Bank of America fait état d'un revenu net de 0,7 milliard USD au quatrième trimestre 2012, soit 0,03 USD par action diluée

Certains éléments annoncés précédemment affectent les gains avant impôt

  • Représentations et garanties, paiement de frais compensatoires à Fannie Mae : 2,7 milliards USD, soit 0,16 USD par action
  • Provision pour accord relatif à l'examen indépendant accéléré des saisies hypothécaires : 1,1 milliard USD, soit 0,06 USD par action
  • Total des frais de contentieux : 0,9 milliard USD, soit 0,05 USD par action
  • Correctifs d'évaluation négatifs pour écarts de crédit améliorés : 0,7 milliard USD, soit 0,04 USD par action
  • Provision pour obligations découlant des résiliations d'assurance de prêts hypothécaires : 0,5 milliard USD, soit 0,03 USD par action
  • Bénéfice sur la vente de la société de courtage japonaise conjointe : 0,4 milliard USD, soit 0,02 USD par action
  • Correctifs d'évaluation MSR positifs liés aux ventes de services : 0,3 milliard USD ou 0,02 USD par action
  • Avantages fiscaux nets principalement dus à l'obtention de crédits fiscaux étrangers par certaines filiales non américaines : 1,3 milliard USD, soit 0,12 USD par action

La consolidation du capital et des liquidités se poursuit

  • Ratio de fonds propres ordinaires Tier 1 Bâle 1 de 11,06 % au 31 décembre 2012
  • Ratio de fonds propres ordinaires Tier 1 Bâle 3 estimé à 9,25 % au 31 décembre 2012 (pleinement en vigueur en tenant compte de la SNRP américaine Bâle 3)A
  • Baisse de la dette à long terme de 96,7 milliards USD par rapport au 31 décembre 2011, due aux échéances et aux actions de gestion du passif ; le délai nécessaire de financement reste performant à 33 mois

Accélération de l'activité principale

  • Au quatrième trimestre 2012, le revenu net d'intérêts (équivalent temps plein)B a atteint 10,6 milliards USD, en hausse par rapport au 10,2 milliards USD du trimestre précédent
  • Total moyen du solde des dépôts en hausse de 28 milliards USD, soit 11 % (annualisé), par rapport au trimestre précédent
  • Production d'hypothèques de premier rang en augmentation de 6 % par rapport au trimestre précédent
  • Le segment Gestion mondiale de patrimoine et d'investissement affiche un bénéfice trimestriel record
  • En fin de période, les prêts commerciaux du segment Services bancaires mondiaux, y compris les prêts immobiliers ont augmenté de 7 % (annualisé) par rapport au trimestre précédent, pour atteindre 252 milliards USD
  • Banque d'investissement au deuxième rang pour les frais bancaires d'investissement mondiaux ; augmentation des recettes de 20 % par rapport au trimestre précédent et de 58 % en glissement annuel

CHARLOTTE, Caroline du Nord--()--Bank of America Corporation a déclaré aujourd'hui un revenu net de 0,7 milliard USD au quatrième trimestre 2012, soit 0,03 USD par action diluée, contre 2,0 milliards USD ou 0,15 USD par action diluée il y a un an. Le revenu, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base d'équivalents pleinement imposables (EPI)B a atteint 18,9 millions USD.

Au quatrième trimestre 2012, le revenu sur une base ETP déduction faite des charges d'intérêts, à l'exclusion de 0,7 milliard USD de correctifs de valeurs de débit et de correctifs de l'option de juste valeur, a atteint 19,6 milliards USD. En excluant 3,0 milliards USD de provisions pour les déclarations et garanties et obligations relatives aux résiliations d'assurance de prêts hypothécaires liées aux accords de règlement avec la Federal National Mortgage Association (Fannie Mae), le revenu sur une base ETP déduction faite des charges d'intérêts, a atteint 22,6 milliards USDB.

Pour l'ensemble de l'exercice, la société a fait état d'un revenu net de 4,2 milliards USD, soit 0,25 USD par action diluée, contre 1,4 milliard USD, soit 0,01 USD par action diluée en 2011.

« Nous entamons 2013 sur des bases solides et en position de poursuivre notre croissance », a déclaré le chef de la direction Brian Moynihan. « Depuis l'année dernière, une croissance à deux chiffres dans la production des prêts hypothécaires, les prêts commerciaux et les recettes du segment Marchés Mondiaux démontre les effets des relations plus étroites avec la clientèle, à l'heure où nous portons nos efforts sur l'intégration de toutes nos capacités ».

Comme annoncé précédemment, les résultats financiers du quatrième trimestre 2012 ont été négativement affectés par les éléments suivants : une provision de 2,7 milliards USD liée à l'accord avec Fannie Mae concernant les déclarations et garanties ainsi que les frais compensatoires ; d'autres dispositions de 2,5 milliards USD comprenant une provision de 1,1 milliard USD pour l'accord avec le comité IFR (Independent Foreclosure Review) relatif à l'examen accéléré des saisies hypothécaires ; des frais de litiges pour un total de 0,9 milliard USD et une provision de 0,5 milliard USD pour les obligations liées aux résiliations d'assurance de prêts hypothécaires ; enfin, 0,7 milliard USD pour les correctifs de valeurs de crédit (DVA) et les correctifs de l'option de juste valeur (FOV) dus à l'amélioration des écarts de crédit de la société. Ces éléments ont été partiellement compensés par ce qui suit : un bénéfice fiscal net de 1,3 milliard USD issu principalement de l'obtention de crédits fiscaux étrangers par certaines filiales non américaines ; un bénéfice de 0,4 milliard USD sur la vente précédemment annoncée de 49 % de la société Mitsubishi UFJ Merrill Lynch PB Securities ; et un ajustement d'évaluation positive sur les droits de gestion hypothécaire (MSR) de 0,3 milliard USD liés aux ventes de services précédemment annoncées.

Le trimestre de l'exercice précédent comprenait 1,3 milliard USD pour DVA et OAV négatives, une charge totale de 1,8 milliard USD pour frais de litiges, et une charge de 0,6 milliard USD pour dépréciation des écarts d'acquisition dans le secteur Cartes de crédit en Europe. En outre, le trimestre de l'exercice précédent tenait compte, entre autres éléments importants, d'un bénéfice de 2,9 milliards USD avant impôts sur la vente d'une partie de l'investissement de la société dans la China Construction Bank (CCB), d'un bénéfice de 1,2 milliard USD sur l'échange de titres de fiducie privilégiés, et d'un bénéfice de 1,2 milliard USD sur la vente de titres de créance.

Par rapport au trimestre de l'exercice précédent, les résultats du quatrième trimestre de 2012 ont été favorisés par la qualité du crédit qui s'est améliorée dans la plupart des portefeuilles importants, l'augmentation des ventes et des recettes de négociation (en excluant l'impact des DVAE), l'augmentation du produit des investissements et des courtages, les frais plus élevés de banque d'investissement. Ces résultats sont partiellement contrebalancés par une augmentation des pertes de consommation immobilières, reflétant l'accord avec Fannie Mae et la provision pour l'accélération des IFR. En outre, les frais autres que d'intérêts ont diminué par rapport au trimestre de l'exercice précédent, principalement en raison des économies réalisées grâce aux initiatives du projet de Nouvelle BAC au cours de l'année 2012.

« Nous avons abordé d'importantes problématiques héritées en 2012 et nos capacités prennent le dessus », a ajouté le directeur financier Bruce Thompson. « Le capital et les liquidités restent solides et le crédit continue de s'améliorer. Notre principal objectif cette année est d'augmenter les recettes, de gérer les dépenses et de favoriser la croissance des bénéfices essentiels ».

Sélection de faits saillants financiers

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars sauf données par actions)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Revenu total, net des charges d'intérêts, sur une base EPI1 $ 10 555   $ 10 959 $ 41 557   $ 45 588
Revenu hors intérêts 8 336 14 187 42 678 48 838
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI 18 891 25 145 84 235 94 426
Total des recettes, net de charges d'intérêts, sur une base EPI, hors DVA et FVO2 19 610 26 434 91 819 90 106
Provision pour pertes sur prêts 2 204 2 934 8 169 13 410
Charges autres que d'intérêts3 18 360 18 941 72 093 77 090
Charges pour dépréciation des écarts d'acquisition 581 3 184
Résultat net $ 732 $ 1 991 $ 4 188 $ 1 446
Bénéfices dilués par action ordinaire     $ 0,03     $ 0,15     $ 0,25     $ 0,01

1 La base d'équivalents pleinement imposables (EPI) est une mesure financière non définie par les PCGR. Pour un rapprochement des mesures financières des PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 de ce communiqué de presse. Le revenu net d'intérêts sur une base PCGR a été de 10,3 milliards USD et de 10,7 milliards USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et de 40,7 milliards USD et de 44,6 milliards USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. Le revenu total net de charges d'intérêts sur une base PCGR a été de 18,7 milliards USD et de 24,9 milliards USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et de 83,3 milliards USD et de 93,5 milliards USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

2 Le total des recettes, net de charges d'intérêts sur une base EPI hors correctifs DVA et FVO est une mesure financière non définie par les PCGR. Les gains (pertes) DVA ont été de (277) millions USD et de (474) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et de (2,5) milliards USD et 1,0 milliard USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. Les gains (pertes) d'évaluation liés aux FVO ont été de (442) millions USD et (814) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et de (5,1) milliards USD et 3,3 milliard USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

3Exclut les charges pour dépréciation des écarts d'acquisition de 581 millions USD pour les trois mois clos le 31 décembre 2011, et de 3,2 milliards USD pour l'exercice clos le 31 décembre 2011. Les charges autres que d'intérêts, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition, sont des mesures financières non définies par les PCGR.

Faits saillants commerciaux clés

En 2012, la société a réalisé de grandes avancées en accord avec ses principes d'exploitation, notamment dans les domaines suivants :

Focalisation sur les activités orientées client

  • Bank of America a octroyé environ 475 milliards de crédits en 2012. Parmi ces crédits, 310,5 milliards USD de prêts non immobiliers commerciaux, 75,1 milliards de prêts hypothécaires de premier rang, 40,0 milliards de prêts immobiliers commerciaux, 17,9 milliards de cartes de crédit américaines et pour petites entreprises, 3,6 milliards de financements sur valeur nette immobilière et 27,9 milliards de crédits à la consommation.
  • Les 75,1 milliards de prêts hypothécaires de premier rang consentis en 2012 ont permis à plus de 305 000 propriétaires d'acheter une propriété ou de refinancer un emprunt hypothécaire. Parmi ces prêts, environ 17 500 ont été consentis via des détaillants à des premiers acheteurs, et plus de 96 000 emprunteurs affichaient des recettes faibles à modérées. Environ 16 % des prêts hypothécaires de premier rang consentis ont financé l'achat d'une première propriété, contre 84 % qui ont servi à refinancer une hypothèque.
  • La société a consacré près de 8,7 milliards USD en prêts et en engagements aux petites entreprises en 2012, soit une hausse de 28 % par rapport à 2011, ceci reflétant son intérêt continu à soutenir les petites entreprises.
  • Bank of America a fourni une assistance à plus de 2 millions de comptes clients dans 14 pays touchés par l'ouragan Sandy avec des programmes complets d'assistance clientèle, y compris des contributions financières aux efforts de secours, des reports de paiement et des exonérations de droits.
  • Les soldes des clients du segment Gestion mondiale du patrimoine et de l'investissement ont augmenté de 7 % par rapport à 2011, cette somme provenant principalement des gains du marché, ainsi que des solides entrées de revenus dans le cadre des flux d'actifs gérés à long terme, des dépôts et des prêts.
  • La société continue de renforcer et élargir ses relations avec ses clients. Le nombre de clients qui utilisent les services bancaires mobiles a augmenté de 31 % par rapport au 31 décembre 2011, pour atteindre les 12 millions d'utilisateurs et le nombre de nouveaux comptes de cartes de crédit ouverts par des particuliers américains en 2012 a augmenté de 7 % par rapport à 2011.
  • Les actifs de courtage de Merrill Edge ont augmenté de 9,4 milliards USD par rapport à la fin 2011 pour atteindre 75,9 milliards USD, en raison de l'amélioration du marché et des augmentations d'actifs provenant de nouveaux comptes.
  • La société a continué d'augmenter sa force de vente spécialisée de conseillers en solutions financières et agents de prêts hypothécaires et bancaires aux petites entreprises au cours du trimestre, et comptait près de 6 200 spécialistes à la fin 2012.
  • La société a poursuivi ses efforts pour soutenir l'économie :
    • En aidant les clients à lever 605 millions USD en capital en 2012.
    • En accordant environ 475 milliards USD de crédit en 2012.
  • Bank of America Merrill Lynch (BofAML) continue d'être classée n° 2 à l'échelle mondiale en termes de commissions de services bancaires d'investissement nettes en 2012, tel que rapporté par Dealogic. Les résultats pour le quatrième trimestre de 2012 ont inclus des frais d'émission de dette record depuis la fusion entre Bank of America et Merrill Lynch.

