l’international).

Contracting : 33 090 millions d’euros (+5,1 % à structure réelle ; +1,5 % à structure comparable)

VINCI Energies : 9 017 millions d’euros (+4,0 % à structure réelle ; +0,9 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 5 486 millions d'euros (-0,4 % à structure réelle ; stable à périmètre constant). L’activité a été bien orientée dans les télécommunications, avec la montée en puissance du projet GSM-R, et les infrastructures d’énergie, malgré le ralentissement de l’activité photovoltaïque. Le secteur industriel montre une bonne résistance dans un environnement économique pourtant peu porteur. En revanche, l’activité dans le secteur tertiaire a été moins soutenue, malgré la bonne progression de VINCI Facilities (+5,6 %).

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 3 531 millions d’euros (+11,7 % à structure réelle ; +2,7 % à structure comparable). La situation est contrastée selon les pays. En Europe, l’activité est en forte baisse dans la péninsule ibérique, en légère croissance en Suisse et en Allemagne (à périmètre comparable) et progresse de manière plus prononcée en Belgique, aux Pays-Bas et en Suède. De fortes hausses d’activité sont affichées dans les pays émergents (Indonésie, Maroc, Brésil).

Eurovia : 8 747 millions d’euros (+0,3 % à structure réelle ; -4,5 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 5 159 millions d’euros en hausse de 1,2 % à structure réelle (+0,5 % à périmètre constant). La stabilité du chiffre d’affaires des activités de travaux routiers réalisées au travers des implantations régionales traduit une baisse des volumes de l’ordre de 4 %, compensée par la hausse des prix des produits pétroliers. Les activités spécialisées (démolition, activités industrielles, travaux ferroviaires) affichent, de leur côté, une progression supérieure à 9 % (près de 5 % à structure comparable).

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 3 588 millions d'euros, en baisse de 1,0 % à structure réelle (-11,4 % à structure comparable). Le Royaume-Uni, le Chili, les Etats-Unis et le Canada sont en forte croissance. En revanche, les pays d’Europe centrale affichent des reculs d’activité importants, sous l’effet de la fin des grands chantiers (voie express R1 en Slovaquie, baisse des investissements en Pologne post-Euro 2012) et d’un environnement économique difficile en République tchèque. L’activité en Allemagne est restée stable.

VINCI Construction : 15 327 millions d’euros (+8,6 % à structure réelle ; +5,5 % à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 8 410 millions d’euros (+8,8 % à structure réelle ; +8,5 % à périmètre constant). Cette évolution traduit la montée en régime du projet de la LGV Tours-Bordeaux, qui contribue à hauteur de plus de 550 millions d’euros au chiffre d’affaires du pôle, et la croissance toujours soutenue du bâtiment résidentiel et non résidentiel. L’activité dans les DOM-TOM affiche une bonne performance.

A l’international, le chiffre d’affaires ressort à 6 917 millions d’euros (+8,5 % à structure réelle, +2,1 % à structure comparable). L’évolution à structure comparable traduit une forte croissance de Sogea-Satom en Afrique, qui compense le recul des filiales d’Europe centrale. L’activité des autres divisions (Benelux, Royaume-Uni) est globalement stable.

VINCI Immobilier : le chiffre d’affaires s’établit à 811 millions d’euros en 2012, en hausse de 16 %. Cette progression est portée à la fois par l’immobilier résidentiel du fait du nombre important de programmes lancés en travaux fin 2011, et par plusieurs grands projets en immobilier d’entreprise.

Chiffre d'affaires* consolidé - répartition France / International par pôle

    Variation 2012/11
En millions d’euros   2012   2011   Réelle   Comparable

FRANCE

               
Concessions   5 043   5 000   +0,9 %   +0,9 %
VINCI Autoroutes 4 425   4 397 +0,6 %   +0,6 %
VINCI Concessions   618   602   +2,7 %   +2,6 %
Contracting   19 054   18 334   +3,9 %   +3,7 %
VINCI Energies 5 486 5 507 (0,4 %) (0,1 %)
Eurovia 5 159 5 098 +1,2 % +0,5 %
VINCI Construction   8 410   7 729   +8,8 %   +8,5 %
VINCI Immobilier   811   698   +16,2 %   +16,2 %
Eliminations et retraitements   (585)   (470)        
Total France   24 324   23 562   +3,2 %   +3,0 %
 

INTERNATIONAL

               
Concessions   311   297   +4,5 %   +0,7 %
VINCI Autoroutes 14 12 +22,3 % +14,3 %
VINCI Concessions   296   285  

+3,8 %

  +0,1 %
Contracting   14 036   13 161   +6,6 %   (1,4 %)
VINCI Energies 3 531 3 160 +11,7 % +2,7 %
Eurovia 3 588 3 624 (1,0 %) (11,4 %)
VINCI Construction   6 917   6 378   +8,5 %   +2,1 %
Eliminations et retraitements   (37)   (64)        
Total International   14 310   13 394   +6,8 %   (1,1 %)

* Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires (application de l’IFRIC 12)

