Dossier spécial d'A.M. Best : Les marchés diversifiés de l’assurance en Afrique : opportunités de croissance et demande inexploitée

LONDRES--()--Les marchés des assurances dans les 54 pays d'Afrique sont diversifiés et reflètent les disparités des conditions économiques et des approches des décideurs dans chaque pays et bloc régional, selon un nouveau dossier d'A.M. Best Co.

Dans ce dossier, intitulé « Les marchés diversifiés des assurances en Afrique : opportunités de croissance et demande inexploitée », A.M. Best décrit le potentiel de croissance du marché de la (ré)assurance en Afrique, vu le développement attendu du produit intérieur brut (PIB) de cette région. Chaque pays possède des moteurs différents en matière de demande en assurances, qui vont d'économies dominées par les industries du pétrole, du gaz et des mines, à de grandes populations.

Carlos Wong-Fupuy, Directeur senior, Analytics : “C'est dans les pays présentant les économies les plus fortes - souvent grâce au secteur de l'énergie et des mines - que la demande en assurances est la plus forte, alors que dans les pays d'Afrique plus pauvres l'accessibilité à l’assurance reste un problème.” Il ajoute : “Différents facteurs et points communs entre certains de ces pays ont encouragé un certain nombre d'initiatives et de relations régionales et panafricaines entre certains participants du marché.”

Le nouveau dossier spécial d'A.M. Best identifie également les défis auxquels les (ré)assureurs africains sont confrontés. Il s'agit notamment des environnements concurrentiels et de l'incertitude qui pèse sur le secteur financier mondial, ainsi que des risques politiques existant dans de nombreux pays de la région. Les augmentations de niveaux minimum de capitaux ont entraîné une consolidation dans l'industrie, mais A.M. Best continue à estimer que certains marchés sont surchargés.

Le dossier examine trois des plus grands marchés de l’assurance en Afrique :

  • Le marché des assurances en Afrique du Sud reflète son secteur mature des assurances vie et sa base économique bien développée. Certains grands assureurs nationaux recherchent de plus en plus à se diversifier en dehors de l'Afrique du Sud et, dans certains cas, au-delà du continent.
  • Le Nigeria possède le plus grand marché des assurances en Afrique occidentale, car l'industrie du pétrole et du gaz a nourri le développement de l'économie et la demande en projets d'infrastructures énergétiques. Le marché des assurances a constaté une consolidation motivée principalement par des exigences plus fortes en capital, bien qu'A.M. Best estime qu'il reste possible de réaliser d'autres fusions et acquisitions.
  • Le Kenya est le plus grand marché des assurances en Afrique orientale, mais les (ré)assureurs s'y sont trouvés confrontés à d'importants défis, notamment des retours inférieurs sur investissement, principalement en conséquence de l'instabilité des marchés des capitaux et de l'inflation élevée. La concurrence est intense, car les clients liés au gouvernement bénéficient de solides positions de négociation.

Yvette Essen, auteure du dossier et Directrice de la recherche sectorielle, Europe & marchés émergents : “La pénétration des assurances en Afrique augmente, mais à partir d'un point de départ très faible. Les assureurs font des efforts pour rendre les assurances plus accessibles par le biais des micro-assurances et, dans une moindre mesure dans certains pays grâce aux offres de produits Takaful respectant la loi islamique de la charia.”

Pour accéder à un exemplaire gratuit de ce dossier, veuillez consulter http://www3.ambest.com/DisplayBinary/DisplayBinary.aspx?TY=P&record_code=208582&URatingId=1382695.

Fondée en 1899, A.M. Best Company est la source la plus ancienne et la plus respectée de notation et d'information du secteur de l'assurance. Pour en savoir plus, consultez www.ambest.com.

Copyright © 2013 par A.M. Best Company, Inc. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

A.M. Best Company
Carlos Wong-Fupuy, +(44) 20 7397 0287
Directeur senior, Analytics
carlos.wong-fupuy@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +(44) 20 7397 0280
Directeur adjoint, Développement de marché & communication
edem.kuenyehia@ambest.com
ou
Yvette Essen, +(44) 20 7397 0322
Directeur, Recherche sectorielle
Europe & marchés émergents
yvette.essen@ambest.com
ou
Jim Peavy, +(1) 908 439 2200, poste 5644
Vice président adjoint, Relations publiques
james.peavy@ambest.com

Sharing

Contacts

A.M. Best Company
Carlos Wong-Fupuy, +(44) 20 7397 0287
Directeur senior, Analytics
carlos.wong-fupuy@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +(44) 20 7397 0280
Directeur adjoint, Développement de marché & communication
edem.kuenyehia@ambest.com
ou
Yvette Essen, +(44) 20 7397 0322
Directeur, Recherche sectorielle
Europe & marchés émergents
yvette.essen@ambest.com
ou
Jim Peavy, +(1) 908 439 2200, poste 5644
Vice président adjoint, Relations publiques
james.peavy@ambest.com