Poursuite de la création d'un bilan renforcé

  • Le ratio de fonds propres attribuables aux actionnaires ordinaires Tier 1 selon Bâle 1 était de 11,06 % au 31 décembre 2012, soit une baisse de 35 points de base par rapport au 30 septembre 2012 et une hausse de 120 points de base par rapport au 31 décembre 2011.
  • Le ratio de fonds propres attribuables aux actionnaires ordinaires Tier 1 selon Bâle 3 sur une base entièrement intégrée a été estimé à 9,25 % au 31 décembre 2012, soit une hausse par rapport aux 8,97 % enregistrés le 30 septembre 2012.1
  • La société a réduit sa dette à long terme de près de 100 milliards USD depuis la fin de l'exercice 2011, tout en maintenant un important excès de liquidité. L'excédent mondial de sources de liquidités s'élevait à 372 milliards USD au 31 décembre 2012, chiffre un peu inférieur aux 380 milliards USD affichés au 30 septembre 2012 et aux 378 milliards USD du 31 décembre 2011. La dette à long terme a baissé pour atteindre 276 milliards USD au 31 décembre 2012, par rapport aux 287 milliards USD du 30 septembre 2012 et aux 372 milliards USD du 31 décembre 2011.

Bonne gestion des risques

  • La provision pour pertes sur prêts a baissé de 25 % par rapport au même trimestre l'an dernier, ce qui reflète une amélioration de la qualité des crédits pour tous les grands portefeuilles commerciaux et de consommation, ainsi que les avantages d'une évolution de la tarification au cours de ces dernières années.
  • Le taux des pertes du segment cartes de crédit américaines a diminué au quatrième trimestre de 2012 atteignant son plus bas niveau depuis le deuxième trimestre de 2006C tandis que le taux de délinquance de plus de 30 jours a atteint un creux historique.
  • Les taux de pertes sur prêts à la consommation ont diminué au quatrième trimestre de 2012 et atteint leur plus bas niveau depuis le début de 2008 et les taux de pertes sur prêts commerciaux ont atteint leur plus bas niveau depuis le quatrième trimestre de 2006C.

Satisfaction de nos actionnaires

  • La valeur comptable corporelle par action a atteint 13,36 USD au 31 décembre 2012, soit une hausse par rapport aux 12,95 USD au 31 décembre 2011D. La valeur comptable par action était de 20,24 USD au 31 décembre 2012, comparé à 20,09 USD au 31 décembre 2011.
  • La société a continué à résoudre des problématiques héritées, en signant avec Fannie Mae un accord portant sur le rachat de la quasi-totalité des créances hypothécaires en circulation ou potentielles émises dans les agences et vendues directement à Fannie Mae entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2008 par la National Association Countrywide and Bank of America (BANA). Cet accord couvre la quasi-totalité des réclamations en cours et futures adressées à Fannie Mae pour les honoraires découlant de prétendus retards dans des saisies antérieures. L'accord clarifie aussi les obligations des parties en matière d'assurance de prêts hypothécaires.

Bonne gestion de la rentabilité

  • Au quatrième trimestre 2012, les charges hors intérêts ont baissé de 6 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent, reflétant une baisse des charges de personnel dans la mesure où la société a continué à rationaliser ses processus et à réaliser des économies.
  • Au 31 décembre 2012, la société comptait 267 190 employés à temps plein, soit une baisse de 5 404 par rapport à la fin du trimestre précédent et une baisse de 14 601 employés par rapport au 31 décembre 2011.

Résultats par segment d'activité

La société déclare les résultats de ses cinq segments d'activité : Banque de détail particuliers et entreprises (Costumer and Business Banking - CBB), Services immobiliers particuliers (Consumer Real Estate Services - CRES), Gestion mondiale du patrimoine et de l'investissement (Global Commonwealth ans Investissement Management - GWIM), Banque mondiale et Marchés mondiaux, les autres opérations étant classées dans Autres postes.

Banque de détail particuliers et entreprises

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI $ 7 204   $ 7 606 $ 29 023   $ 32 880
Provision pour pertes sur prêts 963 1 297 3 941 3 490
Charges autres que d'intérêts 4 121 4 429 16 793 17 719
Résultat net $ 1 428 $ 1 242 $ 5 321 $ 7 447
Rendement sur capitaux propres moyens 10,48 % 9,30 % 9,92 % 14,07 %
Rendement sur capital économique moyen1 23,94 22,08 23,01 33,52
Moyenne des prêts $ 132 421 $ 147 150 $ 136 171 $ 153 641
Dépôts moyens 486 467 459 819 477 440 462 087
 

Au 31 décembre
2012

 

Au 31 décembre
2011

Actifs de courtage client             $ 75 946     $ 66 576  

(1) Le rendement sur le capital économique moyen est une mesure financière non définie par les PCGR. Pour un rapprochement des mesures financières des PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 de ce communiqué de presse.

Faits saillants commerciaux

  • Les soldes de dépôts moyens ont connu une augmentation de 26,6 milliards USD par rapport au même trimestre l'an dernier, dopés par la croissance des produits liquides dans un environnement à taux bas. Les taux payés sur les dépôts ont atteint 16 points de base (soit une baisse de 5 points de base) au quatrième trimestre 2012 par rapport au même trimestre l'an dernier, en raison de la discipline tarifaire et d'un changement de composition des dépôts.
  • Au cours du quatrième trimestre 2012, les volumes d'achat par compte de carte de crédit actif ont en moyenne augmenté de 7 % par rapport au même trimestre l'an dernier, et le nombre de cartes BankAmericard Cash Rewards a augmenté de près de 24 % au quatrième trimestre 2012, ce qui fait un total de 2,1 millions de cartes depuis le lancement du produit au troisième trimestre de 2011.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le segment Banque particuliers et entreprises a enregistré un résultat net de 1,4 milliard USD, soit une hausse de 186 millions USD ou 15 % par rapport au même trimestre l'an dernier, en raison d'une baisse des coûts de crédit et des dépenses hors intérêt, partiellement contrebalancée par une baisse des recettes hors intérêt provenant de prêts moyens réduits et des faibles taux pratiqués. Les recettes autres que d'intérêts de 2,5 milliards USD sont demeurées relativement stables.

Les provisions sur pertes de crédit ont diminué de 334 millions USD, principalement au sein des services liés aux cartes, par rapport au même trimestre l'an dernier pour atteindre 963 millions USD en raison d'améliorations dans le domaine des comptes en souffrance et des faillites, principalement dans les services de cartes. Par rapport au quatrième trimestre 2011, les frais autres que d'intérêt ont diminué de 308 millions USD pour atteindre 4,1 milliards USD, en raison d'une diminution des frais de la FDIC et d'exploitation.

Services immobiliers aux particuliers

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI $ 468   $ 3 275 $ 8 759   $ (3 154 )
Provision pour pertes sur prêts 485 1 001 1 442 4 524
Charges autres que d'intérêts1 5 629 4 569 17 306 21 791
Perte nette $ (3,722 ) $ (1 442 ) $ (6 507 ) $ (19 465 )
Moyenne des prêts et des baux 97 912 116 993 104 754 119 820
 

Au 31 décembre
2012

 

Au 31 décembre,
2011

Prêts et baux en fin de période             $ 95 972     $ 112 359  

1 Inclut une charge pour dépréciation des écarts d'acquisition de 2,6 milliards USD au deuxième trimestre 2011.

Faits saillants commerciaux

  • Bank of America a financé des prêts immobiliers résidentiels et des prêts sur la valeur domiciliaire à hauteur de 22,5 milliards USD au cours du quatrième trimestre 2012, une hausse de 41 % par rapport au quatrième trimestre 2011, sauf émissions correspondantes d'une valeur de 6,5 milliards USD au cours du même trimestre l'année dernière. La société a abandonné les affaires correspondantes fin 2011.
  • Le nombre de prêts hypothécaires de première catégorie en souffrance de plus de 60 jours gérés par le segment Gestion d'actifs hérités a baissé de 163 000 USD ou 17 % durant le quatrième trimestre 2012 pour atteindre 773 000 par rapport à 936 000 à la fin du troisième trimestre 2012 et à 1,16 million USD à la fin du quatrième trimestre 2011.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le segment Services immobiliers particuliers a fait état d'une perte nette de 3,7 milliards USD au quatrième trimestre 2012, par rapport à la même période en 2011 qui a vu une perte nette de 1,4 milliard USD, principalement en raison des pertes bancaires hypothécaires occasionnées par l'accord avec Fannie Mae et par la hausse des charges, partiellement compensée par la baisse des provisions pour pertes sur créances.

Les recettes ont diminué de 2,8 milliards USD par rapport au quatrième trimestre 2011 pour atteindre 468 millions USD au quatrième trimestre 2012, en raison principalement de la hausse de la provision pour représentations et garanties et du revenu plus faible des services, en raison de résultats MSR moins favorables, nets de couvertures. Cette baisse a été partiellement compensée par le revenu plus élevé de la production principale. Les résultats MSR, nets de couvertures, incluaient l'ajustement d'évaluation MSR précédemment décrite liée aux ventes MSR.

En excluant l'impact des émissions de canaux correspondants, les prêts CRES directs ont augmenté de 42 % et les recettes de production principale de 472 millions USD au quatrième trimestre 2012 par rapport au trimestre de l'exercice précédent en raison principalement de la hausse des marges sur l'augmentation du volume des prêts directs.

Les provisions pour déclarations et garanties ont atteint 3,0 milliard USD au quatrième trimestre 2012, comparé à 264 millions USD au quatrième trimestre 2011, une hausse de 2,7 milliards USD. La provision du quatrième trimestre comprenait 2,5 milliards USD pour les représentations et garanties et une provision de 0,5 milliard USD pour les obligations relatives aux résiliations d'assurance de prêts hypothécaires liées à l'accord avec Fannie Mae.

Au quatrième trimestre 2012, la provision pour pertes sur crédit a diminué de 516 millions USD par rapport au même trimestre de l'exercice précédent pour se situer à 485 millions USD. Ceci est attribuable à de meilleures tendances dans le portefeuille des créances irrécouvrables non acquises sur valeur domiciliaire et à des réductions de réserves dans le portefeuille des créances irrécouvrables acquises sur valeur domiciliaire en raison de l'amélioration du prix des logements.

Les charges hors intérêts ont augmenté de 1,1 milliard USD par rapport au quatrième trimestre de 2011 pour atteindre 5,6 milliards USD, principalement en raison des 1,1 milliard USD de charges liées à l'accord portant sur l'accélération des IFR. Dans le cadre de cet accord, la société a accepté d'interrompre le processus IFR et de verser 1,1 milliard USD à un fonds établi pour le bénéfice des emprunteurs conformément à un plan approuvé par le Bureau du contrôleur de la monnaie et du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale. La société s'engage également à verser 1,8 milliard USD en assistance à l'emprunteur, avec notamment des modifications de prêts et d'autres actions de prévention de saisie. En outre, par rapport au trimestre de l'exercice précédent, les dépenses de services liées aux défaillances ont augmenté ainsi que les évaluations liées aux prêts hypothécaires et d'autres coûts similaires liées aux retards de saisies, y compris une provision de 260 millions USD pour les frais associés à l'accord avec Fannie Mae. Ces augmentations ont été partiellement compensées par une réduction de l'ordre de 800 millions USD de la charge des litiges par rapport au quatrième trimestre 2011.

L'actif MSR a atteint 5,7 milliards USD au 31 décembre 2012, une hausse de 629 millions USD par rapport au 30 septembre 2012, due en partie à l'ajustement de la valeur MSR décrite précédemment liée aux ventes MSR.

Gestion mondiale du patrimoine et d'investissement (GWIM)

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI $ 4,194   $ 3 943 $ 16 517   $ 16 495
Provision pour pertes sur prêts 112 118 266 398
Charges autres que d'intérêts 3 195 3 392 12 755 13 383
Résultat net $ 578 $ 272 $ 2 223 $ 1 718
Rendement sur capitaux propres moyens 12,43 % 6,22 % 12,53 % 9,90 %
Rendement sur capital économique moyen1 28,46 16,02 30,52 25,46
Moyenne des prêts et des baux $ 103 785 $ 97 722 $ 100 456 $ 96 974
Dépôts moyens 249 658 237 098 242 384 241 535
 
(En milliards de dollars)

Au 31 décembre 2012

 

Au 31 décembre 2012

Actifs sous gestion $ 698,1 $ 635,6
Total des soldes clients2             2 166,7     2 030,5  

(1) Le rendement sur le capital économique moyen est une mesure financière non définie par les PCGR. Pour un rapprochement des mesures financières des PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 du présent communiqué de presse.