Chiffre d’affaires* consolidé du 4e trimestre

    Variation 2012/11
En millions d’euros   2012   2011   Réelle   Comparable
Concessions   1 226   1 225   +0,1 %   (0,2 %)
VINCI Autoroutes 1 001   1 002 (0,1 %)   (0,1 %)
VINCI Concessions   225   223   +0,8 %   (0,5 %)
Contracting   9 105   8 643   +5,4 %   +0,8 %
VINCI Energies 2 603 2 429 +7,2 % (0,6 %)
Eurovia 2 320 2 371 (2,2 %) (6,9 %)
VINCI Construction   4 183   3 843   +8,8 %   +6,4 %
VINCI Immobilier   290   284   +2,1 %   +2,1 %
Eliminations et retraitements   (193)   (85)        
Chiffre d’affaires total   10 429   10 067   +3,6 %   (0,3 %)
dont :

France

6 377 6 392 (0,2 %) (0,6 %)
Europe hors France 2 651 2 549 +4,0 %

} +0,1 %

International hors Europe   1 401   1 126   +24,4 %  

* Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires (application de l’IFRIC 12)

Endettement financier net par pôle

En millions d’euros   2012   EFN/

CAFICE

  2011   EFN/

CAFICE

  Variation

2012/11

Concessions   (18 058)   5,4x   (18 895)   5,6x   838
VINCI Autoroutes   (16 617)   5,4x   (17 157)   5,6x   540
VINCI Concessions   (1 441)   5,1x   (1 738)   5,6x   298
Contracting   2 095   -   2 914   -   (819)
VINCI Energies (47) - 531 - (578)
Eurovia (136) - 90 - (226)
VINCI Construction   2 278   -   2 293   -   (15)
Holdings et VINCI Immobilier   3 436   -   3 392   -   44
Endettement financier net   (12 527)   2,3x   (12 590)   2,3x   63

Carnet de commandes

 

  Au 31 décembre  
En milliards d’euros   2012   2011   Variation

2012/11

VINCI Energies 6,8   6,4 +5,0 %
Eurovia 6,4 5,8 +9,6 %
VINCI Construction   18,1   18,3   (1,0 %)
Total Contracting   31,3   30,6   +2,3 %
dont :
France 17,2 18,0 (4,6 %)
Europe hors France 9,4 8,6 +9,2 %
International hors Europe   4,7   4,0   +17,9 %

Annexe C. VINCI AUTOROUTES

Evolution du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes en 2012

  VINCI Autoroutes   Dont :
      ASF   Escota   Cofiroute
Véhicules légers (1,4 %) (1,3 %)   (1,0 %)   (1,9 %)
Poids lourds   (3,5 %)   (2,9 %)   (3,5 %)   (5,4 %)
Trafic à réseau stable   (1,7 %)   (1,5 %)   (1,2 %)   (2,4 %)
Nouvelles sections +0,2 %* - - +0,7 %*
Autres effets   +2,1 %   +1,9 %   +2,4 %   +2,2 %
Recettes de péage (en m€) 4 345 2 464 656 1 186
Variation 2012/11   +0,6 %   +0,4 %   +1,2 %   +0,5 %
Chiffre d’affaires (en m€) 4 439 2 525 667 1 208
Variation 2012/11   +0,7 %   +0,5 %   +1,3 %   +0,5 %

* Duplex A86

Trafic total des concessions autoroutières (hors Duplex A86)

  4e trimestre   Cumul au 31 décembre
En millions de km parcourus   2012   2011   Variation   2012   2011   Variation
VINCI Autoroutes 10 162   10 391   (2,2 %)   45 995   46 786   (1,7 %)
Véhicules légers 8 676 8 866 (2,1 %) 39 959 40 530 (1,4 %)
Poids lourds   1 485   1 525   (2,6 %)   6 036   6 256   (3,5 %)
Dont :                        
ASF 6 160 6 294 (2,1 %) 28 289 28 733 (1,5 %)
Véhicules légers 5 184 5 297 (2,1 %) 24 326 24 654 (1,3 %)
Poids lourds   976   997   (2,1 %)   3 963   4 079   (2,9%)
Escota 1 491 1 507 (1,1 %) 6 636 6 719 (1,2 %)
Véhicules légers 1 348 1 361 (0,9 %) 6 039 6 101 (1,0 %)
Poids lourds   143   146   (2,2 %)   597   618   (3,5 %)
Cofiroute (réseau interurbain) 2 451 2 529 (3,1 %) 10 802 11 069 (2,4 %)
Véhicules légers 2 092 2 155 (2,9 %) 9 357 9 542 (1,9 %)
Poids lourds   359   375   (4,1%)   1 445   1 527   (5,4 %)

Contacts

VINCI
Presse
Maxence Naouri, +33 1 47 16 31 82
maxence.naouri@vinci.com
Investisseurs
Thomas Guillois, +33 1 47 16 33 46
thomas.guillois@vinci.com
ou
Christopher Welton, +33 1 47 16 45 07
christopher.welton@vinci.com

Sharing

Contacts

VINCI
Presse
Maxence Naouri, +33 1 47 16 31 82
maxence.naouri@vinci.com
Investisseurs
Thomas Guillois, +33 1 47 16 33 46
thomas.guillois@vinci.com
ou
Christopher Welton, +33 1 47 16 45 07
christopher.welton@vinci.com