2 Le total des soldes clients est défini comme étant les actifs sous gestion, les actifs détenus, les actifs de courtage client, les dépôts des clients et les prêts.

Faits saillants commerciaux

  • Bénéfice net record de 578 millions USD pour le trimestre et de 2,2 milliards USD pour l'année, en hausse de 29 % par rapport à l'exercice 2011.
  • Frais de gestion d'actifs record de 1,6 milliards USD pour le trimestre et de 6,1 milliards USD pour l'année.
  • L'activité client a été dynamique en 2012. Pour l'exercice complet, les soldes de dépôt en fin de période ont augmenté de 25,6 milliards USD, une hausse de 11 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent, pour atteindre un niveau record de 266,2 milliards USD. Les soldes de prêts en fin de période ont augmenté de 7,3 milliards USD ou 7 %, pour atteindre un niveau record de 105,9 milliards USD, et les flux AUM à long terme ont atteint 26,4 milliards USD pour l'exercice. Au quatrième trimestre 2012, les flux d'actifs gérés à long terme de 9,1 milliards USD ont représenté le 14ème trimestre consécutif de flux positifs.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le revenu net de la Gestion mondiale de patrimoine et d'investissements a augmenté de 306 millions USD au quatrième trimestre de 2011 pour atteindre 578 millions USD, en raison de la hausse des revenus et de la baisse des charges hors intérêts. Les recettes ont augmenté de 6 % pour atteindre 4,2 milliards USD, grâce à la hausse des frais de gestion d'actifs, en raison des niveaux de marché plus élevés et des flux de l'actif géré à long terme, ainsi que de la hausse des revenus transactionnels de courtage. La marge avant impôts a été de 21 % pour le quatrième trimestre de 2012 et l'exercice 2012, soit une hausse de 11 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent et de 16 % par rapport à l'exercice 2011.

Les charges autres que d'intérêts ont diminué de 6 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent pour atteindre 3,2 milliards USD, en raison de la réduction des dépenses FDIC, des frais de contentieux et d'autres dépenses connexes, partiellement compensées par la hausse de la rémunération liée aux revenus. La provision pour pertes sur prêts a atteint 112 millions USD, un montant relativement stable par rapport aux 118 millions USD du trimestre de l'exercice précédent.

Les soldes clients ont augmenté de 7 % et atteint 2,17 milliards USD en raison des niveaux de marché plus élevés et des entrées nettes, favorisés par l'activité client dans les flux d'actifs gérés à long terme, les dépôts et les prêts. Les actifs gérés ont connu une augmentation de 62,5 milliards USD par rapport au troisième trimestre 2011 pour atteindre 698,1 milliards USD, en raison de l'augmentation des niveaux de marché et des flux d'actifs gérés à long terme.

Banque mondiale

  Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars)   31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI $ 4 326   $ 4 002 $ 17 207   $ 17 312
Provision pour pertes sur prêts 180 (256 ) (103 ) (1 118 )
Charges autres que d'intérêts 1 946 2 136 8 308 8 884
Résultat net $ 1 432 $ 1 337 $ 5 725 $ 6 046
Rendement sur capitaux propres moyens 12,47 % 11,51 % 12,47 % 12,76 %
Rendement sur capital économique moyen1 27,32 25,06 27,21 26,59
Moyenne des prêts et des baux $ 278 218 $ 276 850 $ 272 625 $ 265 568
Dépôts moyens   268 045     240 757     249 317     237 312  

(1) Le rendement sur le capital économique moyen est une mesure financière non définie par les PCGR. Pour un rapprochement des mesures financières des PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 du présent communiqué de presse.

Faits saillants commerciaux

  • BofA Merrill a été classée au deuxième rang à l'échelle mondiale pour les frais bancaires d'investissement tant pour le quatrième trimestre que pour l'exercice 2012 selon Dealogic. En volume annuel d'affaires, BofA Merrill s'est classée parmi les trois premières banques pour les créances d'entreprises à rendement élevé, les prêts à effet de levier, les emprunts de sociétés de haute qualité, les titres adossés à des actifs et les prêts syndiqués. Au cours du quatrième trimestre 2012, les frais d'émission de titres d'emprunts ont totalisé environ 1,1 milliard USD, leur montant le plus élevé depuis la fusion entre Bank of America et Merrill Lynch.
  • Les soldes des prêts et baux de fin de période ont augmenté de 10,1 milliards USD, soit 4 % de plus qu'au trimestre de l'exercice précédent, pour atteindre 288,3 millions USD à la fin du quatrième trimestre 2012, avec une croissance dans les portefeuilles de prêts commerciaux et industriels et de la location.
  • Les dépôts en fin de période ont atteint 269,7 milliards USD à la fin du quatrième trimestre 2012, par rapport à 246,4 milliards USD à la fin du quatrième trimestre 2011.

Vue d'ensemble de la situation financière

Le résultat net de 1,4 milliard USD du segment Banque mondiale a augmenté de 95 millions USD par rapport au même trimestre de l'exercice précédent, en raison du fait que la hausse des recettes et la baisse des charges hors intérêts ont été partiellement compensées par une augmentation des charges de provision. Les recettes de 4,3 milliards USD ont augmenté de 8 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent, en raison principalement de la hausse des frais bancaires d'investissement et des revenus nets d'intérêts.

À l'échelle de la société, les frais bancaires d'investissement de 1,6 milliard USD, excluant les transactions autodirigées, ont augmenté de 587 millions USD, soit 58 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent, principalement en raison d'une augmentation de 84 % des frais de souscription de la dette, performance record depuis la fusion entre Bank of America et Merrill Lynch. Les frais bancaires d'investissement de Banque mondiale, à l'exclusion des transactions autodirigées, ont atteint 842 millions USD au quatrième trimestre 2012, comparativement à 629 millions USD au cours du trimestre de l'exercice précédent. Les recettes des services bancaires internationaux aux entreprises ont atteint 1,4 milliard USD et celles des services bancaires commerciaux internationaux 2,0 milliards USD, des chiffres relativement inchangés par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. Les recettes des prêts commerciaux de 1,8 milliards USD et celles des services de trésorerie de 1,6 milliard USD correspondent aux mêmes recettes du trimestre de l'exercice précédent.

La provision pour pertes sur créances a été de 180 millions USD au quatrième trimestre 2012, comparativement à 68 millions USD au troisième trimestre 2012 et à un bénéfice de 256 millions USD au cours du trimestre de l'exercice précédent. L'augmentation par rapport au trimestre précédent s'explique principalement par l'impact des directives réglementaires sur les prêts financiers à la consommation libérés de la faillite et à la croissance des prêts commerciaux. Par rapport au trimestre de l'exercice précédent, les dépenses de provision ont augmenté en raison principalement de plus faibles libérations de réserves, la qualité des actifs se stabilisant dans le portefeuille. Les dépenses autres que d'intérêts ont atteint 1,9 milliards USD, une baisse de 9 % par rapport au trimestre de l'exercice précédent, principalement en raison de la baisse des dépenses liées au personnel et des frais de fonctionnement.

Marchés mondiaux

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI $ 2 844   $ 1 807 $ 13 519   $ 14 798
Total des recettes, net des charges d'intérêts, base EPI, DVA exclus1 3 120 2 281 15 967 13 797
Provision pour pertes sur prêts 16 (18 ) 3 (56 )
Charges autres que d'intérêts 2 498 2 895 10 839 12 244
Bénéfice net (perte) $ 152 $ (768 ) $ 1 054 $ 988
Revenu net (perte), sauf DVA et taxe du Royaume-Uni1 326 (469 ) 3 377 1 131
Rendement sur capitaux propres moyens 2 3,39 % n/s 5,99 % 4,36 %
Rendement sur capital économique moyen3 4,63 n/s 8,20 5,54
Total des actifs moyens     $ 628 449     $ 552 911     $ 588 459     $ 590 474  

1 Le total des recettes, net de charges d'intérêts sur une base EPI hors DVA est une mesure financière non définie par les PCGR. Les gains (pertes) DVA ont atteint (276) millions USD et (474) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et (2,4) milliards USD et 1,0 milliard USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. Les modifications des taux d'imposition sur les sociétés au R.-U. ont atteint 781 millions USD et 774 millions pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

2 Hors impact DVA et modifications des taux d'imposition sur les sociétés au R.-U., les rendements sur capitaux propres moyens ont atteint 19,19 % et 4,99 % pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

3 Le rendement sur le capital économique moyen est une mesure financière non définie par les PCGR. Hors impact DVA et modifications des taux d'imposition sur les sociétés au R.-U., le rendement du capital économique moyen s'est situé à 26,14 % et 6,34 % pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. Pour un rapprochement des mesures financières des PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 du présent communiqué de presse.

n/s = non significatif

Faits saillants commerciaux

  • Hors impact DVAE, le total des recettes a augmenté de 37 % au quatrième trimestre 2012 pour atteindre 3,1 milliards USD par rapport à 2,3 milliards USD au quatrième trimestre 2011. Hors impact DVAE, le revenu des ventes et négociations a atteint 2,5 milliard USD au quatrième trimestre 2012, contre 2,0 milliard USD au quatrième trimestre 2011.

Vue d'ensemble de la situation financière

Les Marchés mondiaux ont fait état d'un revenu net de 152 millions USD au quatrième trimestre 2012, par rapport à une perte nette de 768 millions USD pour le même trimestre de l'exercice précédent. En excluant les pertes DVAE, le revenu net a atteint 326 millions USD au quatrième trimestre 2012, par rapport au revenu net de 789 millions USD du troisième trimestre 2012 (hors impact de la modification fiscale du Royaume-Uni) et à la perte nette de 469 millions USD au même trimestre l'année dernière.

Le revenu des marchés mondiaux a augmenté de 1,0 milliard USD par rapport au même trimestre l'année dernière pour atteindre 2,8 milliards USD. Hors DVAE, les recettes ont augmenté de 839 millions USD pour atteindre 3,1 milliards USD grâce à la hausse des ventes et des revenus de négociation et à une augmentation de l'activité d'émission de la dette. Le trimestre actuel incluait des pertes DVA de 276 millions USD, par rapport aux pertes DVA de 474 millions USD au même trimestre de l'exercice précédent.

Les recettes provenant des ventes et négociations en matière de revenus fixes, devises et produits de base (FICC), hors impact DVAF, ont atteint 1,8 milliards USD au quatrième trimestre 2012, soit une augmentation de 485 millions USD par rapport au trimestre de l'exercice précédent, en raison des activités de crédit qui ont bénéficié de l'amélioration des marchés du crédit en Europe et dans le secteur financier . Les recettes provenant des ventes d'actions et des échanges, hors impact DVAF, ont atteint 713 millions USD, soit une augmentation de 61 millions USD par rapport au trimestre de l'exercice précédent, en raison de l'augmentation des soldes des clients en matière de financement et de la performance commerciale améliorée dans des produits dérivés.

Les charges autres que d'intérêts ont chuté, passant de 2,9 milliards USD au même trimestre l'année dernière à 2,5 milliards USD, principalement en raison d'une baisse des dépenses de personnel.

Autres postes1

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI $ (145 )   $ 4 513 $ (790 )   $ 16 095
Provision pour pertes sur prêts 448 792 2 620 6 172
Charges autres que d'intérêts 971 2 101 6 092 6 253
Bénéfice net (perte) $ 864 $ 1 350 $ (3 628 ) $ 4 712
Total des moyennes des prêts     245 820     277 744     258 012     289 010

1 « Autres postes » regroupent les fonctions ALM, les placements en actions, les liquidations d'entreprises et autres. Les fonctions ALM englobent l'ensemble du portefeuille-prêt hypothécaire résidentiel, les placements en action, les taux d'intérêt et les activités de gestion des risques de devises étrangères, y compris l'allocation du revenu net d'intérêt résiduel, les gains/pertes sur les dettes structurées, l'impact de certaines méthodes de répartition et l'inefficacité de comptabilité de couverture. Les placements en actions englobent les Principaux investissements mondiaux, les Investissements stratégiques et Autres investissements. « Autres » inclut également certains prêts hypothécaires résidentiels et des prêts immobiliers suspendus qui sont gérés par l'équipe Actifs gérés en extinction et Gestion hypothécaire au sein de CRES.

« Autres postes » a enregistré un bénéfice net de 864 millions USD au quatrième trimestre de 2012, comparativement à un bénéfice net de 1,4 milliards USD pour le trimestre de l'exercice précédent, du fait que la réduction des recettes a été partiellement compensée par la diminution de la provision pour pertes sur créances, la baisse des charges hors intérêts et l'avantage fiscal lié à l'obtention de crédits fiscaux étrangers.

La baisse du bénéfice s'explique principalement par le rendement plus faible des placements en actions, par des gains de 1,2 milliards USD liés aux rachats de fonds de placement fiduciaires au cours du trimestre de l'exercice précédent et par une baisse de 1,0 milliards USD en gains sur la vente de titres de créance à partir du quatrième trimestre 2011 . Cette baisse a été partiellement compensée par la baisse des correctifs FVO négatifs durant le plus récent trimestre par rapport à l'exercice précédent. Les correctifs FVO négatifs ont totalisé 442 millions USD au cours du quatrième trimestre 2012, comparativement à 814 millions(négatifs) durant le quatrième trimestre 2011.

Les revenus de placement en actions ont atteint 570 millions USD au quatrième trimestre 2012, comparativement à 3,1 milliards USD au cours du trimestre de l'exercice précédent. Le quatrième trimestre 2012 comprenait un gain de 370 millions USD sur la vente de notre participation dans la société de courtage japonaise et la période de l'exercice précédent tenait compte d'un gain de 2,9 milliards USD sur la vente d'une partie de la participation de la société dans CCB. Les gains sur la vente des titres de créance ont totalisé 116 millions USD au quatrième trimestre 2012, une baisse par rapport au 1,1 milliard USD du même trimestre de l'exercice précédent.

La diminution de la provision pour pertes sur prêts est principalement due à l'impact de l'amélioration de perspectives dans le prix des maisons sur les portefeuilles PCI de prêts hypothécaires résidentiels et immobiliers abandonnés, ce qui a motivé des réductions de réserve au cours du trimestre par rapport aux réserves de l'exercice précédent. Les dépenses autres que d'intérêts ont diminué par rapport au quatrième trimestre 2011, car la période de l'exercice précédent comprenait une charge de 581 millions USD pour dépréciation des écarts d'acquisition dans le secteur des cartes de crédit en Europe.

Vue d'ensemble de la société

Recettes et charges

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars sauf données par actions)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Revenu total, net des charges d'intérêts, sur une base EPI1 $ 10 555   $ 10 959 $ 41 557   $ 45 588
Revenu hors intérêts 8 336 14 187 42 678 48 838
Total des recettes, déduction faite des charges d'intérêts, sur une base EPI 18 891 25 146 84 235 94 426
Total des recettes, net de charges d'intérêts, sur une base EPI, hors DVA et FVO2 19 610 26 434 91 819 90 106
Provision pour pertes sur prêts 2 204 2 934 8 169 13 410
Charges autres que d'intérêts3 18 360 18 941 72 093 77 090
Charges pour dépréciation des écarts d'acquisition 581 3 184
Résultat net $ 732 $ 1 991 $ 4 188 $ 1 446
Bénéfices dilués par action ordinaire     $ 0,03     $ 0,15     $ 0,25     $ 0,01

1 La base d'équivalents pleinement imposables (EPI) est une mesure financière non définie par les PCGR. Pour un rapprochement des mesures financières des PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 du présent communiqué de presse. Le revenu net d'intérêts sur une base définie par les PCGR a atteint 10,3 milliards USD et 10,7 milliards USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et 40,7 milliards USD et 44,6 milliards USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. Le revenu total net de charges d'intérêts sur une base définie par les PCGR a atteint 18,7 milliards et 24,9 milliards pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et 83,3 milliards et 93,5 milliards pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

2 Le total des recettes, net de charges d'intérêts sur une base EPI hors correctifs DVA et FVO est une mesure financière non définie par les PCGR. Les gains (pertes) DVA ont été de (277) millions USD et de (474) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et de (2,5) milliards USD et de 1,0 milliard USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. Les gains (pertes) d'évaluation ont été de (442) millions USD et (814) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et de (5,1) milliards USD et 3,3 milliard USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

3Exclut les charges pour dépréciation des écarts d'acquisition de 581 millions USD pour les trois mois clos au 31 décembre 2011 et de 3,2 milliards USD pour l'exercice clos le 31 décembre 2011. Les charges autres que d'intérêts, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition, sont des mesures financières non définies par les PCGR.

Le revenu, net des dépenses d'intérêts, sur une base ETP a été de 18,9 milliards USD, contre 25,1 milliards USD au quatrième trimestre de 2011, en raison principalement de l'accord récemment annoncé avec Fannie Mae, d'un rendement moindre sur les placements en actions, de la vente de titres de créance et d'autres revenus inférieurs. Ces baisses ont été partiellement compensées par les revenus plus élevés de la banque d'investissement et des bénéfices accrus du compte de négociation.

Au quatrième trimestre 2012, le revenu sur une base EPI, déduction faite des charges d'intérêts, à l'exclusion de 0,7 milliard USD de correctifs de valeurs de crédit et d'option de juste valeur, a atteint 19,6 milliards USD. En excluant 3,0 milliards USD de provisions pour les déclarations et garanties et obligations relatives aux résiliations d'assurance de prêts hypothécaires liées aux accords de règlement avec la Federal National Mortgage Association (Fannie Mae), le revenu sur une base EPI, déduction faite des charges d'intérêts, a atteint 22,6 milliards USDB.

Le revenu net d'intérêts, sur une base ETP, a totalisé 10,6 milliards USD au quatrième trimestre 2012, comparativement à 10,2 milliards USD au troisième trimestre 2012 et à 11,0 milliards USD au quatrième trimestre 2011B. La baisse par rapport au trimestre de l'exercice précédent est due à l'impact de la baisse des soldes des prêts à la consommation et de la révision à des taux inférieurs du portefeuille de la gestion actif-passif (ALM), partiellement compensée par une réduction continue des soldes de la dette à long terme et de la baisse des taux payés sur les dépôts . Le revenu net d'intérêts au quatrième trimestre 2012 comprenait également une dépense amortissements liée au marché de 61 millions USD.

La marge net d'intérêt a atteint 2,35 % au quatrième trimestre 2012, comparé à 2,32 % au troisième trimestre 2012 et à 2,45 percent au quatrième trimestre 2011

Les recettes autres que d'intérêts ont diminué de 5,9 milliards USD par rapport au trimestre de l'exercice précédent, surtout en raison des pertes bancaires hypothécaires résultant des provisions liées à l'accord avec Fannie Mae, soit 2,5 milliards USD pour les déclarations et garanties et 0,5 milliard USD pour les obligations liées aux résiliations d'assurance hypothécaire, et un gain de 2,9 milliards lié à la vente d'une partie de la participation de la société dans CCB au cours du trimestre de l'exercice précédent.

Le revenu des placements en actions a baissé de 2,5 milliards USD par rapport au quatrième trimestre 2011, reflétant l'impact du gain CCB mentionné ci-dessus. En outre, les autres revenus ont diminué, car le trimestre de l'exercice précédent tenait compte d'un gain de 1,2 milliard USD lié aux activités de gestion du passif, en partie compensé par une baisse des correctifs FVO négatifs de 442 millions USD au quatrième trimestre 2012, comparativement à un montant négatif de 814 millions au quatrième trimestre 2011. Les résultats du quatrième trimestre 2012 ont également été affectés par des pertes DVA de 277 millions USD, par rapport aux pertes DVA de 474 millions USD au même trimestre de l'exercice précédent. Les gains sur la vente des titres de créance ont totalisé 171 millions USD au quatrième trimestre 2012, une baisse par rapport au 1,2 milliard USD du même trimestre de l'exercice précédent.

Les dépenses hors intérêts ont diminué de 1,2 milliards USD par rapport au trimestre de l'exercice précédent, principalement en raison d'une diminution des charges de personnel alors que la société continue à rationaliser les processus et à réaliser des économies. En outre, la période de l'exercice précédent comprenait une charge de 581 millions USD pour dépréciation des écarts d'acquisition. Les autres charges de fonctionnement général au cours du trimestre comprenait 1,1 milliard USD pour cessation des IFR. Les frais de litige s'élevaient à 916 millions USD au quatrième trimestre 2012, par rapport à 1,8 milliards USD au quatrième trimestre 2011.

L'économie fiscale pour le quatrième trimestre 2012 était de 2,6 milliards USD sur une perte avant impôts de 1,9 milliard USD et comprenait un revenu net d'impôt de 1,3 milliards USD suite à l'obtention de crédits fiscaux par certaines filiales non américaines. Cela se compare à une charge fiscale de 441 millions USD sur les 2,4 milliards USD de revenu avant impôt pour le trimestre de l'exercice précédent.

Qualité du crédit

    Trois mois clos le   Exercice clos le
(En millions de dollars)     31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Provision pour pertes sur prêts $ 2 204   $ 2 934 $ 8 169   $ 13 410
Créances irrécouvrables nettes 3 104 4 054 14 908 20 833
Ratio des créances irrécouvrables nettes1 1,40 % 1,74 % 1,67 % 2,24 %
 
31 décembre
2012
  31 décembre
2012
Prêts ou baux non performants et propriétés saisies $ 23 555 $ 27 708
Ratio des prêts ou baux non performants et des propriétés saisies2 2,62 % 3,01 %
Provision pour pertes sur prêts et baux $ 24 179 $ 33 783
Ratio de la provision pour pertes sur prêts et baux3             2,69 %   3,68 %

1 Les ratios nets des créances irrécouvrables sont calculés sous forme de créances irrécouvrables nettes divisées par l'encours moyen des prêts et baux pour cette période ; les résultats trimestriels sont annualisés.

2 Les ratios des prêts ou baux non performants et des propriétés saisies sont calculés comme les prêts ou baux non performants et les propriétés saisies, divisés par l'encours des prêts, baux et propriétés saisies en fin de période.

3 La provision pour ratios de pertes sur prêts et baux est calculée sur la base de la provision pour pertes sur prêts et baux, divisée par l'encours des prêts et baux en fin de période.

Remarque : Les ratios excluent les prêts mesurés en vertu de l'option de juste valeur.

L'amélioration de la qualité du crédit s'est poursuivie au quatrième trimestre 2012, avec une baisse des créances irrécouvrables nettes dans la plupart des principaux portefeuilles et une diminution considérable de la provision pour pertes sur prêts par rapport au quatrième trimestre 2011. Par ailleurs, les prêts performants en souffrance de plus de 30 jours, hors prêts entièrement assurés, ont connu une baisse dans la plupart des principaux portefeuilles, et la baisse des prêts critiquables de comptes de réserves s'est confirmée, avec une baisse de 42 % par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Les créances irrécouvrables nettes, s'élevant à 3,1 milliards USD au quatrième trimestre 2012, ont diminué de 1,0 milliard USD par rapport au troisième trimestre 2012 et de 950 millions USD par rapport au quatrième trimestre 2011. La baisse par rapport au trimestre précédent est due à l'absence de 435 millions USD de créances irrécouvrables liées au « National Mortgage Settlement » et de 478 millions USD liés à l'impact d'une modification des directives réglementaires en ce qui concerne le traitement des prêts rejetés en cas de faillite. Hors ces impacts, la baisse s'explique principalement par la baisse des défaillances dans le portefeuille des services de cartes de crédit. L'amélioration sur un an a été favorisée par l'amélioration de la qualité du crédit dans presque tous les portefeuilles importants.

Durant le quatrième trimestre 2012, la provision pour pertes sur prêts a augmenté de 430 millions USD pour atteindre 2,2 milliards USD comparativement au troisième trimestre 2012, et baissé de 730 millions USD par rapport aux 2,9 milliards USD du quatrième trimestre 2011. Au quatrième trimestre 2012, la provision pour pertes sur prêts a été de 900 millions USD inférieure aux créances irrécouvrables nettes, résultant en une réduction de provision pour pertes sur prêts. Cela comprenait un bénéfice de 430 millions dans le portefeuille PCI en raison de meilleures perspectives concernant le prix des maisons. La réduction restante est principalement due à l'amélioration des faillites et des défauts de paiement dans le portefeuille du Service Cartes.

La provision pour pertes sur prêts et baux sur le ratio annualisé de couverture des créances irrécouvrables nettes a augmenté de 1,96 fois au quatrième trimestre, par rapport à 1,6 fois au troisième trimestre 2012 et à 2,1 fois au quatrième trimestre 2011. L'augmentation depuis le troisième trimestre 2012 était due aux créances irrécouvrables mentionnées ci-dessus. Hors prêts douteux rachetés, la provision sur le ratio annualisé de couverture des créances irrécouvrables nettes a été de 1,51 fois, 1,17 fois et 1,57 fois pour les mêmes périodes, respectivement.

Les prêts ou baux non productifs et propriétés saisies se montaient à 23,6 milliards USD au 31 décembre 2012, une baisse par rapport aux 24,9 milliards USD du 30 septembre 2012 et aux 27,7 milliards USD du 31 décembre 2011.

Gestion du capital et de la liquidité

(En millions de dollars, sauf données par action)     Au 31 décembre 2012
 

Au 30 septembre
2012

  Au 31 décembre 2012
Total des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires     $ 236 956   $ 238 606   $ 230 101
Capitaux propres Tier 1 133 403 136 406 126 690
Ratio de capitaux propres Tier 1 11,06 % 11,41 % 9,86 %
Ratio de capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires1 6,74 6,95 6,64
Ratio des capitaux propres 9,87 10,15 9,94
Valeur comptable tangible par action1 $ 13,36 $ 13,48 $ 12,95
Valeur comptable par action     20,24     20,40     20,09  

1Le ratio de capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires et la valeur comptable tangible par action sont des mesures non définies par les PCGR. Pour un rapprochement avec les mesures financières définies par les PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 du présent communiqué de presse.

Le ratio de capitaux propres Tier 1 attribuables aux actionnaires ordinaires selon Bâle 1 était 11,06 % au 31 décembre 2012, par rapport à 11.41 % au 30 septembre 2012 et à 9,86 % au 31 décembre 2011. Le ratio des capitaux propres Tier 1 était de 12,89 % au 31 décembre 2012, par rapport à 13,64 % au 30 septembre 2012 et à 12,40 % au 31 décembre 2011. La baisse du ratio de capitaux propres Tier 1 attribuables aux actionnaires ordinaires selon Bâle 1 à partir du troisième trimestre 2012 est principalement attribuable à une baisse des actions ordinaires Tier 1 due à des pertes avant impôts et à de plus importants actifs pondérés en fonction des risques sur la croissance des prêts commerciaux.

À compter du 31 décembre 2012, le ratio des capitaux propres Tier 1 sur la base entièrement intégrée de Bâle 3 a été estimé à 9,25 %, en hausse par rapport aux 8,97 % du 30 septembre 2012A. Les estimations de Bâle 3 se fondent sur l'acceptation actuelle par la société de la SNRP américaine Bâle 3 en assumant l'approbation de tous les modèles réglementaires et en excluant la réduction potentielle des actifs pondérés en fonction des risques résultant de la mesure du risque global après un an. Selon Bâle 3, le ratio de capitaux propres Tier 1 attribuables aux actionnaires ordinaires a augmenté par rapport à l'estimation du troisième trimestre 2012, en raison du fait que les effets néfastes des pertes avant impôts, la perte latente (comptabilisée dans le résultat étendu) sur les titres de créance disponibles à la vente et l'augmentation du seuil des déductions ont été plus que compensés par la baisse des actifs pondérés en fonction des risques. La baisse des actifs pondérés en fonction des risques est principalement attribuable à la baisse des expositions et des mises à jour des pertes récemment subies dans nos modèles de crédit.

Au 31 décembre 2012, le total des sources d'excès de liquidités mondiales ont atteint 372 milliards USD, soit une réduction modeste de 6 milliards USD par rapport au quatrième trimestre 2011, tandis que la dette à long terme a diminué de 96,7 milliards USD par rapport à la période de l'exercice précédent. Le délai de financement a atteint 33 mois au 31 décembre 2012 au lieu de 35 mois au 30 septembre 2012 et 29 mois au 31 décembre 2011.

Au cours du quatrième trimestre 2012, un dividende en espèces de 0,01 USD par action ordinaire a été payé et la société a enregistré 365 millions USD en dividendes privilégiées. Le nombre d'actions ordinaires émises et en circulation en fin de période était de 10,78 milliards et de 10,54 milliards pour les quatrièmes trimestres 2012 et 2011 respectivement.

------------------------------

ALe ratio des capitaux propres ordinaires Tier 1 Bâle 3 est une mesure non conforme aux PCGR. Pour un rapprochement des mesures financières des PCGR, reportez-vous à la page 21 du présent communiqué de presse. Les estimations de Bâle 3 se fondent sur l'acceptation actuelle par la société de la SNRP américaine Bâle 3 en assumant l'approbation de tous les modèles réglementaires et en excluant la réduction potentielle des actifs pondérés en fonction des risques résultant de la mesure du risque global après un an.

B La base d'équivalent pleinement imposable (EPI) est une mesure financière non définie par les PCGR. Le revenu net d'intérêt débiteur, sur une base EPI en excluant les correctifs de valeurs de crédit et d'option de juste valeur ainsi que les dispositions de représentations et garanties et les résiliations d'assurances de prêts hypothécaire liées aux accords avec Fannie Mae, sont des mesures financières non définies par les PCGR. Pour un rapprochement avec les mesures financières conformes aux PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 du présent communiqué de presse. Le revenu net d'intérêts sur une base définie par les PCGR a été de 10,3 milliards USD et de 10,7 milliards USD pour les trois mois clos au 31 décembre 2012 et 2011, et de 40,7 milliards USD et de 44,6 milliards USD pour les exercices clos au 31 décembre 2012 et 2011. Le revenu total net de charges d'intérêts sur une base définie par les PCGR a été de 18,7 milliards USD et de 24,9 milliards USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et de 83,3 milliards USD et de 93,5 milliards USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

CLes montants de 2006 et 2008 sont entendus sur une base gérée.

DLa valeur comptable tangible par action ordinaire est une mesure non définie par les PCGR. Il se peut que d'autres sociétés définissent ou calculent cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les mesures financières conformes aux PCGR, reportez-vous aux pages 25 à 28 du présent communiqué de presse.

E Le revenu des ventes et négociations, hors impact DVA, est une mesure financière non définie par les PCGR. Les gains (pertes) DVA ont atteint (276) millions USD et (474) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et (2,4) milliards USD et 1,0 milliard USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

F Les recettes du revenu fixe, des ventes et des négociations de devises et marchandises, hors DVA, sont une mesure financière non définie par les PCGR. Les gains (pertes) DVA ont atteint (237) millions USD et (495) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et (2,2) milliards USD et 794 millions USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. Le revenu issu des actions, hors DVA, est une mesure non définie par les PCGR. Les gains (pertes) DVA ont atteint (39) millions USD et (21) millions USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2012 et 2011, et (253) millions USD et 207 millions USD pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011.

Remarque : Brian Moynihan, directeur général, et Bruce Thompson, directeur financier, discuteront des résultats du quatrième trimestre 2012 lors d'une téléconférence à 8 h 30 heure de New York, aujourd'hui. La présentation et les documents à l'appui sont accessibles en ligne sur le site Web des relations avec les investisseurs de Bank of America à l'adresse http://investor.bankofamerica.com. Pour une connexion à la téléconférence, en mode audio uniquement, composez le 1.877.200.4456 (États-Unis) ou le 1.785.424.1734 (international), puis le code de la conférence : 79795.

Bank of America

L'une des plus importantes institutions financières internationales, Bank of America offre aux particuliers, aux petites et moyennes entreprises, ainsi qu'aux grandes sociétés une gamme complète de produits et services bancaires, d'investissement et de gestion d'actifs, ainsi que d'autres produits et services de gestion financière et des risques. La société offre un service de proximité inégalé aux États-Unis, desservant près de 53 millions de particuliers et de petites entreprises avec environ 5 500 agences bancaires de détail et environ 16 300 distributeurs automatiques de billets, ainsi qu'une banque en ligne primée servant 30 millions d'utilisateurs actifs. L'une des plus importantes sociétés de gestion de patrimoine, Bank of America est un chef de file mondial des services bancaires aux entreprises et des services d’investissement et des échanges commerciaux couvrant un large éventail de classes d'actifs et s'adressant aux entreprises, gouvernements, institutions et particuliers dans le monde entier. Bank of America offre à environ 3 millions de gérants de petites entreprises une assistance de premier ordre dans le secteur grâce à une gamme de produits et services en ligne innovants et conviviaux. La société dessert sa clientèle via des opérations déployées dans plus de 40 pays. Les actions de Bank of America Corporation (NYSE : BAC), une composante du Dow Jones Industrial Average, sont cotées sur le New York Stock Exchange.

Déclarations prévisionnelles

Bank of America et sa direction peuvent formuler certains énoncés constituant des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés sont identifiables par le fait qu'ils ne mentionnent pas strictement des faits historiques ou actuels. Les énoncés prospectifs utilisent souvent des mots tels que « anticipe », « vise », « s'attend », « estime », « projette », « planifie », « objectifs », « croit » et d'autres expressions similaires ou des verbes au futur ou au conditionnel tels comme « sera », « devrait », « ferait » et « pourrait ». Les énoncés prospectifs expriment les attentes actuelles, plans ou prévisions de Bank of America concernant ses résultats ou recettes futurs, y compris l'augmentation constante des dépôts, la production d'hypothèques de premier rang, le bénéfice GWIM, les prêts commerciaux et les services bancaires d'investissement. Ils explicitent le premier objectif déclaré de la société d'augmenter les recettes en 2013, ainsi qu'à la gestion des dépenses et à l'augmentation des revenus. Ils précisent les estimations de responsabilité et la portée des pertes potentielles pour diverses garanties de représentations et de réclamations. Ils décrivent les actions envisagées dans le cadre des accords avec Fannie Mae, de l'accélération des IFR et d'autres questions semblables. Ces énoncés ne garantissent pas les résultats et performances futurs et comportent certains risques, incertitudes et hypothèses difficiles à prévoir, et souvent incontrôlables par Bank of America. Les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux exprimés ou impliqués par un quelconque de ces énoncés prospectifs.

Vous êtres priés de ne pas vous fier outre mesure aux énoncés prospectifs et de prendre en considération l'ensemble des incertitudes et risques suivants, ainsi que ceux discutés plus en détail à la rubrique 1A, « Facteurs de risques » du rapport annuel 2011 de Bank of America sur le formulaire 10-K, ainsi que dans tout autre document ultérieur de Bank of America déposé auprès de la SEC : la capacité de la société à obtenir de tierces parties les approbations et consentements requis eu égard aux accords de vente MSR, en tenant compte du fait qu'il n'existe aucune assurance que les approbations et consentements applicables soient obtenus et qu'il est possible que certains de ces transferts ne soit pas complétés ; la résolution des différends de la société avec les entreprises sponsorisées par le gouvernement (GSE) en ce qui concerne les revendications de rachat sur déclarations et garanties, y compris en ce qui concerne les annulations des assurances hypothécaires et les retards de saisie°; l'aptitude de la société à résoudre les plaintes sur déclarations et garanties déposées par les rehausseurs de crédit et les marques de distributeurs et autres investisseurs, y compris à la suite de toutes décisions de justice défavorables, et le risque que la société puisse être confrontée à des plaintes associées à la gestion hypothécaire, aux obligations, à la fraude, aux indemnités ou autres, d'un ou plusieurs rehausseurs de crédit ou marques de distributeurs ou autres investisseurs°; si des pertes sur déclarations et garanties futures se produisent en excédent du passif enregistré par la société et de l'éventail estimé de pertes possibles pour les expositions GSE et non GSE°; les incertitudes quant à la stabilité financière de plusieurs pays de l'Union européenne (UE), le risque croissant que ces pays ne puissent pas rembourser leur dette souveraine ou quittent l'UE et les contraintes associées aux marchés financiers, à l'euro et à l'UE, et les expositions directes et indirectes de la société à tels risques°; l'incertitude liée au timing et à la substance finale des normes relatives à tout capital et toute liquidité, y compris les exigences définitives de Bâle 3 et leur application pour les banques américaines à travers les réglementations de la Réserve Fédérale, y compris les exigences anticipées pour maintenir des niveaux élevés de capital réglementaire, de liquidité et répondre aux ratios de capital réglementaires plus élevés résultant des normes définitives de Bâle 3 ou autres normes de capital ou de liquidité°; l'impact négatif de la Réforme Dodd-Frank Wall Street et du Consumer Protection Act sur les activités et les bénéfices de la société, y compris résultant de l'interprétation et des réglementations réglementaires supplémentaires et le succès des actions de la société pour atténuer tels impacts°; la satisfaction de la société de ses programmes d'assistance à l'emprunteur en vertu de l'accord de règlement global avec les agences fédérales et les procureurs généraux de l'État°; des changements défavorables aux notations de crédit de la société par les principales agences de notation de crédit°; les estimations de juste valeur de certains actifs et passifs de la société°; des revendications imprévues, des dommages, des amendes résultant de procédures judiciaires relatives aux litiges ou à la réglementation en cours ou futures°; l'aptitude de la société à complètement réaliser les économies de coûts et les autres bénéfices anticipés du Projet New BAC, y compris en conformité avec les délais actuels anticipés°; et autres affaires similaires.

Les énoncés prospectifs ne sont valides qu'à la date à laquelle ils sont formulés, et Bank of America décline toute obligation d'actualiser ces énoncés pour refléter l'impact de circonstances ou d'événements survenant après la date à laquelle l’énoncé prospectif aura été formulé.

BofA Global Capital Management Group, LLC (« BofA Global Capital Management ») est une division de gestion d'actifs de Bank of America Corporation. Les entités BofA Global Capital Management offrent des services et des produits de gestion d'investissement aux investisseurs institutionnels et individuels.

Bank of America Merrill Lynch est le nom commercial des activités bancaires et boursières à l’échelle mondiale de Bank of America Corporation. Les activités liées aux prêts et aux instruments dérivés, et les autres activités bancaires commerciales sont exercées par les banques membres du groupe de Bank of America Corporation, y compris Bank of America, N.A., membre de la FDIC. Les services liés aux titres, aux conseils financiers et autres activités bancaires d'investissement sont offerts par des banques d'investissement affiliées à Bank of America Corporation (« banques d'investissement affiliées »), notamment Merrill Lynch, Pierce, Fenner & Smith Incorporated, qui sont des sociétés de courtage agréées membres de la FINRA et de la SIPC. Les produits d’investissement offerts par les banques d’investissement affiliées : Ne sont pas assurés par la FDIC * Peuvent perdre de la valeur * Ne sont pas garantis par une banque. Les courtiers-négociants de Bank of America Corporation ne sont pas des banques mais des entités légales séparées de leurs affiliés bancaires. Les obligations des courtiers-négociants sont distinctes de celles de leurs affiliés bancaires (sauf indication contraire explicite), et ces affiliés bancaires ne sont pas responsables des titres vendus, offerts ou recommandés par les courtiers-négociants. Ce qui précède vaut également pour d'autres affiliés qui ne sont pas des banques.

Pour d'autres actualités sur Bank of America, veuillez consulter la salle de presse à l'adresse http://newsroom.bankofamerica.com.

www.bankofamerica.com

                     
Bank of America Corporation et filiales
Données financières sélectionnées                    
(En millions de dollars, sauf données par action ; actions en milliers)
   

Compte de résultats récapitulatif

Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011
Revenu net d'intérêts $ 40 656 $ 44 616 $ 10 324 $ 9 938 $ 10 701
Revenu hors intérêts 42 678   48 838   8 336   10 490   14 187  
Total des recettes, net des charges d'intérêts 83 334 93,454 18 660 20 428 24 888
Provision pour pertes sur prêts 8 169 13 410 2 204 1 714 2 934
Dépréciation des écarts d'acquisition 3 184 581
Charges de fusion et restructuration 638 101
Toutes les autres charges autres que d'intérêts (1) 72 093   76 452   18 360   17 544   18 840  
Résultat (perte) avant impôts sur le revenu 3 072 (230 ) (1 904 ) 1 110 2 432
Charge d'impôts (profit) (1 116 ) (1 676 ) (2 636 ) 770   441  
Résultat net $ 4 188   $ 1 446   $ 732   $ 340   $ 1 991  
Dividendes sur actions privilégiées 1 428   1 361   365   373   407  
Résultat net (perte) imputable aux actionnaires ordinaires $ 2 760   $ 85   $ 367   $ (33 ) $ 1 584  
 
Bénéfice par action ordinaire $ 0,26 $ 0,01 $ 0,03 $ 0,00 $ 0,15
Bénéfices dilués par action ordinaire 0,25 0,01 0,03 0,00 0,15
 

Bilan moyen récapitulatif

Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011
Total des prêts et baux $ 898 768 $ 938 096 $ 893 166 $ 888 859 $ 932 898
Titres de créance 337 653 337 120 339 779 340 773 332 990
Total des avoirs productifs 1 769 969 1 834 659 1 788 936 1 750 275 1 783 986
Total actif 2 191 356 2 296 322 2 210 365 2 173 312 2 207 567
Total des dépôts 1 047 782 1 035 802 1 078 076 1 049 697 1 032 531
Capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires 216 996 211 709 219 744 217 273 209 324
Total des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires 235 677 229 095 238 512 236 039 228 235
 

Ratios de performance

Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011
Rendement sur moyenne des actifs 0,19 % 0,06 % 0,13 % 0,06 % 0,36 %
Rendement sur moyenne des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires(2) 2,60 0,96 1,77 0,84 5,20
 

Qualité du crédit

Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011
Total des créances irrécouvrables nettes $ 14 908 $ 20 833 $ 3 104 $ 4 122 $ 4 054
Créances irrécouvrables nettes en tant que pourcentage de la moyenne des prêts et baux en circulation (3) 1,67 % 2,24 % 1,40 % 1,86 % 1,74 %
Provision pour pertes sur prêts $ 8 169 $ 13 410 $ 2 204 $ 1 774 $ 2 934
 
31 décembre
2012
30 septembre
2012
31 décembre
2011
Total des prêts, baux et des propriétés saisies non performants 4 $ 23 555 $ 24 925 $ 27 708
Prêts, baux et propriétés saisies non performants en tant que pourcentage du total des prêts, baux et propriétés saisies (3) 2,62 % 2,81 % 3,01 %
Provision pour pertes sur prêts et baux $ 24 179 $ 26 233 $ 33 783
Provision pour pertes sur prêts et baux en tant que pourcentage de l'encours total des prêts et baux (3) 2,69 % 2,96 % 3,68 %
                                     
 

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

                 
Bank of America Corporation et filiales

Données financières sélectionnées

                       
(En millions de dollars, sauf données par action ; actions en milliers)
     

Gestion des capitaux

31 décembre
2012
30 septembre
2012
31 décembre
2011
Capital-risque (5) :
Capitaux propres Tier 1(6) $ 133 403 $ 136 406 $ 126 690
Ratio des capitaux propres Tier 1(6) 11,06 % 11,41 % 9,86 %
Ratio de levier Tier 1 7,36 7,84 7,53
Ratio des capitaux propres tangibles (7) 7,62 7,85 7,54
Ratio des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires(7) 6,74 6,95 6,64
 
Actions ordinaires émises et en circulation en fin de période 10 778 264 10 777 267 10 535 938
 

Réconciliation Bâle 1 à Bâle 3(8)

31 décembre
2012
30 septembre
2012
Capital réglementaire Bâle 1 à Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) :
Capital Tier 1 Bâle 1 $ 155 461 $ 163 063
Déduction des actions privilégiées, des actions privilégiées non admissibles et des intérêts minoritaires des comptes de capitaux des filiales consolidées (22 058 ) (26 657 )
Capitaux propres Tier 1 Bâle 1 133 403 136 406
Déduction des actifs du régime de retraite à prestations déterminées (737 ) (1 709 )
Modification des actifs d'impôt différé et autres déductions seuil (MSR et investissements importants) (3 020 ) (1 102 )
Modification des autres déductions, nette (1 020 ) 1 040  
Capitaux propres Bâle 3 Tier 1 (sur une base entièrement intégrée) : $ 128 626   $ 134 635  
 
Actifs pondérés Bâle 1 à Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) :
Bâle 1 $ 1 205 660 $ 1 195 722
Changement net du crédit et autres actifs pondérés 103 401 216 244
Augmentation en raison de l'amendement sur les risques du marché 81 811   88 881  
Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) $ 1 390 872   $ 1 500 847  
 
Ratio de capitaux propres Tier 1 :
Bâle 1 11,06 % 11,41 %
Bâle 3 (sur une base entièrement intégrée) 9,25 8,97
 
Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011
Actions ordinaires émises (9) 242 326 450 783 997 398 401 506
Nombre moyen d'actions ordinaires émises et en circulation 10 746 028 10 142 625 10 777 204 10 776 173 10 281 397
Nombre moyen d'actions ordinaires diluées émises et en circulation 10 840 854 10 254 824 10 884 921 10 776 173 11 124 523
Dividendes versés par action ordinaire $ 0,04 $ 0,04 $ 0,01 $ 0,01 $ 0,01
 

Bilan récapitulatif de fin de période

31 décembre
2012
30 septembre
2012
31 décembre
2011
Total des prêts et baux $ 907 819 $ 893 035 $ 926 200
Total des titres de créance 336 387 345 847 311 416
Total des avoirs productifs 1 788 305 1 756 257 1 704 855
Total actif 2 209 974 2 166 162 2 129 046
Total des dépôts 1 105 261 1 063 307 1 033 041
Total des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires 236 956 238 606 230 101
Capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires 218 188 219 838 211 704
Valeur comptable par action ordinaire $ 20,24 $ 20,40 $ 20,09
Valeur comptable tangible par action ordinaire (2) 13,36 13,48 12,95

(1) Exclut les charges de fusion et restructuration et les charges pour dépréciation des écarts d'acquisition.

(2) Le rendement des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires et la valeur comptable tangible par action ordinaire sont des mesures financières non définies par les PCGR. Nous pensons que l’utilisation de ces mesures financières non définies par les PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de la société. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent différemment les mesures financières non définies par les PCGR. Voir Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR aux pages 25 à 28.

(3) Les ratios n'incluent pas les prêts comptabilisés selon l’option de juste valeur pendant la période. Les ratios de créances irrécouvrables sont annualisés pour la présentation trimestrielle.

(4) Les soldes ne comprennent pas les cartes de crédit en souffrance des particuliers, les prêts aux particuliers garantis par des biens immobiliers dont les remboursements sont assurés par la Federal Housing Administration et les accords de confirmation à long terme assurés par les individus (prêt immobilier pleinement assuré), et en général, les autres prêts aux particuliers et commerciaux non garantis par des biens immobiliers ; les prêts douteux rachetés, même si le client est en souffrance ; les prêts non performants détenus en vue de la vente ; les prêts non performants consentis en vertu de l'option de juste valeur et les prêts de restructuration de dette de débiteurs n'accumulant pas d'intérêt supprimés des portefeuilles douteux avant le 1er janvier 2010.

(5) Reflète les données préliminaires pour les fonds propres à risque de la période actuelle.

(6) Le ratio de fonds propres attribuables aux actionnaires ordinaires Tier 1 est égal au capital Tier 1 hors actions privilégiées, titres fiduciaires privilégiés, titres hybrides et participations minoritaires, divisé par l’actif pondéré en fonction des risques.

(7) Le ratio de fonds propres est égal aux fonds propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période, divisés par les immobilisations corporelles en fin de période. Les capitaux propres tangibles sont équivalents aux capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période, divisés par les immobilisations corporelles de fin de période. Les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires et les immobilisations corporelles sont des mesures financières non définies par les PCGR. Nous pensons que l’utilisation de ces mesures financières non définies par les PCGR permet une évaluation plus claire des résultats de la société. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent différemment les mesures financières non définies par les PCGR. Voir Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR aux pages 25 à 28.

(8) Les estimations Bâle 3 se fondent sur la SNRP américaine Bâle 3.

(9) Inclut 400 millions d'actions ordinaires émises par l'échange de titres fiduciaires privilégiés et d'actions privilégiées au cours du quatrième trimestre 2011.

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

 
Bank of America Corporation et filiales
Résultats trimestriels par segment commercial
(En millions de dollars)
      Quatrième trimestre 2012

Banque de détail

particuliers et

mondiale

      Services

immobiliers

aux particuliers

      Banque

mondiale

      Marchés

mondiaux

      GWIM       Autres

postes

Total des recettes, net des charges d'intérêts (base EPI)(1) $ 7 204 $ 468 $ 4 326 $ 2 844 $ 4 194 $ (145 )
Provision pour pertes sur prêts 963 485 180 16 112 448
Charges autres que d'intérêts 4 121 5 629 1 946 2 498 3 195 971
Résultat net (perte) 1 428 (3 722 ) 1 432 152 578 864
Rendement sur capitaux propres alloués moyens 10,48 % n/s 12,47 % 3,39 % 12,43 % n/s
Rendement sur capital économique moyen (2) 23,94 n/s 27,32 4,63 28,46 n/s

Bilan

Moyenne
Total des prêts et baux $ 132 421 $ 97 912 $ 278 218 n/s $ 103 785 $ 245 820
Total des dépôts 486 467 n/s 268 045 n/s 249 658 36 939
Capitaux propres alloués 54 194 12 525 45 729 $ 17 859 18 508 89 697
Capital économique (2) 23 777 12 525 20 880 13 210 8 149 n/s
Fin de période
Total des prêts et baux $ 134 657 $ 95 972 $ 288 261 n/s $ 105 928 $ 240 667
Total des dépôts 498 669 n/s 269 738 n/s 266 188 36 061
 
Troisième trimestre 2012

Banque de détail

particuliers et

mondiale

Services

immobiliers

aux particuliers

Banque

mondiale

Marchés

mondiaux

GWIM Autres

Autres

Total des recettes, net des charges d'intérêts (base EPI)(1) $ 7 070 $ 3 906 $ 4 146 $ 3 109 $ 4 083 $ (847 )
Provision pour pertes sur prêts 970 264 68 21 61 390
Charges autres que d'intérêts 4 061 4 223 2 021 2 548 3 128 1 563
Résultat net (perte) 1 285 (876 ) 1 296 (359 ) 562 (1 568 )
Rendement sur capitaux propres alloués moyens 9,47 % n/s 11,15 % n/s 12,27 % n/s
Rendement sur capital économique moyen (2) 21,77 n/s 24,14 n/s 28,81 n/s

Bilan

Moyenne
Total des prêts et baux $ 133 881 $ 103 708 $ 267 390 n/s $ 101 016 $ 254 894
Total des dépôts 480 342 n/s 252 226 n/s 241 411 39 262
Capitaux propres alloués 53 982 13 332 46 223 $ 17 070 18 229 87 203
Capital économique (2) 23 535 13 332 21 371 12 419 7 840 n/s
Fin de période
Total des prêts et baux $ 133 308 $ 99 890 $ 272 052 n/s $ 102 390 $ 251 345
Total des dépôts 486 857 n/s 260 030 n/s 243 518 37 554
 
Quatrième trimestre 2011

Banque de détail

particuliers et

mondiale

Services

immobiliers

aux particuliers

Banque

mondiale

Marchés

mondiaux

GWIM Autres

Autres

Total des recettes, net des charges d'intérêts (base EPI)(1) $ 7 606 $ 3 275 $ 4 002 $ 1 807 $ 3 943 $ 4 513
Provision pour pertes sur prêts 1 297 1 001 (256 ) (18 ) 118 792
Charges autres que d'intérêts 4 429 4 569 2 136 2 895 3 392 2 101
Résultat net (perte) 1 242 (1 442 ) 1 337 (768 ) 272 1 350
Rendement sur capitaux propres alloués moyens 9,30 % n/s 11,51 % n/s 6,22 % n/s
Rendement sur capital économique moyen (2) 22,08 n/s 25,06 n/s 16,02 n/s

Bilan

Moyenne
Total des prêts et baux $ 147 150 $ 116 993 $ 276 850 n/s $ 97 722 $ 277 744
Total des dépôts 459 819 n/s 240 757 n/s 237 098 58 946
Capitaux propres alloués 53 004 14 757 46 087 $ 19 806 17 366 77 215
Capital économique (2) 22 417 14 757 21 188 15 154 6 914 n/s
Fin de période
Total des prêts et baux $ 146 378 $ 112 359 $ 278 177 n/s $ 98 654 $ 272 385
Total des dépôts 464 264 n/s 246 360 n/s 240 540 45 532

(1) La base d'équivalent pleinement imposable est une mesure de performance qu'utilise la direction dans l’exploitation de la société et qu'elle juge de nature à donner aux investisseurs une image plus précise de la marge d'intérêt à des fins de comparaison.

(2) Le rendement sur capital économique moyen est calculé comme un revenu net ajusté pour le coût des fonds et des crédits sur les bénéfices et certaines charges liées aux immobilisations incorporelles, divisé par le capital économique moyen. Le capital économique représente les capitaux propres alloués moins l'écart d'acquisition et un pourcentage des immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires). Le capital économique et le rendement sur capital économique moyen ne sont pas des mesures financières définies par les PCGR. Nous pensons que ces mesures financières non définies par les PCGR permettent une évaluation plus claire des résultats des segments de la société. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent ces mesures différemment. Voir Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR aux pages 25 à 28.

n/s = non significatif

Certains montants de la période précédente ont été reclassés parmi les segments pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

 
Bank of America Corporation et filiales
Résultats en cumul annuel par segment commercial
(En millions de dollars)                                
Exercice clos le 31 décembre 2012
Banque de détail

particuliers et

mondiale

Services

immobiliers

aux particuliers

Banque

mondiale

Marchés

mondiaux

GWIM Autres

postes

Total des recettes, net des charges d'intérêts (base EPI)(1) $ 29 023 $ 8 759 $ 17 207 $ 13 519 $ 16 517 $ (790 )
Provision pour pertes sur prêts 3 941 1 442 (103 ) 3 266 2 620
Charges autres que d'intérêts 16 793 17 306 8 308 10 839 12 755 6 092
Résultat net (perte) 5 321 (6 507 ) 5 725 1 054 2 223 (3 628 )
Rendement sur capitaux propres alloués moyens 9,92 % n/s 12,47 % 5,99 % 12,53 % n/s
Rendement sur capital économique moyen (2) 23,01 n/s 27,21 8,20 30,52 n/s

Bilan

Moyenne
Total des prêts et baux $ 136 171 $ 104 754 $ 272 625 n/s $ 100 456 $ 258 012
Total des dépôts 477 440 n/s   249 317 n/s   242 384 43 083
Capitaux propres alloués 53 646 13 687 45 907 $ 17 595 17 739 87 103
Capital économique (2) 23 178 13 687 21 053 12 956 7 359 n/m
Fin de période
Total des prêts et baux $ 134 657 $ 95 972 $ 288 261 n/s $ 105 928 $ 240 667
Total des dépôts 498 669 n/s 269 738 n/s 266 188 36 061
 
Exercice clos le 31 décembre 2011
Banque de détail

particuliers et

mondiale

Services

immobiliers

aux particuliers

Banque

mondiale

Marchés

mondiaux

GWIM Autres

Autres

Total des recettes, net des charges d'intérêts (base EPI)(1) $ 32 880 $ (3 154 ) $ 17 312 $ 14 798 $ 16 495 $ 16 095
Provision pour pertes sur prêts 3 490 4 524 (1 118 ) (56 ) 398 6 172
Charges autres que d'intérêts 17 719 21 791 8 884 12 244 13 383 6 253
Résultat net (perte) 7 447 (19 465 ) 6 046 988 1 718 4 712
Rendement sur capitaux propres alloués moyens 14,07 % n/s 12,76 % 4,36 % 9,90 % n/s
Rendement sur capital économique moyen (2) 33,52 n/s 26,59 5,54 25,46 n/s

Bilan

Moyenne
Total des prêts et baux $ 153 641 $ 119 820 $ 265 568 n/s $ 96 974 $ 289 010
Total des dépôts 462 087 n/s 237 312 n/s 241 535 62 582
Capitaux propres alloués 52 908 16 202 47 384 $ 22 671 17 352 72 578
Capital économique (2) 22 273 14 852 22 761 18 046 6 866 n/s
Fin de période
Total des prêts et baux $ 146 378 $ 112 359 $ 278 177 n/s $ 98 654 $ 272 385
Total des dépôts 464 264 n/s 246 360 n/s 240 540 45 532

(1) La base d'équivalent pleinement imposable est une mesure de performance qu'utilise la direction dans l’exploitation de la société et qu'elle juge de nature à donner aux investisseurs une image plus précise de la marge d'intérêt à des fins de comparaison.

(2) Le rendement sur capital économique moyen est calculé comme un revenu net ajusté pour le coût des fonds et des crédits sur les bénéfices et certaines charges liées aux immobilisations incorporelles, divisé par le capital économique moyen. Le capital économique représente les capitaux propres alloués moins l'écart d'acquisition et un pourcentage des immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires). Le capital économique et le rendement sur capital économique moyen ne sont pas des mesures financières définies par les PCGR. Nous pensons que ces mesures financières non définies par les PCGR permettent une évaluation plus claire des résultats des segments de la société. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent ces mesures différemment. Voir Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR aux pages 25 à 28.

n/s = non significatif

Certains montants de la période précédente ont été reclassés parmi les segments pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

 
Bank of America Corporation et filiales
Données financières supplémentaires                              
(En millions de dollars)                    

Données sur une base d'équivalent pleinement imposable (EPI) (1)

Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011
Revenu net d'intérêts $ 41 557 $ 45 588 $ 10 555 $ 10 167 $ 10 959
Total des recettes, net des charges d'intérêts 84 235 94 426 18 891 20 657 25 146
Rendement net d'intérêts (2) 2,35 % 2,48 % 2,35 % 2,32 % 2,45 %
Ratio de rendement 85.59 85,01 97.19 84,93 77,64
 
 

Autres données

31 décembre
2012
30 septembre
2012
31 décembre
2011
Nombre de centres bancaires - États-Unis 5 478 5 540 5 702
Nombre de DAB de la marque - États-Unis 16 347 16 253 17 756
Employés équivalents à temps plein en fin de période 267 190 272 594 281 791

(1) La base EPI est une mesure financière non définie par les PCGR. La base EPI est une mesure de performance qu'utilise la direction dans l’exploitation de la société et qu'elle juge de nature à donner aux investisseurs une image plus précise de la marge d'intérêt à des fins de comparaison. Voir Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR aux pages 25 à 28.

(2) Le calcul comprend les frais perçus sur les dépôts de nuit dans les réserves fédérales et, depuis le troisième trimestre 2012, des dépôts principalement de nuit, dans certaines banques centrales non américaines, d'un montant de 189 millions USD et de 186 millions pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011 ; de 42 millions USD et 48 millions USD pour les quatrième et troisième trimestres 2012, respectivement, et de 36 millions USD pour le quatrième trimestre 2011.

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales
Rapprochement avec les mesures financières conformes aux PCGR
(En millions de dollars)

La société évalue ses activités à l'aide d'une base d'équivalents pleinement imposables, une mesure financière non définie par les PCGR. La société estime que la gestion des affaires avec un revenu net d'intérêts sur une base d'équivalent pleinement imposable donne une idée plus précise de la marge d'intérêts à des fins de comparaison. Le total des recettes, net des charges d'intérêts, inclut le revenu net d'intérêts sur une base d’équivalent pleinement imposable et les revenus hors intérêts. La société examine les ratios et analyses connexes (à savoir, les ratios de rendement et le rendement net d'intérêts) sur une base d'équivalent pleinement imposable. Afin de dériver la base d'équivalent pleinement imposable, le revenu net d'intérêts est ajusté pour refléter le revenu non imposable sur une base d'équivalent avant impôts avec une augmentation correspondante des charges d'impôts. Cette mesure garantit la comparabilité du revenu net d'intérêts émanant des sources imposables et non imposables. Le taux de rendement mesure les coûts nécessaires pour dégager un dollar de recette et le rendement net des intérêts évalue les points de base gagnés par la société sur le coût des fonds.

La société évalue également ses activités en fonction des ratios suivants qui prennent en compte les capitaux propres tangibles, une mesure financière non définie par les PCGR. Le rendement sur les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires mesure la contribution aux résultats de la société sous forme de pourcentage des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires moins l'écart d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés passifs correspondants. Le rendement sur les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires mesure la contribution aux résultats de la société sous forme de pourcentage des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires moins l'écart d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés passifs correspondants. Le ratio des capitaux propres tangibles est composé du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires en fin de période moins l'écart d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés passifs correspondants, divisé par le total des actifs moins l'écart d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés passifs correspondants. Le ratio des capitaux propres tangibles est composé du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires en fin de période moins l'écart d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés passifs correspondants, divisé par le total des actifs moins l'écart d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés passifs correspondants. La valeur comptable tangible par action ordinaire est composée du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période moins l'écart d'acquisition et les immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires), nets des impôts différés passifs correspondants, divisé par les actions ordinaires en circulation en fin de période. Ces mesures servent à évaluer l'utilisation des actions par la société (par exemple, capital). En outre, tous les modèles relationnels, de rentabilité et d'investissement utilisent le rendement sur capitaux propres moyens tangibles attribuables aux actionnaires comme mesures clés pour soutenir notre objectif de croissance générale.

En outre, la société évalue les résultats de ses segments d'activité en fonction du rendement sur le capital économique moyen, une mesure financière non définie par les PCGR. Le rendement sur capital économique moyen pour les segments est calculé sous forme de revenu net ajusté pour les coûts des fonds et des crédits sur les bénéfices et certaines charges liées aux immobilisations incorporelles, divisé par le capital économique moyen. Le capital économique représente les capitaux propres alloués moins l'écart d'acquisition et un pourcentage des immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires). La société pense également que l’utilisation de ces mesures financières non définies par les PCGR permet une évaluation plus claire des segments.

Dans certaines présentations, le bénéfice et le bénéfice dilué par action ordinaire, le taux de rendement, le rendement de la moyenne des actifs, le rendement sur fonds propres attribuables aux actionnaires ordinaires, le rendement sur fonds propres tangibles moyens attribuables aux actionnaires ordinaires moyens et le rendement sur fonds propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires sont calculés en excluant l'impact des charges pour dépréciation des écarts d'acquisition de 581 millions USD et de 2,6 milliards USD enregistrées aux quatrième et deuxième trimestre 2011. Par conséquent, ces mesures financières ne sont pas définies par les PCGR.

Voir les tableaux ci-dessous et aux pages 26 à 28 pour un rapprochement de ces mesures financières non définies par les PCGR avec les mesures financières définies par les PCGR pour les trois mois clos au 31 décembre 2012, au 30 septembre 2012 et au 31 décembre 2011, et pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2011. La société pense que l’utilisation de ces mesures financières non définies par les PCGR permet une évaluation plus claire de ses résultats. Il est possible que d'autres sociétés définissent ou calculent leurs données financières supplémentaires différemment.

  Exercice clos le
31 décembre
        Quatrième
trimestre
2012
      Troisième
trimestre
2012
      Quatrième
trimestre
2011
2012   2011

Rapprochement du revenu net d'intérêts avec le revenu net d'intérêts sur une base d'équivalents pleinement imposables

 
Revenu net d'intérêts $ 40 656 $ 44 616 $ 10 324 $ 9 938 $ 10 701
Ajustement en équivalent pleinement imposable 901   972   231   229   258  
Revenu net d'intérêts sur une base d'équivalent pleinement imposable $ 41 557   $ 45 588   $ 10 555   $ 10 167   $ 10 959  
 

Rapprochement du revenu total net de charges d'intérêts avec le revenu total net de charges d'intérêts sur une base d'équivalent pleinement imposable

 
Total des recettes, net des charges d'intérêts $ 83 334 $ 93 454 $ 18 660 $ 20 428 $ 24 888
Ajustement en équivalent pleinement imposable 901   972   231   229   258  
Total des recettes, net des charges d'intérêts sur une base d'équivalent pleinement imposable $ 84 235   $ 94 426   $ 18 891   $ 20 657   $ 25 146  
 

Rapprochement du total des charges autres que d’intérêts et du total des charges autres que d’intérêts, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition

 
Total des charges autres que d'intérêts $ 72 093 $ 80 274 $ 18 360 $ 17 544 $ 19 522
Charges pour dépréciation des écarts d'acquisition   (3 184 )     (581 )
Total des charges autres que d'intérêts, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition $ 72 093   $ 77 090   $ 18 360   $ 17 544   $ 18 941  
 

Rapprochement des charges d'impôts (profit) avec les charges d'impôts (profit) sur une base d'équivalent pleinement imposable

 
Charge d'impôts (profit) $ (1 116 ) $ (1 676 ) $ (2 636 ) $ 770 $ 441
Ajustement en équivalent pleinement imposable 901   972   231   229   258  
Charge d'impôts (profit) sur une base d'équivalent pleinement imposable $ (215 ) $ (704 ) $ (2 405 ) $ 999   $ 699  
 

Rapprochement du revenu net (perte) au revenu net, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition

 
Résultat net $ 4 188 $ 1 446 $ 732 $ 340 $ 1 991
Charges pour dépréciation des écarts d'acquisition   3 184       581  
Revenu net, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition $ 4 188   $ 4 630   $ 732   $ 340   $ 2 572  
 

Rapprochement du revenu net (perte) imputable aux actionnaires ordinaires avec le revenu net (perte) imputable aux actionnaires ordinaires, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition

 
Résultat net (perte) imputable aux actionnaires ordinaires $ 2 760 $ 85 $ 367 $ (33 ) $ 1 584
Charges pour dépréciation des écarts d'acquisition   3 184       581  
Résultat net (perte nette) imputable aux actionnaires ordinaires, hors charges pour dépréciation des écarts d'acquisition $ 2 760   $ 3 269   $ 367   $ (33 ) $ 2 165  
 

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

 

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales                        
Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR (suite)
(En millions de dollars)
Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012   2011

Rapprochement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires avec les capitaux propres moyens tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires

 
Capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires $ 216 996 $ 211 709 $ 219 744 $ 217 273 $ 209 324
Survaleurs (69 974 ) (72 334 ) (69 976 ) (69 976 ) (70 647 )
Immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires) (7 366 ) (9 180 ) (6 874 ) (7 194 ) (8 566 )
Passif d'impôts différés afférent 2 593   2 898   2 490   2 556   2 775  
Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires $ 142 249   $ 133 093   $ 145 384   $ 142 659   $ 132 886  
 

Rapprochement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires avec les capitaux propres moyens tangibles attribuables aux actionnaires

 
Capitaux propres $ 235 677 $ 229 095 $ 238 512 $ 236 039 $ 228 235
Survaleurs (69 974 ) (72 334 ) (69 976 ) (69 976 ) (70 647 )
Immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires) (7 366 ) (9 180 ) (6 874 ) (7 194 ) (8 566 )
Passif d'impôts différés afférent 2 593   2 898   2 490   2 556   2 775  
Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires $ 160 930   $ 150 479   $ 164 152   $ 161 425   $ 151 797  
 

Rapprochement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période avec les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires en fin de période

 
Capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires $ 218 188 $ 211 704 $ 218 188 $ 219 838 $ 211 704
Survaleurs (69 976 ) (69 967 ) (69 976 ) (69 976 ) (69 967 )
Immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires) (6 684 ) (8 021 ) (6 684 ) (7 030 ) (8 021 )
Passif d'impôts différés afférent 2 428   2 702   2 428   2 494   2 702  
Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires $ 143 956   $ 136 418   $ 143 956   $ 145 326   $ 136 418  
 

Rapprochement des capitaux propres attribuables aux actionnaires en fin de période et des capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires en fin de période

 
Capitaux propres $ 236 956 $ 230 101 $ 236 956 $ 238 606 $ 230 101
Survaleurs (69 976 ) (69 967 ) (69 976 ) (69 976 ) (69 967 )
Immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires) (6 684 ) (8 021 ) (6 684 ) (7 030 ) (8 021 )
Passif d'impôts différés afférent 2 428   2 702   2 428   2 494   2 702  
Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires $ 162 724   $ 154 815   $ 162 724   $ 164 094   $ 154 815  
 

Rapprochement des actifs en fin de période avec les immobilisations corporelles tangibles en fin de période

 
Actifs $ 2 209 974 $ 2 129 046 $ 2 209 974 $ 2 166 162 $ 2 129 046
Survaleurs (69 976 ) (69 967 ) (69 976 ) (69 976 ) (69 967 )
Immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires) (6 684 ) (8 021 ) (6 684 ) (7 030 ) (8 021 )
Passif d'impôts différés afférent 2 428   2 702   2 428   2 494   2 702  
Immobilisations corporelles $ 2 135 742   $ 2 053 760   $ 2 135 742   $ 2 091 650   $ 2 053 760  
 

Valeur comptable par action ordinaire

 
Capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires $ 218 188 $ 211 704 $ 218 188 $ 219 838 $ 211 704
Actions ordinaires émises et en circulation en fin de période 10 778 264   10 535 938   10 778 264   10 777 267   10 535 938  
Valeur comptable par action ordinaire $ 20,24   $ 20,09   $ 20,24   $ 20,30   $ 20,09  
 

Valeur comptable tangible par action ordinaire

 
Capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires $ 143 956 $ 136 418 $ 143 956 $ 145 326 $ 136 418
Actions ordinaires émises et en circulation en fin de période 10 778 264   10 535 938   10 778 264   10 777 267   10 535 938  
Valeur comptable tangible par action ordinaire $ 13,36   $ 12,95   $ 13,36   $ 13,48   $ 12,95  
 

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

 

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales                        
Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR (suite)                              
(En millions de dollars)
Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011

Rapprochement du rendement sur capital économique moyen

 

Banque de détail particuliers et entreprises

 
Résultat net déclaré $ 5 321 $ 7 447 $ 1 428 $ 1 285 $ 1 242
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1) 13   20   3   3   5  
Bénéfice net ajusté $ 5 334   $ 7 467   $ 1 431   $ 1 288   $ 1 247  
 
Capitaux propres alloués moyens $ 53 646 $ 52 908 $ 54 194 $ 53 982 $ 53 004
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (30 468 ) (30 635 ) (30 417 ) (30 447 ) (30 587 )
Capital économique moyen $ 23 178   $ 22 273   $ 23 777   $ 23 535   $ 22 417  
 

Services immobiliers aux particuliers

 
Perte nette déclarée $ (6 507 ) $ (19 465 ) $ (3 722 ) $ (876 ) $ (1 442 )
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1)
Charge pour dépréciation des écarts d'acquisition   2 603        
Perte nette ajustée $ (6 507 ) $ (16 862 ) $ (3 722 ) $ (876 ) $ (1 442 )
 
Capitaux propres alloués moyens $ 13 687 $ 16 202 $ 12 525 $ 13 332 $ 14 757
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (hors droits à la gestion des prêts hypothécaires)   (1 350 )      
Capital économique moyen $ 13 687   $ 14 852   $ 12 525   $ 13 332   $ 14 757  
 

Banque mondiale

 
Résultat net déclaré $ 5 725 $ 6 046 $ 1 432 $ 1 296 $ 1 337
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1) 4   6   1   1   1  
Bénéfice net ajusté $ 5 729   $ 6 052   $ 1 433   $ 1 297   $ 1 338  
 
Capitaux propres alloués moyens $ 45 907 $ 47 384 $ 45 729 $ 46 223 $ 46 087
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (24 854 ) (24 623 ) (24 849 ) (24 852 ) (24 899 )
Capital économique moyen $ 21 053   $ 22 761   $ 20 880   $ 21 371   $ 21 188  
 

Marchés mondiaux

 
Revenu net déclaré (perte) $ 1 054 $ 988 $ 152 $ (359 ) $ (768 )
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1) 9   12   2   2   3  
Revenu net ajusté (perte) $ 1 063   $ 1 000   $ 154   $ (357 ) $ (765 )
 
Capitaux propres alloués moyens $ 17 595 $ 22 671 $ 17 859 $ 17 070 $ 19 806
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (4 639 ) (4 625 ) (4 649 ) (4 651 ) (4 652 )
Capital économique moyen $ 12 956   $ 18 046   $ 13 210   $ 12 419   $ 15 154  
 

Gestion mondiale du patrimoine et d'investissements

 
Résultat net déclaré $ 2 223 $ 1 718 $ 578 $ 562 $ 272
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1) 23   30   5   6   7  
Bénéfice net ajusté $ 2 246   $ 1 748   $ 583   $ 568   $ 279  
 
Capitaux propres alloués moyens $ 17 739 $ 17 352 $ 18 508 $ 18 229 $ 17 366
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (10 380 ) (10 486 ) (10 359 ) (10 389 ) (10 452 )
Capital économique moyen $ 7 359   $ 6 866   $ 8 149   $ 7 840   $ 6 914  
 

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

 

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Bank of America Corporation et filiales                      
Rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR (suite)                                
(En millions de dollars)
Exercice clos le
31 décembre
Quatrième
trimestre
2012
Troisième
trimestre
2012
Quatrième
trimestre
2011
2012 2011

Banque de détail particuliers et entreprises

 

Dépôts

 
Résultat net déclaré $ 917 $ 1 217 $ 216 $ 207 $ 154
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1) 1   3       1  
Bénéfice net ajusté $ 918   $ 1 220   $ 216   $ 207   $ 155  
 
Capitaux propres alloués moyens $ 24 329 $ 23 734 $ 25 076 $ 25 047 $ 23 861
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (17 924 ) (17 948 ) (17 915 ) (17 920 ) (17 939 )
Capital économique moyen $ 6 405   $ 5 786   $ 7 161   $ 7 127   $ 5 922  
 

Service cartes

 
Résultat net déclaré $ 4 061 $ 5 811 $ 1 099 $ 994 $ 1 028
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1) 12   17   3   3   4  
Bénéfice net ajusté $ 4 073   $ 5 828   $ 1 102   $ 997   $ 1 032  
 
Capitaux propres alloués moyens $ 20 578 $ 21 127 $ 20 652 $ 20 463 $ 20 610
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (10 447 ) (10 589 ) (10 405 ) (10 429 ) (10 549 )
Capital économique moyen $ 10 131   $ 10 538   $ 10 247   $ 10 034   $ 10 061  
 

Banque commerciale

 
Résultat net déclaré $ 343 $ 419 $ 113 $ 84 $ 60
Ajustement lié aux immobilisations incorporelles (1)          
Bénéfice net ajusté $ 343   $ 419   $ 113   $ 84   $ 60  
 
Capitaux propres alloués moyens $ 8 739 $ 8 047 $ 8 466 $ 8 472 $ 8 533
Ajustement lié à l'écart d'acquisition et à un pourcentage des immobilisations incorporelles (2 097 ) (2 098 ) (2 097 ) (2 098 ) (2 099 )
Capital économique moyen $ 6 642   $ 5 949   $ 6 369   $ 6 374   $ 6 434  

(1) Représente le coût des fonds, des crédits sur les bénéfices et certaines dépenses liées aux immobilisations incorporelles.

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Il s'agit d'informations préliminaires fondées sur les données de la société disponibles au moment de la présentation.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Les investisseurs peuvent contacter :
Kevin Stitt, Bank of America, 1 980 386 5667
Lee McEntire, Bank of America, 1 980 388 6780
Les journalistes peuvent contacter :
Jerry Dubrowski, Bank of America, 1 980 388 2840
jerome.f.dubrowski@bankofamerica.com

Sharing

Contacts

Les investisseurs peuvent contacter :
Kevin Stitt, Bank of America, 1 980 386 5667
Lee McEntire, Bank of America, 1 980 388 6780
Les journalistes peuvent contacter :
Jerry Dubrowski, Bank of America, 1 980 388 2840
jerome.f.dubrowski@bankofamerica.com